Résolution des conflits en Afrique de l'Ouest : 30 jeunes de 9 pays de la sous- région en formation à Gorée

Un atelier de formation a réuni hier, à l’Ile de Gorée, une trentaine de jeunes issus des pays de la sous-région. Sous l’égide de «l’Institut Gorée», cette rencontre (qui se déroule du 5 au 7 mars) a pour but de les former sur les techniques de résolution et de prévention des conflits en Afrique de l’Ouest.

Prévenir et gérer les conflits en Afrique de l’Ouest, tel est  l’objectif de cet atelier qui a réuni ces jeunes venus du Mali, du Togo, du Libéria, du Burundi, du Ghana, de la Guinée-Bissau, de la Gambie, de la Guinée Conakry et du Sénégal. Organisée par «l’Institut Gorée» autour du thème «les jeunes comme agents de la transformation sociale positive en Afrique  de l’Ouest», cette session, selon Claudine Ahianyo, formatrice en prévention et en gestion des conflits, est un cadre idéal pour offrir aux jeunes des outils techniques et des moyens pratiques pour disséminer les connaissances acquises au cours de la formation.
«Cette formation cherche aussi à développer un sens moral et social de la responsabilité parmi les jeunes dirigeants, en se concentrant sur le développement de la compréhension au sein des autres jeunes qui transcendent les comportements militaires», a-t-elle indiqué. Ce renforcement de connaissances et de compétences de la jeunesse permet ainsi de promouvoir une culture de la non-violence et de la paix, ainsi que des principes et des valeurs.

«Elle contribue également à les aider à accroître leur conscience sur les techniques de l’éducation de la paix et de la non-violence, pour mieux promouvoir la transformation sociale positive», a dit, pour sa part, le directeur de l’Institut Doudou Dia. Il a également souligné que pour faire face aux problèmes imbriqués, il est nécessaire de s’attaquer aux problèmes profondément ancrés dans l’esprit des jeunes de l’Afrique de l’Ouest. Il a aussi fait comprendre que l’un des objectifs principaux de cet atelier est de fournir des directives aux formateurs, les aider à développer des paradigmes, des attitudes et des modèles de comportements qui peuvent aider à promouvoir les valeurs et méthodes appropriées en ce qui concerne la gestion des conflits sans violences, au sein de leurs camarades. Pour leur part, les bénéficiaires ont salué cette session organisée à leur profit. «Cette formation nous permet d’acquérir des connaissances, des compétences et des attitudes requises que nous partagerons avec nos compatriotes», a dit Mlle Noussira Diallo de la Guinée Conakry. Pour Naiël Saïti Cassama de la Guinée-Bissau, cette formation les aidera à avoir une communication efficace qui leur permettra de changer les comportements de la jeunesse de nos pays pour bien gérer les conflits. Cet atelier est rythmé par des expressions créatives, des jeux de rôle, des exercices, des situations réelles de la vie quotidienne, des discussions et des partages d’expériences.  

Emmanuel Bouba YANGA (stagiaire)


Share

Edition du jour

Archives numériques

archives

Special Popenguine 2014

Election de Macky Sall - An II

Plan Sénégal Emergent

Supplément MCA-Sénégal

Spécial Maouloud 2014

Spécial Magal de Touba 2014

RETROSPECTIVE 2013

Cahier Education nationale

Journal 22eme FIDAK

40 ans d'Art et de Soleil

Supplément Enseignement supérieur privé

Spécial Maouloud 2013

Rétrospective 2012

Spécial Magal de Touba 2013

Spécial FIDAK 2012

Nos partenaires

 Vignette agetip bicis vignette
lonase vignette uasaid
unicf HUAW vignette apanews

Cres

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterToday61636
mod_vvisit_counterYesterday140484
mod_vvisit_counterThis week302350
mod_vvisit_counterLast week771553
mod_vvisit_counterThis month2526905
mod_vvisit_counterLast month4908974
mod_vvisit_counterAll days109573553

We have: 584 guests online
Your IP: 54.89.106.125
 , 
Today: Jul 22, 2014