grandair

Youssou touré : Âme sensible

14 Mai 2018
1750 times

Faut-il en rire ou en pleurer ? En regardant la vidéo de l’interview que Youssou Touré a accordée au site Igfm, on est partagé entre l’hilarité et l’attendrissement. Un sentiment hybride à l’égard d’un homme jadis au verbe haut, aujourd’hui réduit à s’apitoyer sur son sort parce qu’on lui aurait retiré ses véhicules de fonction et des responsabilités au sein de l’appareil d’Etat et de l’Apr. « Je suis un ministre sans bureau, sans cabinet, cela fait mal au cœur. Ils n’ont qu’à tout retirer, ils n’ont qu’à tout me prendre. Cela ne me fera rien du tout parce que la mort approche. Le reste ce n’est pas important. Il y a quelques jours, j’ai piqué une crise à cause de cette humiliation. Dès fois, je me réveille à 2 heures du matin et je me dis que c’est un cauchemar », se plaint-il, voix basse, face à la caméra. Avant d’éclater en sanglot. Ce n’est pas la première fois que l’ancien Secrétaire d’Etat à l’Alphabétisation pleure comme une madeleine en public. Il y a trois ans, lors du lancement de la Semaine de l’Alphabétisation à Guédiawaye, il n’avait pas pu se retenir face aux mélopées dithyrambiques des griots. Il a fallu plusieurs minutes pour que l’ancien syndicaliste reprenne ses esprits et déclame enfin son discours entrecoupé de spasmes.

Pour en revenir à l’interview de l’autre jour, Youssou Touré y a laissé apparaître l’image d’un homme attaché aux privilèges ; d’un garçon à qui on a retiré son bonbon et qui pleure toutes les larmes de son corps. Il attribue sa « déchéance » à l’arrivée en masse des « transhumants » dans le parti présidentiel à qui on aurait déroulé le tapis rouge au détriment des militants de la première heure. « La transhumance est une mauvaise chose pour la démocratie, c’est abominable et reflète un recul démocratique », martèle l’ancien Secrétaire général du Réseau national des enseignants de l’Apr. C’est à peine si Youssou Touré ne regrette pas le temps où ils étaient dans l’opposition quand, nostalgique, il se souvient des moments passés avec le président Macky Sall à peaufiner la stratégie qui allait les mener au pouvoir. « Mais aujourd’hui, je suis complètement écarté des centres de décision. Voilà comment on détruit progressivement les individus », ajoute-il avant de se dire proche de la dépression. À l’évidence, Youssou Touré, sous ses dehors d’un dur à cuire, est une âme sensible au mental chancelant.

Elhadji Ibrahima THIAM

Rate this item
(0 votes)
More in this category: « Abc, en électron libre ?


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.