grandair

« Saaraba », espace de la mythologie sénégalaise

01 Fév 2018
927 times

La chanteuse Aïda Samb s’est révélée au public sénégalais avec le morceau Saaraba qui lui a valu bien des éloges. Certains cinéphiles ont, sans doute, découvert cette mélodie berçant la revancharde « Linguère Ramatu » à travers le chef-d’œuvre du défunt cinéaste Djibril Diop Mambety, « Hyènes ». Les âmes les plus imprégnées de notre patrimoine culturel se la sont appropriée certainement bien avant cela. Les griots se plaisaient à la fredonner sous l’« escorte » enchanteresse et mélodieuse du Xalam. Celui qui en est un maître, Samba Diabaré Samb, a réhabilité cet air grâce à son génie poétique et ses performances rythmiques. Il y a comme une réhabilitation de cet imaginaire dans la production artistique.

Le ministère de la Culture et de la Communication a édité, en 2017, sous forme de Cd, une anthologie des œuvres majeures de Samba Diabaré Samb. A propos de « Saaraba », il y est dit, sous la plume des professeurs Massamba Guèye et Ibrahima Wane, ceci : Saaraba est un endroit mythique qui occupe une place importante dans l’imaginaire des guerriers et des griots. Le mot est composé de Sahara (le lieu originel) et « Ba » du mandingue (grand). Lieu où rien ne manque, il symbolise la réjouissance. Cet air permet d’évoquer les prouesses des héros qui faisaient corps avec leurs coursiers sur le champ de bataille et dont les victoires étaient ensuite fêtées dans l’abondance et l’allégresse ». L’histoire de « Saaraba » est aussi liée à celle du griot Ndéry, habitant du Saloum, et de son épouse tourmentée par le voyage sans fin de son homme.

Au-delà de celui que feu Ndiaga Mbaye appelait le « père des Ndaanaan », ou encore le « gardien du temple » pour reprendre Laurence Gavron, qui lui a consacré un documentaire, notre patrimoine porte l’histoire des peuples qu’il convient de fixer dans les consciences pour la réappropriation de notre récit historique et mythologique. Celui-ci est producteur de sens, de vertus…

Alassane Aliou MBAYE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.