Congrès des dockers et pointeurs : Le Dr Cheikh Kanté sensible aux revendications des dockers

Les doléances soulevées par les dockers et pointeurs du Sénégal, à l’occasion de leur 7ème congrès ordinaire, ne semblent pas tombées dans l’oreille d’un sourd. En effet, le directeur du Port autonome de Dakar, le Dr Cheikh Kanté, a promis d’apporter des solutions à leurs revendications.

Mao Diop a succédé à Badou Diouf, non partant pour sa propre succession à la tête du Syndicat national des dockers et pointeurs du Sénégal (Sndps) affilié à la Cnts. C’était à l’occasion de leur 7ème congrès ordinaire tenu ce samedi à la bourse du travail. Ce congrès a vu la présence du Docteur Cheikh Kanté, directeur du port autonome de Dakar, de Baïdy Agne, président du Conseil national du patronat du Sénégal (Cnp), par ailleurs président du Syndicat des entreprises de manutention des ports du Sénégal (Sempos), de représentants de familles religieuses, entre autres personnalités.

Le secrétaire national sortant Badou Diouf a, dans son rapport d’activité, égrené un chapelet de doléances. Pour Badou Diouf, un congrès est non seulement un cadre idéal pour faire un bilan de plusieurs années de gestion, mais aussi de réflexion sur les stratégies à mettre en œuvre pour la prise en charge des aspirations des travailleurs dockers, pour de meilleures conditions de vie et d’existence. Selon lui, les difficultés rencontrées sont liées aux retards récurrents de salaires, des congés bloqués, du non reversement des cotisations et des remboursements des frais médicaux des membres, «qui ralentissent le fonctionnement de l’Ipm. Beaucoup de correspondances ont été adressées  aux autorités de l’ancien régime, dont le Ministre de l’Economie et des Finances, le directeurs du port et même le chef de l’Etat, mais toutes ces sollicitations sont restées vaines», a-t-il expliqué.

Selon Badou Diouf, deux situations sont à l’origine de ces difficultés. «Il s’agit de l’installation de Dubaï port world, dont le fonctionnement est contraire à l’esprit et à la lettre du décret 94-814 du 30 /07/1994. L’autre difficulté est aussi liée à la guerre menée contre les travailleurs par les entreprises, pour leur faire partir de Bmop/Sempos».
Les camarades de Mody Guiro ont, entre autres doléances, souhaité l’ouverture des portes des môles 1 et 8, la formation des dockers, l’octroi d’une subvention au Bureau de la main-d’œuvre portuaire. En réponse, le directeur du Pad, le Dr Cheikh Kanté, a promis de soutenir le Sempos pour qu’il puisse sortir de la zone de turbulence dans laquelle il se trouve. Selon Cheikh Kanté, si les problèmes des dockers ne sont pas réglés, le port est en danger. Aussi a-t-il pris l’engagement de rouvrir les portes des môles 1 et 8.  

Ndiol Maka SECK


Share

Archives numériques du soleil

Election de Macky Sall - An II

Plan Sénégal Emergent

Supplément MCA-Sénégal

Spécial Maouloud 2014

Spécial Magal de Touba 2014

RETROSPECTIVE 2013

Cahier Education nationale

Journal 22eme FIDAK

40 ans d'Art et de Soleil

Supplément Enseignement supérieur privé

Spécial Maouloud 2013

Rétrospective 2012

Spécial Magal de Touba 2013

Spécial FIDAK 2012

Spécial Tourisme 2012

François Hollande au Sénégal

Cahier MCA

Spécial Poponguine 2012

Spécial Gamou 2012

Spécial Magal Touba 2012

Spécial Can 2012

Nos partenaires

logo unicef logo unicef apanews

logo unicef

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterToday170742
mod_vvisit_counterYesterday204201
mod_vvisit_counterThis week170742
mod_vvisit_counterLast week1488498
mod_vvisit_counterThis month4227175
mod_vvisit_counterLast month7019090
mod_vvisit_counterAll days94465048

We have: 831 guests, 1188 bots online
Your IP: 54.211.153.104
 , 
Today: Apr 20, 2014