Planification familiale : Podor veut atteindre une prévalence contraceptive de 12.7 % en 2015

Alors que le Sénégal s’est fixé pour 2015 un taux de prévalence contraceptive de 27 %, le département de Podor veut arriver, à cette date, à 12.7 %. Cet objectif a été réaffirmé au cours d’une session de sensibilisation des populations sur la planification familiale.

Le district de santé de Podor vient de procéder à une relance des activités de planification familiale dans le département à travers une journée de sensibilisation.  C’était le 28 février 2013, devant l’hôtel de ville de Podor. Organisée dans les 5 districts des trois départements de la région de Saint-Louis, cette opération de sensibilisation avait pour objectif de montrer que « la planification familiale améliore la santé de la mère, de l’enfant et du nouveau né ». Les «bajaanu Goxx» qui ont abattu un travail remarquable ont, à travers des sketches, invité « à la recherche de la bonne information auprès des points de prestation de service ».

Les questions relatives aux grossesses rapprochées et à l’allaitement au sein ont été longuement débattues. « Nous tenons à expliquer aux femmes et aux hommes quelle est l’importance de la planification familiale, son impact par rapport à la mortalité maternelle et infantile », a confié Mame Amy Sarr, sage-femme à la maternité de Podor. Concernant la prévalence contraceptive, elle a informé qu’au niveau du district sanitaire, des objectifs sont fixés pour 2015, soulignant qu’à l’échelle régionale le taux fixé est de 32 %. « Dans le département de Podor, nous nous sommes fixés un  taux de 12,7 %, et pour l’année en cours, nous comptons arriver à 10,7 % », a indiqué Mme Sarr.
Cette rencontre a servi de cadre pour poser des questions aux femmes sur l’espacement des naissances, la durée de l’allaitement au sein etc. Elles ont été nombreuses à recevoir des cadeaux, grâce au concours de l’Ong Terre des Hommes, à la suite des bonnes réponses qu’elles ont livrées.

Signalons que la relance des activités de planification familiale s’est faite en présence du Dr Thiam, médecin-chef du district, et de Mme Nahm Ndèye Bineta Fall, coordonnatrice de la santé de la reproduction dans la région de Saint-Louis. Cette dernière est revenue sur l’allaitement maternel et ses bienfaits. D’abord, en évoquant le saint Coran dans la sourate la « Vache » (Al Baqara) qui dit que « les mères qui veulent faire un allaitement parfait doivent allaiter leurs enfants deux années entières », chapitre IV, verset 232. Mme Nahm a fait savoir que « l’intimité et la connivence qui se créent par l’allaitement permettent au bébé de grandir dans de bonnes conditions qui augurent de bons rapports avec les parents ».

Amadou Diagne NIANG


Share

Edition du jour

Archives numériques

archives

Special Popenguine 2014

Election de Macky Sall - An II

Plan Sénégal Emergent

Supplément MCA-Sénégal

Spécial Maouloud 2014

Spécial Magal de Touba 2014

RETROSPECTIVE 2013

Cahier Education nationale

Journal 22eme FIDAK

40 ans d'Art et de Soleil

Supplément Enseignement supérieur privé

Spécial Maouloud 2013

Rétrospective 2012

Spécial Magal de Touba 2013

Spécial FIDAK 2012

Nos partenaires

 Vignette agetip bicis vignette
lonase vignette uasaid
unicf HUAW vignette apanews

Cres

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterToday59513
mod_vvisit_counterYesterday104836
mod_vvisit_counterThis week529868
mod_vvisit_counterLast week771553
mod_vvisit_counterThis month2754423
mod_vvisit_counterLast month4908974
mod_vvisit_counterAll days109801071

We have: 1303 guests online
Your IP: 54.197.108.124
 , 
Today: Jul 24, 2014