grandair

Youssou Ndour, pas si « déçu » que ça

05 Mar 2018
820 times

« Je suis déçu ». Par cette petite phrase extraite de la bande-annonce de l’émission « Face2Face », Youssou Ndour a réussi, entre, vendredi et samedi, à faire braquer sur lui les projecteurs de l’actualité politique. Sans même attendre la diffusion de l’émission, une partie de la presse et les réseaux sociaux en ont fait leurs choux gras. Certains ont très vite compris une rupture du compagnonnage entre l’artiste planétaire et le président de la République. A l’arrivée, il n’en fut rien. Le buzz médiatique s’est dégonflé comme ballon de baudruche, pour ne pas dire que la montagne a accouché d’une souris. Pschitt. A la place d’une déclaration de divorce, on a eu droit à un renouvellement de serment de fidélité à Macky Sall dont le Roi du Mbalakh a magnifié le bilan à la tête du pays et pour qui il a appelé à la réélection en 2019. Youssou Ndour est même allé plus loin en prédisant que le président Sall va marquer l’histoire du Sénégal.

Ces propos font taire les supputations sur leur supposé désamour. En réalité, la déception en question dont parlait le leader du Mouvement Fekké ma ci bolé, est relative à la guéguerre, à « la jalousie » et aux tiraillements qui déchirent, à l’interne, la coalition présidentielle. Apparemment, Youssou Ndour avait un message à faire passer en direction de certains membres de l’entourage du chef de l’Etat. Par une savante stratégie de communication basée sur la technique du « teasing (attirer l’attention du téléspectateur par un message publicitaire bien dosé), le ministre-conseiller est arrivé à se faire écouter, à se faire entendre et sans doute à se faire comprendre. Pour y arriver, il a mis à contribution son groupe de presse Futurs Médias. La radio (Rfm), la télévision (Tfm), le journal (L’observateur) et site Internet (Igfm), ont tous joué le jeu. Etre patron de presse, ça sert à ça aussi. Mais l’auteur de « Porter presse » a fait mieux encore. Il a réussi à embarquer d’autres médias privés qui, en relayant ses propos tronqués et parcellaires, sont tombés dans le panneau. Et last but not least, l’émission « Face2Face » qui n’attirait plus grand monde, a repris de l’audience le temps d’un dimanche. Finalement le plus « déçu » ce n’est pas Youssou Ndour, mais tous ces gens-là qui attendaient un clash retentissant avec son allié de président de la République en cette année pré-électorale. Comme le dit l’adage : « les coups prévus frappent d’ordinaire moins rudement ».

El hadji Ibrahima THIAM

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.