Print this page

Miss Africa Usa : Khadidiatou Diabakhaté, la tombeuse de l’Oncle Sam

07 Mai 2018
2322 times

D’une noirceur époustouflante qui contraste avec son boléro en faux fur (fausse fourrure) rose, la boule à zéro « parce que c’est plus pratique » en effet, juchée sur les high heels (hauts talons) de ses bottes d’hiver, la native de Thiès-les-deux-gares vit et habite Boston depuis 2010. C’est vrai qu’à 150 dollars la coupe-soin-coiffure, cela donne à réfléchir. Elle arrive de la capitale du Massachussetts d’ailleurs par une navette de bus Greyhound (équivalent du Dakar Dem Sénégal) qui traversent plusieurs fois par jour les Etats-Unis dans toutes les directions. Khadidiatou travaille comme traductrice en français et en anglais pour vivre, mais son désir fou pour la fashion la ramène à la mode le reste du temps. Les deux univers de sa vie sont étanches. Dans la mode, Khadidiatou devient simplement Akou, plus facile à prononcer dans toutes les langues. Akou défile comme model (mannequin), fait des couvertures de magazines, participe à des shows comme guest star lors des événements de l’industrie du showbiz américain. Bref, Akou est une princesse reconnue dans la sphère mode.

Ce qui lui a valu d’être sélectionnée pour représenter le Sénégal à la prestigieuse élection de Miss Africa USA Pageant (Miss Afrique des Etats-Unis), qui s’est déroulée à Washington en novembre 2017. D’un petit concours lancé à Atlanta en 2005, Miss Africa Usa Pageant est devenu aujourd'hui le spectacle le plus médiatisé des femmes africaines aux États-Unis et l’événement communautaire le plus suivi.

Akou a été couronnée seconde dauphine devant Miss Cameroun et Miss Tanzanie, mais les organisateurs du concours américain ont remarqué le fort potentiel qui émane de la personnalité de cette jeune fille qui tient beaucoup de l’emblématique et féline Grace Jones. Ils sont en négociations pour la faire participer à Miss Univers 2018, le Graal de tous les concours de beauté et la consécration pour les beautés mondiales. Représenter le Sénégal, cela nécessite une habilitation officielle que seules les autorités peuvent délivrer. Et c’est pourquoi Akou est venue s’entretenir avec le Consul Ndao pour solliciter le soutien de l’Etat du Sénégal. Elle ira également rencontrer l’Ambassadeur Babacar Diagne à Washington à cet effet. Pour Akou, le concours Miss Univers « est une grande opportunité » pour un pays de tourisme comme le Sénégal. Akou pense que sa présence y sera une occasion en or de promouvoir la destination Sénégal. « Je veux y aller pour gagner et pour faire le plaidoyer pour mon pays », assure-t-elle.

DMF

Rate this item
(0 votes)