Ecriture cinématographique : 22 acteurs culturels formés à Saint-Louis

09 Fév 2018
2046 times

Avec l’appui du Fonds de promotion de l’industrie cinématographique et audiovisuelle (Fopica), le Centre culturel régional de Saint-Louis Abdel Kader Fall, en collaboration avec la Direction de la cinématographie, a tenu un atelier de formation destiné aux acteurs culturels de Saint-Louis. Sur 8 jours, 22 stagiaires ont été formés dans les différents métiers de l’écriture cinématographique.

Cette session de formation, selon les organisateurs, est partie du constat que les acteurs du cinéma dans les régions ont souvent des problèmes dans l’écriture des scénarios. Il était même fréquent, dans le cadre du Fopica, que les comités de lecture demandent à certains de récrire leur production. C’est pourquoi, estime Hugues Diaz, directeur de la Cinématographie et administrateur du Fopica, « il est important d’outiller tous les acteurs afin d’encourager et de promouvoir la créativité artistique par une production cinématographique et audiovisuelle de qualité ».

Le but, dit-il, est de leur permettre de se positionner comme des agents économiques porteurs de projets rentables. Parmi ces 22 stagiaires, on retrouve en grande partie des étudiant de l’Ugb, des acteurs culturels de Saint-Louis qui sont dans l’audiovisuel ou le cinéma. Ces sessions ont été rendues possibles grâce au concours Fopica dont le budget va passer de un à deux milliards de FCfa. Ce qui permettra encore plus d’ateliers de formation pour les acteurs, avec comme finalité une démarche plus pragmatique dans la réalisation de films pour un délai de deux ans.

Saluant les efforts de l’Etat pour son appui à ce secteur, Hugues Diaz souligne l’importance d’avoir des salles de cinéma dans les régions pour l’expression des artistes. C’est pourquoi le directeur de la Cinématographie a évoqué le projet de construction et de réhabilitation, courant 2018, des salles de cinéma dans les régions de Thiès, Kaolack et Saint-Louis. Cette action devrait permettre le développement du cinéma. N’empêche, M. Diaz appelle les mécènes et privés à investir davantage dans la production cinématographique, pour l’émergence de véritables scénarii adaptés aux coutumes et cultures sénégalaises.

Au terme de cette formation, les stagiaires ont dit leur vœu de se constituer en réseau de scénaristes dans la région de Saint-Louis afin de mettre en place de bons projets cinématographiques et d’être éligibles au Fopica.

Amadou Maguette NDAW

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.