Amélioration de l'offre de santé : Des Ong et Ocb ciblées pour renforcer l’accès à la vaccination

Le Programme élargi de vaccination (Pev) bat de l’aile au Sénégal. Pour trouver des solutions aux contraintes déjà identifiées, le Congad, à travers son Réseau santé/Sida et population, exécute un programme pour améliorer l’offre de santé aux populations, notamment aux femmes et aux enfants.

Le Conseil des organisations non gouvernementales d’appui au développement (Congad), à travers son Réseau santé/Sida et population (Ressip), a organisé, jeudi dernier, un atelier d’information en faveur des acteurs de la santé de la région de Dakar. Cette rencontre qui s’inscrit  dans le cadre de la mise en œuvre  du programme Gavi-Rss (Renforcement du système de santé), a pour objectif d’identifier les Ong et les Ocb (Organisations communautaires de base) dans les régions ciblées, afin d’améliorer l’offre de santé en mettant l’accent sur les capacités en gestion des programmes centrés sur la santé de la mère et de l’enfant.

Selon le chargé des programmes du Ressip-Congad, Dr Lamine Sarr, Gavi-Rss est un programme mis en œuvre, en partenariat avec le ministère de la Santé et de l’Action sociale. « C’est un financement qu’a reçu l’Etat du Sénégal de Gavi-alliance pour renforcer le système de santé, principalement l’accès à la vaccination », a-t-il déclaré. À l’en croire, il s’agit de mener des stratégies qui ont pour objectif, à terme, de renforcer la vaccination au niveau national. « Ce programme a débuté depuis trois ans et le Ressip a la responsabilité d’un certain nombre d’activités. Il s’agit d’identifier et de faire une étude diagnostic de l’état d’implication des Ong du Sénégal dans la mise en œuvre des différents programmes de santé», a fait savoir Dr Sarr. Non sans préciser que dans le programme de la vaccination, ils ont déjà fait l’étude diagnostic. « Nous avons identifié les contraintes. Maintenant, nous en sommes  à l’étape d’identification du nombre d’Ong et d’Ocb avec lequel nous pouvons travailler dans le cadre de ce programme, pour qu’au niveau communautaire, elles puissent porter l’action du Programme élargi de vaccination», a-t-il souligné. Au début, tous les districts sanitaires du Sénégal ont été ciblés. « Mais l’intervention se fera maintenant dans 15 districts des régions de Dakar, Saint-Louis, Sédhiou et Kédougou », a précisé le chargé des programmes du Ressip-Congad, qui a signalé que 5 Ong seront choisies dans chaque district pour une durée de deux ans.

Pour Boubacar Seck, directeur exécutif du Congad, « le programme que nous sommes en train de dérouler s’inscrit dans le cadre d’un plan d’actions national piloté par le ministère de la Santé. Après cette phase que nous comptons terminer au mois de mars, une autre va démarrer », a-t-il indiqué. C’est à partir de cette étape que « nous allons passer à la mise à l’échelle avec un nombre de districts plus important ».

Maguette Gueye DIEDHIOU

{fcoment}


Share

Edition du jour

Archives numériques

archives

Special Popenguine 2014

Election de Macky Sall - An II

Plan Sénégal Emergent

Supplément MCA-Sénégal

Spécial Maouloud 2014

Spécial Magal de Touba 2014

RETROSPECTIVE 2013

Cahier Education nationale

Journal 22eme FIDAK

40 ans d'Art et de Soleil

Supplément Enseignement supérieur privé

Spécial Maouloud 2013

Rétrospective 2012

Spécial Magal de Touba 2013

Spécial FIDAK 2012

Nos partenaires

 Vignette agetip bicis vignette
lonase vignette uasaid
unicf HUAW vignette apanews

Cres

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterToday89645
mod_vvisit_counterYesterday114345
mod_vvisit_counterThis week381545
mod_vvisit_counterLast week664382
mod_vvisit_counterThis month2238972
mod_vvisit_counterLast month2968381
mod_vvisit_counterAll days119049665

We have: 816 guests online
Your IP: 54.81.112.187
 , 
Today: Oct 24, 2014