margeLarge

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Biennale de l’art africain contemporain de Dakar : Babacar Mbaye Diop nouveau secrétaire général

Le professeur de philosophie Babacar Mbaye Diop a été installé, hier, comme nouveau secrétaire général de la Biennale de l’art africain contemporain de Dakar (Dak’art). Il remplace Ousseynou Wade qui a piloté cette institution une décennie durant. Sa compétence, sa disponibilité et sa sobriété ont été vivement saluées.
La Biennale de l’art africain contemporain (Dak’art) a un nouveau secrétaire général. Babacar Mbaye Diop remplace Ousseynou Wade qui a dirigé l’institution depuis une dizaine d’années. Celui-ci voulait une cérémonie de passation de service sobre, mais les agents du ministère de la Culture, artistes et amis en ont voulu autrement. L’émotion était présente. « Je suis toujours là : au ministère de la Culture, à la Biennale et aux côtés de chacun d’entre vous », a assuré Ousseynou Wade très ému par tant de marques d’amitié.  
Très philosophe, Ousseynou explique que dans la vie d’un travailleur, à un moment ou un autre, il est amené à changer de position, ce qui ne signifie pas forcément disparaître. « Je souhaite tout simplement que Babacar Mbaye Diop qui vient d’arriver soit accueilli comme il se doit. Il s’intéresse beaucoup à l’art et il va faire évoluer les chantiers que nous avons essayé de faire bouger », a soutenu O. Wade. Il a dit que l’essentiel est que la Biennale vive et qu’elle soit entre de bonnes mains et que toutes les ambitions que nous avons nourries pour elle soit réalisées. « L’environnement est favorable pour cela. Si chacun s’y met, on ne se mettra plus à se demander si le Dak’art aura lieu ou si les problèmes sont réglés », a estimé l’ex-secrétaire général du Dak’art. Professeur de philosophie à l’université de Dakar, Babacar Mbaye Diop a remercié Ousseynou Wade pour tout ce qu’il a fait pour la Biennale. « Au bout de 10 ans, il a fait du Dak’art ce qu’il est aujourd’hui : une vitrine de l’art africain. Aujourd’hui, les artistes africains et de la diaspora le savent, tant que leurs œuvres ne sont pas exposées à la Biennale de Dakar, il leur manque quelque chose », a reconnu B. Mbaye Diop.
Il promet de travailler dans la continuité de son prédécesseur qui a fait de bonnes choses pour ce grand rendez-vous dédié à l’art contemporain africain.  Au nom du personnel, Madame Diouf née Aïssatou Sène a placé des mots de reconnaissance et de remerciement à l’endroit du secrétaire général sortant. « L’ensemble du personnel reconnaît avec moi la détermination qu’Ousseynou Wade a réussi à nous insuffler à des moments où réussir le pari du Dak’art n’était pas évident. C’est un frère et non un chef qui nous quitte », a témoigné Mme Diouf. Dans la foulée, elle a souhaité la bienvenue au nouveau secrétaire général.                            

E. M. FAYE

{fcomment}

{nice1}

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.