grandair

Me El hadji Diouf, Avocat : Trublion des prétoires

01 Fév 2018
899 times

Un avocat exclu d’un procès, cela ne se voit pas tous les jours. Me Elhadji Diouf, un des barons du barreau de Dakar, vient pourtant d’en faire l’amère expérience.

Commis par la ville de Dakar, il a vu le juge Malick Lamotte lui signifier qu’il ne pouvait plus prendre part au procès Khalifa Sall et Cie. La robe noire, qui se définit comme « l’avocat du peuple », si l’on en croit les raisons invoquées par le magistrat, serait tombé dans son propre piège. En effet, dans sa plaidoirie, Me Diouf a semblé plus défendre le prévenu, Khalifa Sall, que la partie civile, la mairie de Dakar. Ce que lui interdisent les dispositions de l’article 372 du Code de procédure pénale. Ayant vu sa constitution en tant qu’avocat de Khalifa Sall rejetée, conformément à  l’article 11 de la loi qui régit le corps des avocats et qui dit qu’un ancien ministre ou ancien député ne peut pas plaider contre l’État du Sénégal pendant une durée de trois ans depuis la cessation de ses fonctions, le tonitruant avocat avait pourtant réussi à entrer dans ce processus comme représentant de la Mairie de Dakar. Malheureusement pour lui, il y est ressorti avant même que les débats de fond ne soient abordés et avant même qu’il gratifie l’auditoire de ses célèbres effets de manches.

Car, faut-il le rappeler, plus d’une semaine après l’ouverture de ce procès, on en est toujours aux joutes procédurales.

El hadj ibrahima thiam

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.