Présidentielle de 2019 : s’il vous plait, un peu de patriotisme…

06 Juil 2018
785 times

L’année 2018 est partie pour être très mouvementée en attendant l’élection présidentielle du 24 février 2019. C’est une avant-première houleuse et douloureuse marquée par des sorties maladroites d’une opposition désemparée. Certains prétendus candidats, incapables d’engranger 1 % de l’électorat sénégalais, réfutent sans raison la loi sur le parrainage. Ils continuent de s’agiter avec des méthodes et stratégies antirépublicaines et dont l’objectif est de faire du tape-à-l’œil. Sans penser à l’image du Sénégal à l’étranger, ils instrumentalisent des militants « parisiens » pour saboter, en vain, une visite « d’intérêts communs ». On n’arrête pas la mer par ses bras, ils ont lamentablement échoué dans leur tentative de sabotage.

La plupart de ces prétendus candidats en mal de reconnaissance ont opté pour le dénigrement, la calomnie et le déballage. Ils n’existent qu’à travers les radios et profitent de toutes les occasions pour intervenir dans les émissions interactives. Ils s’autoproclament « experts », altérant le débat démocratique et polluant l’espace public avec des expressions marrantes et sans intérêts.

Certains nihilistes ont le culot de rejeter toutes les réalisations de l’Etat sans être en mesure de donner des solutions concrètes aux Sénégalais ou décliner un programme cohérent ou réalisable.

Ces messieurs nous ont habitués à des déclarations comme « rien ne va dans ce pays », « le pays va mal », « les Sénégalais sont fatigués »… Et ce, sans un moindre brin patriotique.

D’autres, plus pessimistes, tels des oiseaux de mauvaise augure, rêvent d’un Sénégal chaotique. Ils veulent mettre le pays à feu et à sang, mais le Bon Dieu ne les suivra pas dans leurs souhaits maléfiques. Ces bruyants, pour ne pas dire brillants intellectuels, se prennent pour des messies capables de redresser le pays en un clic ou en quelques mots magiques. Les « grands connaisseurs » brandissent des pseudo-enquêtes ou rédigent même des livres pour attester de leurs connaissances, en se départissent de toute logique ou démarche scientifique.

Les perdants avant l’heure, nostalgiques du pouvoir, ne sont intéressés que par des privilèges. Ils font tout pour revenir aux affaires, car ils se nourrissent de la politique. Pour cela, ils tentent de nous faire oublier leur arrogance et leur gestion gabégique en critiquant les réalisations du président Macky Sall. Ils se victimisent pour atteindre le cœur des Sénégalais.

Pendant ce temps, le président Macky Sall travaille sans faire trop de bruits, réalise tous ses projets. Il ordonne, par exemple, la construction de forages, de pistes de production, de centres de santé pour les populations éloignées. Il dote les villes de minibus pour faciliter la mobilité urbaine et des ambulances médicalisées. C’est pourquoi j’appelle ses collaborateurs à traduire en acte sa vision, à s’appuyer sur son bilan positif, à s’unir comme un seul homme autour de leur leader pour triompher au soir du 24 février 2019 en remportant l’élection au premier tour.

La course sera rude et dure, comme dirait l’autre, la fin justifie les moyens. C’est pourquoi certains prétendus candidats vont remuer ciel et terre. Avec des armes non conventionnelles, ils attaquent leurs adversaires pour convaincre les populations, principaux acteurs de ces élections, à faire un bon choix. Mais, il faut retenir que « lekett nene, nakhattou beuye » (en français : une calebasse vide ne peut pas duper une chèvre). Donc, l’intérêt du Sénégal doit primer sur toutes ces prétentions. S’il vous plait, chers compatriotes, un peu de patriotisme…

Par Souleymane NIANG
Ancien Daf de l’Ugb de St-Louis
Ancien Drhf de l’Université de Thiès

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.