6èmes Jeux universitaires africains à Dakar : Léopold Germain Senghor rassure le Comité Exécutif de la Fasu

Prévue en septembre prochain à Dakar, la tenue des 6ème Jeux universitaires africains commençait à inquiéter les dirigeants de la Fédération africaine. Une inquiétude qui a été dissipée par le secrétaire général de l’Uassu.

Du 8 au 11 février dernier, s’est tenue à Yaoundé la réunion du Comité exécutif de la Fédération africaine du sport universitaire (Fasu). Les douze (12) membres de l’instance décisionnelle étaient présents. Entre autres points à l’ordre du jour, figuraient en bonne partie les 6èmes Jeux universitaire africains. Ceux-ci sont prévus pour septembre prochain à Dakar. Mais au regard de la situation politique qui prévaut au Sénégal, certains membres du Comité exécutif s’inquiétaient. Premier vice-président de la Fédération africaine du sport universitaire, le secrétaire général de l’Union des associations sportives scolaire et universitaires (Uassu), Léopold Germain Senghor avait la lourde charge d’assurer ses pairs sur la tenue des joutes. Il s’agissait pour lui, « de faire le point sur les initiatives qui sont prises depuis la signature du cahier des charges », explique M. Senghor. Notamment, le don de matériels informatiques que le ministère de l’Enseignement supérieur a fait à l’Uassu pour une meilleure organisation des joutes. Par ailleurs, il a évoqué la situation politique qui prévaut à Dakar et dans le reste du pays. Mais la finalité, précise-t-il « était de rassurer les membres du Comité exécutif que cela n’aura aucun incident sur le déroulement de la compétition » qui n’a lieu qu’en septembre. Le Sénégal, par  le ministre d’Etat, ministre des Sports, Abdoulaye Makhtar Diop a signé en décembre le cahier des charges avec le président de la Fasu, Michael Malumbete Ralethe. Il s’était engagé au nom de l’Etat du Sénégal, « à mettre les moyens qu’il faut pour permettre une meilleure organisation des jeux ».

Toujours selon Léopold Germain Senghor, ce n’était pas un examen de passage, encore moins une audition devant un jury. Mais il s’agit de « faire le point sur toute l’énergie que notre pays déploie pour abriter la compétition ». Pour ce faire, « j’ai réaffirmé la volonté exprimée par le gouvernement du Sénégal, notamment, les ministres des Sports et de l’Enseignement Supérieur à faire de leur mieux pour une bonne tenue des 6èmes Jeux », explique Léopold Germain Senghor.

François MENDY

Share

Edition du jour

Archives numériques

archives

Special Popenguine 2014

Election de Macky Sall - An II

Plan Sénégal Emergent

Supplément MCA-Sénégal

Spécial Maouloud 2014

Spécial Magal de Touba 2014

RETROSPECTIVE 2013

Cahier Education nationale

Journal 22eme FIDAK

40 ans d'Art et de Soleil

Supplément Enseignement supérieur privé

Spécial Maouloud 2013

Rétrospective 2012

Spécial Magal de Touba 2013

Spécial FIDAK 2012

Nos partenaires

 Vignette agetip bicis vignette
lonase vignette uasaid
unicf HUAW vignette apanews

Cres

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterToday68307
mod_vvisit_counterYesterday114345
mod_vvisit_counterThis week360207
mod_vvisit_counterLast week664382
mod_vvisit_counterThis month2217634
mod_vvisit_counterLast month2968381
mod_vvisit_counterAll days119028327

We have: 916 guests online
Your IP: 54.161.214.221
 , 
Today: Oct 24, 2014