Print this page

France / Accords bilatéraux : Les attentes de la diaspora

27 Fév 2018
1902 times

Le Sénégal et la France ont signé plusieurs accords bilatéraux dont les bénéfices sont partagés par les deux pays. Toutefois, il y a une exception de taille qui concerne les questions sociales.

Dans le langage diplomatique, chaque mot est judicieusement choisi. Bassirou Sène, ambassadeur du Sénégal à Paris, évoque la question avec une prudence de Sioux : « La seule limite à cette embellie (sur les accords bilatéraux signés avec la France, Ndlr) est la négociation laborieuse en cours sur les prestations familiales, les branches vieillesse et maladie, la question de l’unité du foyer fiscal et la carte résident pour retraité ». Pour chacun des cas cités par le diplomate sénégalais, le retard à la signature de nouvelles conventions avec la France conduit à des situations dramatiques.

En 2015, le cas de Boubou Konaté avait ému l’opinion publique sénégalaise. A 64 ans à l’époque, le retraité avait été bloqué à Orly, malgré une carte de résidence de 10 ans en France, pour une expulsion vers le Sénégal. La justice française lui reprochait d’avoir passé trois ans de suite au Sénégal. Arrivé en France le 10 février 1971, Boubou Konaté travaillait dans les restaurants en faisant de la plonge, entre autres services, jusqu’au diagnostic d’une infirmité liée à la station debout. Licencié, puis reconnu invalide lors d’un reclassement, il est pris en charge par la sécurité sociale jusqu’à ses 60 ans où il bascule dans le régime de retraite pour invalide.

En dehors des cas similaires où les réformes de la carte résident pour retraité sont attendues, il y a les transfèrements, vers le Sénégal, des prestations familiales, les branches vieillesse et retraite et surtout la sensible question de l’unité du foyer fiscal. La diaspora sénégalaise attend des résultats concrets. « Nous pensons qu’avant la fin de l’année en cours l’accord, qui avance bien, sera signé », s’enthousiaste l’ambassadeur Bassirou Sène.

Moussa DIOP

Rate this item
(0 votes)