margeLarge

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Le peuple fait ses adieux à Hugo Chavez : Le Venezuela à l'aube d'une ère nouvelle

Des centaines de milliers de Vénézuéliens se sont pressés, hier, à Caracas sur le passage du cercueil du président Hugo Chavez, décédé mardi d'un cancer, le long d'une procession qui vient clore 14 ans de domination de cette figure de la gauche radicale sur la vie politique de son pays.

Au son de l'hymne national, la dépouille du président, décédé à l'âge de 58 ans, a commencé à être transférée en fin de matinée de l'hôpital militaire de Caracas jusqu'à l'Académie militaire, où son cercueil doit être exposé avant les obsèques prévues demain. La procession, qui doit parcourir une dizaine de kilomètres, était suivie sous un soleil de plomb par plusieurs centaines de milliers de personnes, dont bon nombre d'entre elles vêtues de rouge, la couleur des "chavistes". Certains, filmés par les caméras de la télévision d'Etat, peinaient à retenir leurs larmes.

A côté du cercueil, recouvert du drapeau national vénézuélien et escorté par les bérets rouge de la garde d'honneur présidentielle, se trouvaient notamment Elena Frias, la mère du défunt, son héritier politique désigné, le vice-président Nicolas Maduro, ainsi que le président bolivien, Evo Morales. Les autorités ont décrété sept jours de deuil, et les écoles et administrations étaient fermées hier.

Le ministre des Affaires étrangères, Elias Jaua, a annoncé, mardi soir, que M. Maduro assurerait l'intérim à la tête de l'Etat et qu'une élection présidentielle aurait lieu dans 30 jours, conformément aux instructions laissées par Hugo Chavez. Réduit au silence au cours des trois mois qu'a duré son agonie, Hugo Chavez - au pouvoir depuis 1999 - n'a pas pu prendre congé de ses compatriotes mais il avait préparé sa succession en chargeant le vice-président d'assurer la transition, mais aussi de se présenter en tant que candidat du parti socialiste au pouvoir en cas d'élection.

Même si cette annonce avait été précédée lundi d'un bulletin médical pessimiste, elle a provoqué une véritable onde de choc au Venezuela, et le décès du président, qui monopolisait les débats par son omniprésence, sa forte personnalité et ses multiples diatribes contre des opposants accusés d'être à la solde des "impérialistes", ouvre une période d'incertitude dans un pays fortement divisé entre pro et anti-Chavez.

Le président par intérim, qui dispose de 30 jours pour organiser un scrutin anticipé, sera probablement opposé au gouverneur Henrique Capriles, 40 ans, battu par Hugo Chavez en octobre. L'opposition conteste l'interprétation de la Constitution du gouvernement au sujet de la transition, jugeant que l'intérim doit être assuré par le président de l'Assemblée nationale, Diosdado Cabello, et non par le vice-président.

(AFP)

{fcomment}

{nice1}

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.