margeLarge

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Fiscalité, redevance, fonds d'aide, code de la presse... : Cheikh Bamba Dièye fait le point avec les éditeurs

Fiscalité, redevance, Fonds d’aide, Code, Maison de la presse…, autant de points sur lesquels le ministre la Communication, Cheikh Bamba Dièye, a échangé, hier, avec le Conseil des éditeurs et diffuseurs de presse du Sénégal. L’occasion a été saisie par le ministre pour rappeler qu’ « une entreprise de presse bien constituée est un gage de la sûreté de l’information ».
 Le ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique, Cheikh Bamba Dièye, a reçu, hier, à son Cabinet, une délégation du Conseil des éditeurs et diffuseurs de presse du Sénégal (Cedeps). La rencontre a permis aux deux parties de voir ensemble le secteur au Sénégal et d’avoir des initiatives communes dans le sens d’améliorer la presse, mais également de les appuyer en les écoutant sur les problèmes réels qu’ils vivent. L’ambition est d’aider l’entreprise de presse à être debout et à remplir ses missions. « Je les ai écoutés et ils m’ont fait part de l’ensemble de leurs problèmes : fiscalité, redevance, Code, Maison de la presse, efficience et qualité qui doivent aller avec l’entreprise de presse. Le but est de lui permettre de continuer à exister », a rappelé le ministre de la Communication juste après la réunion. Sur tous ces points, Cheikh Bamba Dièye a réitéré la volonté du président Macky Sall d’être un soutien pour le secteur de la presse et de faire en sorte que l’entreprise de presse soit à l’instar de beaucoup d’autres entreprises qui réussissent en ayant les moyens de leur politique. Le ministre de la Communication a visité, avec les éditeurs et diffuseurs, les perspectives et possibilités qui seront les siennes pour les appuyer.

700 millions de FCfa pour l’aide à la presse
Il a mentionné que les acteurs de la presse ont fait montre d’une grande disponibilité à accompagner son département pour faire avancer des dossiers comme celui relatif au Code de la presse, l’organisation de la publicité.
La finalité, selon Cheikh Bamba Dièye, c’est de permettre l’entrepreneur, le professionnel de la presse de vivre de son travail. Le ministre juge qu’une bonne entreprise de presse, bien constituée, où les salaires sont payés régulièrement et à temps, est une garantie de la fiabilité de l’information avec des journalistes moins sujets à la corruption.
Selon Cheikh Bamba Dièye, il a été question de revoir le Fonds d’aide à la presse pour pouvoir aider l’investissement dans le secteur et sécuriser l’entreprise de presse. « Nous avons convenu d’échanger.
Je dois les remercier pour l’esprit positif et, surtout, pour la rigueur avec laquelle ils ont énuméré l’ensemble des problèmes du secteur sans complaisance, sans parti pris », a rapporté le ministre de la Communication. Sur la question du Fonds d’aide à la presse, Cheikh Bamba Dièye a annoncé qu’il est déjà disponible et qu’il reste les modalités à voir pour sa répartition. Il s’est engagé, avec le Cedeps, à mettre plus de transparence et d’équité dans la distribution. « Rien ne se fera en catimini. On la fera avec tout le monde », a assuré le ministre de la Communication. Il a déclaré que ce n’est pas avec 700 millions de FCfa que l’on va faire fonctionner le secteur de la presse.           
 

E. Massiga FAYE

{fcomment}

{nice1}

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.