grandair

Sénégalais du Rwanda : Une communauté à l’aise dans son pays d’accueil

13 Jui 2016
4316 times

Grands voyageurs devant l’Eternel, les Sénégalais se croisent aux quatre coins du monde. Notre envoyé spécial au Rwanda et au Burundi a profité de son séjour avec l’équipe nationale de football dans ces pays des Grands Lacs, en Afrique de l’Est, pour aller à la rencontre de compatriotes vivant à Kigali et à Bujumbura. Reportage.

SENEGALAIS DU RWANDAKigali (Rwanda) : Le premier est tailleur, le deuxième bijoutier et le troisième s’active dans les pierres précieuses ! Sada Dieng, Ndiaw Diaw et Oumar Mbaye sont le concentré et la photographie des Sénégalais et de leurs activités à Kigali, capitale du Rwanda. Ce n’est certainement pas par hasard qu’ils sont respectivement président, secrétaire général de l’Association des Sénégalais de Kigali et consul honoraire nommé par l’Etat du Sénégal et en attente d’être officialisé par la partie rwandaise. Ce qui ne devrait pas tarder, encore moins poser problème, tant les Sénégalais se sont bien intégrés et fondus dans leur pays d’accueil. « Nous n’avons jamais eu de problème, ni avec les Rwandais Lambda ni avec l’Etat », témoigne Ndiaw Diaw, présent à Kigali depuis 21 ans. Sada Dieng qui compte un séjour en terre rwandaise juste plus court d’un an que son compatriote ajoute même qu’« aucun Sénégalais n’a jamais été mêlé à une quelconque affaire d’escroquerie, de banditisme ni de délinquance. D’ailleurs, Oumar Mbaye dont la mère … rwandaise vit encore à Ouest Foire à Dakar, tient à préciser que « nous ne permettrons à personne de ternir l’image de notre pays par un comportement inapproprié ».

Une image reluisante que nos compatriotes ont « exportée » à Kigali, ainsi que l’a récemment reconnu l’ambassadeur du Rwanda à Dakar lors d’une audience avec Mbagnick Ndiaye, le ministre de la Culture et de la Communication, et que d’anciens étudiants rwandais à l’UCAD semblent avoir un immense plaisir à rappeler et à véhiculer à chaque occasion. A l’image de Jean-Marc Kibogo alias Tigana qui, de 2012 à 2014, a usé ses fonds de culotte sur les bancs de la Faculté des Sciences (Environnement). Aujourd’hui employé dans un grand projet agricole, ce titulaire d’un Master n’a gardé que de bons souvenirs de son séjour au Sénégal « qui (lui) manque déjà ». Témoin accidentel de notre rencontre avec le trio de responsables de la communauté sénégalaise, « Tigana » s’est même engagé à … intégrer leur association. Et d’après le bijoutier Ndiaw Diaw justement, « le fait qu’il y ait beaucoup d’anciens étudiants rwandais à Dakar facilite notre insertion. Car, les gens nous sont reconnaissants quelque part ». Si bien que les Sénégalais du Rwanda en général et de Kigali disent « vivre dans les meilleures conditions ». « D’ailleurs tous les étrangers vivent en paix ici. Il suffit juste de payer régulièrement ses impôts pour être tranquille », selon Sada Dieng, le président de l’association des Sénégalais de Kigali. En réalité, selon lui, c’est tout à l’honneur du président Kagamé pour qui « un Africain est un Africain d’où qu’il vienne ». Car même si le Rwanda n’est pas forcément un pays d’émigration « parce que n’ayant pas trop de ressources, sans pétrole ni une grande agriculture », il ne complique pas la tâche aux Africains qui choisissent de s’y installer et d’y gagner honnêtement leur vie.

Mais, même si ils se sentent bien dans leur pays d’accueil, les Sénégalais de Kigali n’ont pas oublié leur pays d’origine ni ses us et coutumes. Aussi sont-ils organisés en dahiras (tidiane et mouride) qui se réunissent au moins une fois par mois pour revivifier leur foi, créer un bout du Sénégal au Rwanda et voir comment s’entraider. Ils pensent également à leur futur retour ou à celui de leurs enfants qu’ils sont obligés d’inscrire dans des écoles bilingues français – anglais (la langue de Shakespeare étant désormais plus usitée dans cet ex-pays francophone) afin qu’ils ne perdent pas le fil le jour où ils rentreront au pays de leur père.

De notre envoyé spécial B. Khalifa NDIAYE

Last modified on lundi, 13 juin 2016 15:29
Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.