grandair

Le chapeau : Un couvre-chef devenu accessoire de beauté

28 Aoû 2017
544 times

Le chapeau est bien en vogue. Il est devenu presque indispensable pour se protéger de la chaleur qui sévit en cet été. Il domine la mode et orne le décor dans les grands magasins de vente d’habillement.

Le chapeau, ce couvre-chef devenu accessoire de mode fascine ses usagers. Ainsi, en cette période de canicule, il marque la tendance. Il existe en plusieurs formes et différentes couleurs. Il y a le chapeau en paille ou panama qui est le plus prisé en cet été car il est assez léger. Il donne un style soigné et permet de se protéger contre les rayons de soleil. Et quel que soit votre style, le port de ce chapeau vous apportera forcément une touche d’originalité. Ainsi, chez les hommes comme chez les femmes, son port peut révéler un statut particulier. Il dévoile votre personnalité. Il y a aussi le chapeau en daim qui s’adapte plus à la fraîcheur. Celui-ci est plus usité pendant l’hiver du fait qu’il est un peu lourd. Il n’est pas assez indiqué pour l’été.

Au marché Sandaga, les vendeurs de chapeau affirment qu’en cette période, leurs affaires marchent bien. Le commerce est plus rentable car la demande est plus forte. La vente marche bien surtout en ce qui concerne les capuches en paille. Elles sont utilisées pour se protéger contre des rayons du soleil.

Les femmes dominent la clientèle. Rencontrée dans un grand magasin de vente de vêtements au marché Sandaga, Fatou, une adepte du chapeau explique l’utilité de cet accessoire. « Je le porte pour me protéger de la chaleur. Il est très pratique et rime avec la mode. En plus, le port du chapeau rehausse la personnalité », nous dit-elle, tout en continuant de marchander pour en acheter un. Finalement, elle se désiste et décide d’aller s’en procurer chez les marchands ambulants. La raison : le prix y est moins cher.

Selon les commerçants parmi les clientes, les Ivoiriennes, les Camerounaises et autres étrangères sont plus tentées par cet accessoire. Quant aux Sénégalaises, elles ne portent le chapeau que quand elles vont à la plage. Alors que les autres le mettent couramment pour se promener ou se protéger du soleil. « Actuellement, la vente des chapeaux marche bien. La clientèle est dominée par les femmes. Les hommes achètent rarement. Et même s’ils viennent s’en procurer, c’est pour les offrir aux femmes. C’est pourquoi, je ne vends que des chapeaux de femmes ». Dixit Daouda Ndiaye, vendeur ambulant de chapeau au marché Sandaga. Il précise également que les prix ne sont pas fixes, ils dépendent du profil de la cliente. Cependant, le chapeau en daim est toujours plus cher que celui en paille.

Le chapeau est un couvre-chef devenu un objet de mode conservant toute son utilité. C’est aussi un accessoire permettant d’afficher sa stature sociale. Ceci, parce qu’il était souvent porté par des gens appartenant à des classes sociales plus ou moins aisées. Le chapeau se distingue également des autres couvre-chefs par la matière qui le compose : le feutre. Il est ainsi composé de deux parties : le bord et la forme. En cette saison hivernale, le chapeau permet de se protéger contre les intempéries.

Les chapeaux en paille ne sont pas seulement en mode pour les femmes qui vont à la plage ou à la promenade. Les paysans aussi l’utilisent pour se protéger du soleil dans les champs, en cette période de canicule.

Par Abba BA (stagiaire)

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.