Meeting de clôture : Macky Sall s’engage à satisfaire la demande sociale

Le candidat Macky Sall s’engage à assurer la continuité de l’Etat s’il remporte le second tour de l’élection présidentielle prévu ce dimanche. En meeting, hier à Yoff Diamalaye, le candidat de Benno Bokk Yaakaar a déclaré que les premiers jalons qu’il compte poser vont dans le sens de la satisfaction de la demande sociale.
Le candidat de la coalition, « Benno Bokk Yaakaar » estime que les défis qui attendent le prochain président de la République sont immenses. « Nos compatriotes ont faim, ils ont soif, ils souffrent  par manque de couverture maladie », s’est désolé Macky Sall. Pour mettre un terme au sort réservé aux citoyens, le candidat de Bby estime que la satisfaction de la demande sociale est devenue une impérieuse nécessité.
Le maire de Fatick s’exprimait, hier, devant une immense foule venue assister au meeting de clôture de la coalition, Benno Bokk Yaakaar. Ce rassemblement, qui a vu la participation de plusieurs leaders de l’opposition, a eu lieu à Yoff Diamalaye.
Pour le candidat de l’opposition, « la demande sociale n’est rien d’autre qu’une demande de protection, de retour de l’Etat en direction des plus défavorisés ». « Si je suis élu président de la République, je m’engage à être le garant de cette exigence de justice sociale, de sécurité, mais aussi de soutenabilité du pouvoir d’achat de nos concitoyens. Le temps est à l’action pour mieux servir notre pays », a dit Macky Sall.
Il compte mettre fin « aux souffrances » des populations avec l’équipe qu’il envisage de mettre en place, s’il est élu. « Je compte gouverner avec tous les alliés, avec tous les compatriotes engagés pour la cause nationale. Il nous faut agir ensemble pour le développement du Sénégal », a-t-il laissé entendre.
L’ancien président de l’Assemblée nationale a demandé aux citoyens « de ne pas écouter les oiseaux de mauvais augure qui annoncent le chaos après eux, évoquant la cessation de paiement ou l’isolement international du Sénégal et autres menaces et sanctions à l’endroit de citoyens sénégalais qui ont librement choisi de ne pas lui accorder leurs suffrages ». « Lorsqu’un président sortant se rabaisse jusqu’à ce niveau d’arguments, il prouve à la face du monde que c’est la fin », a dénoncé l’ancien Premier ministre.
Commentant toujours des propos de son rival du 25 mars, Abdoulaye Wade, Macky Sall a poursuivi : « en ramenant l’avenir du Sénégal à son propre sort, il met notre République en danger. Ce que nous ne devons pas accepter et ce que nous refusons ». Et le maire de Fatick de rassurer les Sénégalais : « une fois élu, j’aurais les moyens pour assurer la continuité de l’Etat ».

Assurer la continuité de l'Etat
Selon l’ancien Premier ministre, « l’histoire de notre pays n’a pas débuté en 2000 et ne se terminera pas le 25 mars 2012 ». « Nous engageons avec les forces du changement toutes les actions attendues par les compatriotes, notamment la baisse des prix des denrées de première nécessité », a-t-il souligné. Le candidat de « Benno Bokk Yaakaar » promet également « des réformes institutionnelles et politiques d’envergure, inspirées des Assises nationales en vue de consolider la démocratie sénégalaise. « Mon engagement est de restaurer la normalité républicaine, de faire de la bonne gouvernance la matrice de l’action publique ». A cet effet, il a promis de lutter « sans complaisance contre la corruption, la gabegie et l’impunité ».

« Nous n’accepterons pas que Wade confisque le suffrage des Sénégalais »
« Nous devons être extrêmement prudents et vigilants. Je voudrais dire très clairement que nous n’accepterons pas que Wade confisque le suffrage des Sénégalais », a déclaré Macky Sall, hier, lors de son meeting de clôture de la campagne électorale pour le second tour de l’élection présidentielle. Le maire de Fatick a dit qu’il est « au courant des manigances en cours ». Il a mis en garde solennellement Babacar Diagne, le directeur général de la Radio télévision sénégalaise (Rts). Selon Macky Sall, M. Diagne tenterait, à travers le réseau Fm de la Rts, de publier des résultats qui n’auront rien à voir avec ceux qui sortiront des urnes.  Macky Sall avertit que le peuple n’acceptera pas « une confiscation de sa victoire ». « La victoire est là. Elle est manifeste. Les Sénégalais ont montré à travers le rejet de la candidature inconstitutionnelle qu’ils n’accepteront pas d’être abusés. S’il lui reste encore un temps de lucidité, nous lui conseillons de renoncer à toute tentative de sabotage ou de confiscation qui entraînerait le pays dans le chaos »,  a-t-il lancé. Macky Sall a invité « toutes les forces de défense et de sécurité à assurer le bon déroulement du scrutin du dimanche 25 mars 2012 ». Il leur a demandé également à « protéger la démocratie sénégalaise et à assurer la sécurité de nos concitoyens ».                                                      

Babacar DIONE

Share

Edition du jour

Archives numériques

archives

Special Popenguine 2014

Election de Macky Sall - An II

Plan Sénégal Emergent

Supplément MCA-Sénégal

Spécial Maouloud 2014

Spécial Magal de Touba 2014

RETROSPECTIVE 2013

Cahier Education nationale

Journal 22eme FIDAK

40 ans d'Art et de Soleil

Supplément Enseignement supérieur privé

Spécial Maouloud 2013

Rétrospective 2012

Spécial Magal de Touba 2013

Spécial FIDAK 2012

Nos partenaires

 Vignette agetip bicis vignette
lonase vignette uasaid
unicf HUAW vignette apanews

Cres

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterToday30378
mod_vvisit_counterYesterday147931
mod_vvisit_counterThis week900601
mod_vvisit_counterLast week1222131
mod_vvisit_counterThis month4287510
mod_vvisit_counterLast month3168139
mod_vvisit_counterAll days124266342

We have: 1469 guests online
Your IP: 54.235.29.110
 , 
Today: Nov 29, 2014