Koungheul : 32 emplois créés dans une usine d’eau de source

Traduire en actes concrets la volonté clairement exprimée du président de la République d’accroître le développement des terroirs en s’appuyant sur l’expertise des jeunes et leur insertion dans le circuit de la production, tel est le challenge que veut relever Mamadou Djigo, le directeur général de l’Agence nationale de l’aménagement du terroir (Anat).
Jeune ingénieur et responsable politique au sein de l’Apr, M. Djigo parrainait, dimanche, l’inauguration de l’usine d’eau de source dénommée « Bambouck », situé à Keur Diabel, à moins de 5 kilomètres de la capitale de Koungheul.
Présidée par le gouverneur de Kaffrine El Hadji Diallo, la manifestation a enregistré la présence du directeur général de l’Agence nationale de l’emploi des jeunes (Anej), du premier questeur de l’Assemblée nationale Daouda Dia, du directeur de l’équipement scolaire, du maire de Tambacounda et de plusieurs députés de la région. Initiative de Fallou Sall, un émigré revenu investir dans son terroir après l’appel lancé par le président Wade dès son arrivée au pouvoir, l’usine d’eau de source de Koungheul, qui n’a rien à envier aux autres industries de la même nature, a atteint son niveau actuel de développement grâce à Mamadou Djigo qui n’a ménagé aucun effort pour permettre au promoteur de développer sa structure.
« Quand le président Wade a lancé son appel aux émigrés pour qu’ils viennent investir au Sénégal, j’étais parmi les premiers à y répondre. Comme je m’y connaissais en tourisme, j’ai créé un campement dénommé «le Bambouck» pour accueillir des chasseurs venus d’Europe », a soutenu le promoteur Fallou Sall. Très vite, il sera confronté à d’énormes difficultés, dans la mesure où à l’absence de l’aide de l’Etat qui l’avait invité à revenir au terroir, est venu s’ajouter un sérieux problème de manque d’eau. Ce qui commençait à hypothéquer les chances de réussite de l’entreprise. Alors lui vient l’idée de creuser un forage avec ses propres moyens. La société chargée de forer le puits au bout d’une quarantaine de mètres tomba sur une source d’eau pure. Il commença à exploiter l’eau, mais ayant totalement épuisé ses moyens financiers, d’énormes difficultés virent le jour, et pour le campement devenu délabré, et pour l’usine qui ne pouvait être exploitée comme il le fallait. Mais, selon le promoteur, c’était sans compter avec la détermination et le génie de Mamadou Djigo qui, dans le souci de soutenir la politique d’emploi du président Macky Sall, lui a donné un coup de pouce salvateur aussi bien pour le campement que pour l’usine, mais surtout en le mettant en rapport avec le directeur général de l’Anej.
Ainsi de 8 emplois permanents au campement, les deux unités sont passées aujourd’hui à 32 emplois, tous permanents. Son seul souci aujourd’hui demeure le raccordement de son campement au réseau de la Senelec, mais également de porter sa production de 6.000 bouteilles jour à 12.000 comme le lui permet la capacité de ses nouvelles installations.
Fallou Sall ne cesse d’ailleurs de remercier le président Macky Sall pour ses belles initiatives en faveur des populations du Sénégal des profondeurs, avant de rendre hommage à Mamadou Djigo dont il a salué le patriotisme et l’intérêt pour son terroir. En prenant la parole, M. Djigo dira que des Fallou Sall, on en cherche. À son avis, si dans chaque terroir au Sénégal il y avait des personnes ressources comme Fallou Sall, le président Macky Sall ne se ferait pas autant de soucis à tout mettre en œuvre pour trouver des emplois aux jeunes. Cependant, le directeur général de l’Anat qui ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, s’est engagé à se mettre aux cotés des koungheulois afin de relever avec eux les défis du développement.
Au paravent, Yaya Sow, responsable politique de l’Apr à Koungheul et Daouda Dia, premier questeur à l’Assemblée, ont tour à tour salué l’initiative avant de féliciter le promoteur et son souteneur.
En clôturant les débats, le gouverneur El hadj Diallo a mis l’accent sur l’importance du secteur de l’emploi et l’intérêt que lui accorde le président de la République et le gouvernement, avant de couper le ruban, ultime acte de l’inauguration.

Mamadou CISSÉ


Share

Archives numériques

archives

Special Popenguine 2014

Election de Macky Sall - An II

Plan Sénégal Emergent

Supplément MCA-Sénégal

Spécial Maouloud 2014

Spécial Magal de Touba 2014

RETROSPECTIVE 2013

Cahier Education nationale

Journal 22eme FIDAK

40 ans d'Art et de Soleil

Supplément Enseignement supérieur privé

Spécial Maouloud 2013

Rétrospective 2012

Spécial Magal de Touba 2013

Spécial FIDAK 2012

Nos partenaires

 Vignette agetip bicis vignette
lonase vignette uasaid
unicf HUAW vignette apanews

Cres

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterToday53642
mod_vvisit_counterYesterday0
mod_vvisit_counterThis week53642
mod_vvisit_counterLast week625502
mod_vvisit_counterThis month1990234
mod_vvisit_counterLast month3294803
mod_vvisit_counterAll days115832546

We have: 812 guests online
Your IP: 54.92.231.100
 , 
Today: Sep 22, 2014