Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Lutte contre la désertification : Une nouvelle dynamique est née à Alger

L’atelier  régional  sur la désertification, la dégradation des  terres et  la sécheresse a pris fin, hier, à Alger. Le ministre algérien de l’Agriculture et du Développement rural, Rachid Bénaissa, a exhorté les participants à maintenir la dynamique de sensibilisation et d’information enclenchée, afin de participer au combat planétaire pour la restauration des terres.
L’atelier d’Alger qui a pris fin, hier, a permis à une dizaine de journalistes venus de divers pays d’Afrique et leurs collègues algériens de s’imprégner de la problématique de la lutte contre la désertification, la dégradation des terres et la sécheresse dans la république populaire et démocratique de l’Algérie. Tous les membres de l’atelier ont, à l’unanimité, admis, lors de la cérémonie de clôture, des résultats probants enregistrés dans le cadre de la politique du renouveau rural insufflée par les autorités algériennes.
Les visites de terrain dans la « Wilaya » (département) de Djelfa, une localité située à trois cent kilomètres au sud d’Alger, ont été fructueuses, notamment avec les exemples de réussite dans le reboisement massif (barrage vert) ; dans la fixation des dunes de sable et la restauration des terres (l’exemple de la famille Harrane) ; le traitement de bassin versant dans le cadre de l’érosion des sols,... Des projets et programmes exécutés par les populations sous la supervision et l’encadrement du haut commissariat au développement de la steppe qui élabore toutes les stratégies de lutte contre la dégradation des sols.
Le ministre Rachid Bénaissa et son hôte Luc Gnacadja, secrétaire exécutif de la Convention des Nations Unies pour la lutte contre la désertification ont, tour à tour, rappelé l’enjeu que représente la lutte pour la restauration des terres. Si le Dr Rachid Bénaissa a beaucoup insisté sur le maintien de la dynamique instaurée à Alger, dans le cadre de la lutte contre la désertification, Luc Gnacadja est resté quant à lui constant sur le slogan qui consiste à réduire à zéro, d’ici à 2030, les cas de terres dégradées. Une motion de remerciement et de félicitation des journalistes africains a été adressée au chef de l’Etat Algérien, Abdel Aziz Boutéflika, pour avoir facilité la tenue de l’atelier, mais aussi l’excellent travail accompli dans le cadre de la politique du renouveau rural.
Rappelons que, dans la matinée d’hier, plusieurs communications ont été faites, parmi lesquelles celles relatives à l’économie de la dégradation des terres par Youssef Brahimi, coordonnateur en Afrique du nord de la convention. Boubacar Cissé du Secrétariat exécutif de la convention a traité les questions ayant trait à la stratégie de réduction de la pauvreté et les rôles des différentes parties. Mohamed Safar Zitoun de l’association de réflexion d’échanges et d’actions dans le domaine de l’environnement et du développement durable a lui expliqué la part de la société civile dans la lutte contre la désertification.
De notre envoyé spécial

Babacar Bachir SANE

{fcomment}

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Les sous-sites du SoleilOnline

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.