Une collection de 10.000 œuvres d’art : A la découverte du trésor extraordinaire de Touba Sène

Au total, l’homme déclare posséder, à ce jour, environ 10.000 œuvres d’art réparties dans deux lieux : un conteneur aménagé qui sert d’espace d’exposition, sur la Corniche ouest et une réserve à domicile.  A 70 ans, Touba Sène  vend et collectionne des objets d’art contemporains et des tableaux anciens.  Il se prévaut d’une expérience de 50 ans acquise à travers l’Afrique et des pays tels que le Togo, le Ghana, au Congo Kinshasa, en République démocratique du Congo, au  Cameroun, mais également en Europe et aux Etats-Unis d’Amérique.

 Marchand d’art traditionnel africain à l’origine, Touba Sène se présente aujourd’hui comme un collectionneur d’art africain contemporain et ancien. Sans doute l’un des plus riches par sa collection, il déclare en effet un patrimoine de plus de 10.000 pièces.
L’homme continue de collectionner dans l’espoir qu’un jour, il puisse trouver un appui, grâce à l’Etat ou à des partenaires, pour la conservation de ses œuvres, dans un musée, comme un patrimoine ouvert à tous.
  Touba Sène ne veut guère laisser ses œuvres d’art sortir de son pays. « Je collectionne ces œuvres pour le Sénégal et pour l’Afrique. C’est notre coutume, c’est notre vie de tous les jours. Les œuvres d’art nous permettent de connaître notre passé, celui de nos ancêtres. Je ne souhaite pas que celles que j’ai collectionnées depuis 50 ans aillent ailleurs », confie-t-il.  Aujourd’hui, sur la Corniche ouest, non loin de la Radio Futurs médias, où il dispose de deux galeries, d’un conteneur d’objets et de tableaux d’art, ce passionné de l’art tente de développer ses activités pour «vivre » jusqu’à présent à l’abri du grand public.
    Son souhait est de voir la création d’un musée de conservation de ce patrimoine, remarquable par sa quantité. Dans un local ouvert sur la Corniche ouest, à la hauteur du pont, en face de l’ancien cimetière de Soumbédioune, Touba Sène expose de nombreux tableaux d’art qui captent le regard des passants.
 De retour au Sénégal, il y a une vingtaine d’années, il s’est installé sur cette corniche depuis près de 5 ans, après le quartier du Point E et son ancien emplacement non loin de la porte de l’université située sur la corniche.  
« Peu connu », ce marchand d’art et collectionneur  dispose, à ce jour, de tableaux et objets d’art antiques et contemporains. Les tableaux exposés reflètent la culture africaine, des œuvres de l’art traditionnel, mais aussi des œuvres de l’art contemporain.
«  Ce sont des œuvres d’art qui évoquent la vie de tous les jours », explique-t-il.

Les œuvres d’art  évoquent la vie de tous les jours  
Ce père de famille tranquille s’est investi dans l’art. « Je peux dire que je me suis sacrifié pour l’art ; c’est pourquoi je ne me suis pas marié tôt. J’ai collectionné en 50 ans 10.000 pièces d’art. Et ces objets d’art antiques sont comme une drogue pour moi. Cela fait partie de moi. Je les garde soigneusement et actuellement, je ne vends que les tableaux d’art pour survivre. Les gens sont étonnés de voir quelqu’un garder de tels objets, indéfiniment. Certaines pièces ont fait 1.500 à 2.000 ans », ajoute-t-il. Mais pour obtenir des objets d’une telle ancienneté, Touba a sillonné beaucoup de pays africains à l’exemple du Ghana. Il explique comment il achetait des objets antiques dans les villages. On faisait le troc la nuit, compte tenu des croyances traditionnelles et du caractère sacré de ces objets ». Œuvres en terre cuite, en bronze, en bois, chez lui où il nous a emmenés faire un petit tour, ces pièces antiques jonchent le sol dans un grand local en haut de sa terrasse. Des centaines d’œuvres d’art provenant de nombreux pays sont stockées.
Pour Alassane Cissé, journaliste culturel et critique d’art, « ce qui est impressionnant, c’est sa passion des œuvres d’art contemporaines et antiques. Avec ce collectionneur, c’est tout un patrimoine d’une dizaine de milliers d’œuvres qui retracent même la trajectoire de l’artiste Kré Mbaye, l’itinéraire esthétique de Mbida Fall et le cheminement pictural de Amadou Cissé Dia et d’autres artistes plasticiens du Cameroun, du Cap-Vert, du Nigéria.
 
Pièces senoufo, bamiléké, haoussa, peul
Sa collection d’œuvres antiques est composée de pièces senoufo, bamiléké, haoussa, peul.
Ces œuvres antiques représentent presque toutes les contrées d’Afrique. Touba Sène reconstitue, d’une certaine manière, la mémoire collective, large pan de l’histoire de l’Afrique. Il a un trésor extraordinaire ». Selon lui, il est « important que Touba Sène prépare des expositions à la Galerie nationale d’art, des expositions thématiques pour que les gens connaissent sa collection extrêmement riche. C’est extrêmement important dans un pays qui n’a pas encore de musée d’art moderne. Il faut qu’il puisse profiter à la jeune génération, aux collectionneurs, aux critiques d’art, aux professionnels des arts visuels. On peut s’abreuver à ce riche patrimoine  détenu par Touba Sène ».
Né à Ndar, l’île de Saint-Louis au nord du Sénégal, vers 1943, Touba Sène s’est installé à Dakar, par la force des choses. Il a embrassé le métier d’artiste peintre à force de collaborer avec les artistes peintres, mais il a très vite laissé tomber cette occupation. Encore bien ancré dans le marché de l’informel, Touba n’en garde pas moins une solide expérience et une collection qui ne peut pas laisser indifférents les professionnels et les experts de l’art. Actuellement, il ne se consacre qu’à son métier de collectionneur-galeriste. Un travail qu’il entretient avec l’aide des collaborateurs qui lui permettent maintenant d’acquérir des tableaux et objets d’arts de partout. En attendant de trouver de meilleures opportunités de commercialisation et d’exposition de ses œuvres et objets d’art.   

Par Amadou DIOP

                                               

 

Share

Edition du jour

Archives numériques

archives

Special Popenguine 2014

Election de Macky Sall - An II

Plan Sénégal Emergent

Supplément MCA-Sénégal

Spécial Maouloud 2014

Spécial Magal de Touba 2014

RETROSPECTIVE 2013

Cahier Education nationale

Journal 22eme FIDAK

40 ans d'Art et de Soleil

Supplément Enseignement supérieur privé

Spécial Maouloud 2013

Rétrospective 2012

Spécial Magal de Touba 2013

Spécial FIDAK 2012

Nos partenaires

 Vignette agetip bicis vignette
lonase vignette uasaid
unicf HUAW vignette apanews

Cres

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterToday128253
mod_vvisit_counterYesterday144436
mod_vvisit_counterThis week383254
mod_vvisit_counterLast week793723
mod_vvisit_counterThis month272689
mod_vvisit_counterLast month3294803
mod_vvisit_counterAll days114115001

We have: 910 guests, 1 members online
Your IP: 54.205.99.71
 , 
Today: Sep 02, 2014