Sur les routes du Sénégal : Les accidents causent 500 décès par an

17 Juil 2018
1361 times

Malgré les campagnes de sensibilisation menées en direction des conducteurs, passagers et piétons, la direction de la Nouvelle prévention routière du Sénégal (Nprs) révèle que les accidents de la route causent, en moyenne, 500 décès par an.

Selon les chiffres de la direction de la Nouvelle prévention routière du Sénégal (Nprs), les accidents de la route sont à l’origine de 500 décès par an. De 2014 à 2017, les accidents de la circulation ont, au total, provoqué 2 130 cas de décès. Une situation alarmante qui appelle à une mobilisation d’envergure. C’est ce qu’April Africa, courtier grossiste en assurance, et la direction de la Nprs ont compris avant de décider de combiner leurs forces et de mener ensemble une campagne qui, les 10 et 11 juillet 2018, a été l’occasion de prévenir les usagers de la route et de les inciter à avoir un comportement responsable de tous dans la région de Dakar.

Selon Mme Julie Bally, directrice générale d’April Africa, durant ces deux jours, une équipe, constituée d’une vingtaine de personnes, a sillonné la ville de Dakar pour sensibiliser les populations et leur offrir des gilets fluorescents. Au Sénégal, poursuit Mme Bally, les accidents de la circulation causent des centaines de décès par année sans oublier le nombre de blessés encore plus élevé. Les accidents de la circulation constituent une véritable hécatombe qui pèse lourd sur l’économie du pays. Ils coûtent des dizaines de milliards de FCfa par an au Sénégal. Avec cette activité, April Africa montre son engagement pour arriver à un comportement plus responsable des conducteurs.

« Et nous sommes accompagnés par des acteurs incontournables comme la direction de la Nprs et la plateforme « Luttons contre l’indiscipline au Sénégal » qui font un travail remarquable sur ce plan », dit-elle, non sans préciser que sa structure met en avant des valeurs fortes comme l’accompagnement, l’information et la prévention. «Un sinistre a nécessairement un impact sur votre vie et celle d’autrui. C’est pourquoi, nous intervenons en amont avec des conseils et expertises pour maîtriser le risque et éviter qu’il ne se produise », a expliqué Julie Bally.

Oumar FEDIOR

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.