Première banque privée détenue par un Sénégalais : Baba Diao a lancé Outarde dotée d’un capital de 14 milliards FCfa

23 Jan 2018
14285 times

Depuis le début de son existence comme pays indépendant, il y a cinquante huit ans, après près de deux siècles de colonisation, c’est hier que le Sénégal a enregistré le lancement de sa première banque privée appartenant majoritairement à un Sénégalais. En l’occurrence le richissime Abdoulaye Diao dit Baba, plus connu jusqu’ici dans le domaine des hydrocarbures.

Hier, le Boulevard de la République, à quelques jets de pierre du Palais, a été le théâtre d’une cérémonie historique : le lancement de la première banque privée appartenant majoritairement à un Sénégalais. Il s’agit d’Abdoulaye Diao dit Baba, propriétaire de la société de négoce en hydrocarbures, Itoc (International Trading Oil and Commodities). L’identité de l’établissement bancaire ?

Outarde, selon la définition de Wikipédia, est le nom d’une espèce d’oiseau rare, petit échassier terrestre, trapu, de taille moyenne à grande, au long cou et longues pattes. Son bec pointu et ses pattes s'apparentent à ceux d'une poule. Et la Banque Outarde, c’est du lourd : quatorze (14) milliards de francs Cfa de capital. Pour la diriger, Baba Diao, qui en est actionnaire majoritaire et Président du Conseil d’administration, s’est adjoint les services d’Olivier Santi comme Directeur général, débauché de Bnp Paribas.

Mis à part l’actionnaire majoritaire, on retrouve dans le capital de Outarde la Banque ouest-africaine de développement (Boad), Bemo, une banque libanaise, et d’autres Sénégalais.

Outarde qui se veut être une banque d’affaires aura comme cibles privilégiées les Pme, Pmi, l’élevage et l’agriculture.

Le Blog de Yaxam

Last modified on mardi, 23 janvier 2018 08:16
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.