margeLarge

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Faux et usage de faux en écritures : Deux ans dont 3 mois ferme à Mamadou Ndiaye « Doss » et son complice

Mamadou Ndiaye «Doss» de la Zik Fm et son co-prévenu Mouhamadou Khaly Bâ ont été déclarés, hier, coupables des délits d’association de malfaiteurs, de faux et usages de faux en écritures privées. Le tribunal les a condamnés à deux ans dont trois mois ferme. Une peine qui a été requise par le ministère public. Par contre, ils ont été relaxés des délits de tentative d’escroquerie. Le tribunal a pris acte du désistement du groupe «Walfadjri».   

Le 21 février, les services de l’ambassade de la France avaient saisi le groupe «Walfadjri» pour l’informer que le co-prévenu de Ndiaye Doss, Mamadou Khaly Bâ, plafonnier de son état, se faisait passer pour un caméraman dudit groupe. Il a, à cet effet, versé, dans son dossier pour l’obtention d’un visa qui lui permettrait d’assister à la 50e édition du Salon international de l’agriculture de Paris, des documents (bulletin de salaire, attestation de travail, carte professionnelle de journaliste qui portaient le logo du groupe « Walfadjri » et la signature de son Pdg, Sidy Lamine Niasse). Le groupe avait donc porté plainte contre X à la Dic.

Interpellé à sa sortie du Consulat  où il s’était rendu pour récupérer son visa, Mamadou Khaly Bâ est passé aux aveux, en indiquant que c’est Ndiaye Doss qui lui a donné tous les documents. Devant la barre, Ndiaye Doss n’a reconnu que le délit de faux en écritures privées. «Il est de mes habitudes d’aider les gens qui sont dans le besoin. J’ai commis une grosse erreur», avait-t-il dit à la barre. Les 4 avocats de la défense comptent interjeter appel.

S. Diam SY

{fcomment}

{nice1}

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.