Le Directeur des affaires économiques de l'UA pour la libre circulation en Afrique

Rene Nguetta UALe directeur des affaires économiques de la Commission de l’Union Africaine (UA), René N’Guettia Kouassi, s’est dit favorable à la libre circulation des personnes et des biens en Afrique, soulignant que cela reste un défi pour l’organisation continentale.

« Il faut faire sauter les frontières nationales en Afrique. La libre circulation des personnes et des biens est un fondamental pour l'intégration du continent. Cette question est un défi pour l'UA », a dit M. N’Guettia Kouassi, en marge du 3ème Congrès des économistes africains ouvert mercredi à Dakar sur le thème : "Industrialisation et émergence économique en Afrique".

Selon lui, seule la CEDEAO a fait des « efforts considérables » en Afrique pour la libre circulation des personnes, des biens et des capitaux. « Même en Ethiopie où nous sommes installés, il faut un visa pour s'y rendre. Je crois que la libre circulation est une question essentielle. On y a intérêt et il faut interpeler les chefs d'Etats en ce sens », a poursuivi le directeur des affaires économiques de la Commission de l'UA.

Dans ce combat, René N’Guettia Kouassi invite les acteurs panafricains à ne pas lâcher du lest et à avoir toujours le courage de militer pour la libre circulation en Afrique.

« Le monde change et les paradigmes de développement changent. On peut arriver individuellement à l'émergence, mais ce sera moins difficile si on y va ensemble », a poursuivi M. N’Guettia Kouassi.

Pour la 3ème édition de ce congrès, 150 participants venant d'universités, d'institutions et de gouvernements africains sont attendus. Vingt articles parmi les 70 proposés par des universitaires feront l'objet de communication et aboutiront à des délibérations à confiner dans les actes du congrès et à remettre aux gouvernements africains.

D'une durée de trois jours, la rencontre est organisée par la Commission de l'UA, la Commission des Nations unies pour l'Afrique, la présidence de la République du Sénégal et la Faculté des sciences économiques et de gestion (FASEG) de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

Parmi les thématiques à débattre, il y a celles portant sur les facteurs bloquants de l'industrialisation en Afrique, le transfert de technologie, l'agro-industrie, industrialisation, croissance et emplois, l'émergence économique : critères, manifestation et perspectives et rôle de l'industrie dans l'émergence des économies africaines.

 

 

Source: APAnews

Share

Edition du jour

Archives numériques

archives

Special Popenguine 2014

Election de Macky Sall - An II

Plan Sénégal Emergent

Supplément MCA-Sénégal

Spécial Maouloud 2014

Spécial Magal de Touba 2014

RETROSPECTIVE 2013

Cahier Education nationale

Journal 22eme FIDAK

40 ans d'Art et de Soleil

Supplément Enseignement supérieur privé

Spécial Maouloud 2013

Rétrospective 2012

Spécial Magal de Touba 2013

Spécial FIDAK 2012

Nos partenaires

 Vignette agetip bicis vignette
lonase vignette uasaid
unicf HUAW vignette apanews

Cres

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterToday22896
mod_vvisit_counterYesterday112977
mod_vvisit_counterThis week839518
mod_vvisit_counterLast week494090
mod_vvisit_counterThis month22896
mod_vvisit_counterLast month3168139
mod_vvisit_counterAll days120001728

We have: 1461 guests online
Your IP: 54.198.42.105
 , 
Today: Nov 01, 2014