bandeau2

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Amélioration de l'offre de santé : Des Ong et Ocb ciblées pour renforcer l’accès à la vaccination

Le Programme élargi de vaccination (Pev) bat de l’aile au Sénégal. Pour trouver des solutions aux contraintes déjà identifiées, le Congad, à travers son Réseau santé/Sida et population, exécute un programme pour améliorer l’offre de santé aux populations, notamment aux femmes et aux enfants.

Le Conseil des organisations non gouvernementales d’appui au développement (Congad), à travers son Réseau santé/Sida et population (Ressip), a organisé, jeudi dernier, un atelier d’information en faveur des acteurs de la santé de la région de Dakar. Cette rencontre qui s’inscrit  dans le cadre de la mise en œuvre  du programme Gavi-Rss (Renforcement du système de santé), a pour objectif d’identifier les Ong et les Ocb (Organisations communautaires de base) dans les régions ciblées, afin d’améliorer l’offre de santé en mettant l’accent sur les capacités en gestion des programmes centrés sur la santé de la mère et de l’enfant.

Selon le chargé des programmes du Ressip-Congad, Dr Lamine Sarr, Gavi-Rss est un programme mis en œuvre, en partenariat avec le ministère de la Santé et de l’Action sociale. « C’est un financement qu’a reçu l’Etat du Sénégal de Gavi-alliance pour renforcer le système de santé, principalement l’accès à la vaccination », a-t-il déclaré. À l’en croire, il s’agit de mener des stratégies qui ont pour objectif, à terme, de renforcer la vaccination au niveau national. « Ce programme a débuté depuis trois ans et le Ressip a la responsabilité d’un certain nombre d’activités. Il s’agit d’identifier et de faire une étude diagnostic de l’état d’implication des Ong du Sénégal dans la mise en œuvre des différents programmes de santé», a fait savoir Dr Sarr. Non sans préciser que dans le programme de la vaccination, ils ont déjà fait l’étude diagnostic. « Nous avons identifié les contraintes. Maintenant, nous en sommes  à l’étape d’identification du nombre d’Ong et d’Ocb avec lequel nous pouvons travailler dans le cadre de ce programme, pour qu’au niveau communautaire, elles puissent porter l’action du Programme élargi de vaccination», a-t-il souligné. Au début, tous les districts sanitaires du Sénégal ont été ciblés. « Mais l’intervention se fera maintenant dans 15 districts des régions de Dakar, Saint-Louis, Sédhiou et Kédougou », a précisé le chargé des programmes du Ressip-Congad, qui a signalé que 5 Ong seront choisies dans chaque district pour une durée de deux ans.

Pour Boubacar Seck, directeur exécutif du Congad, « le programme que nous sommes en train de dérouler s’inscrit dans le cadre d’un plan d’actions national piloté par le ministère de la Santé. Après cette phase que nous comptons terminer au mois de mars, une autre va démarrer », a-t-il indiqué. C’est à partir de cette étape que « nous allons passer à la mise à l’échelle avec un nombre de districts plus important ».

Maguette Gueye DIEDHIOU

{fcoment}

{nice1}

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.