margeLarge

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Abdoul Aziz MBAYE, ministre de la culture : « L’adoption d’un statut de l’artiste et de sa protection sociale est en bonne voie »

Face à la presse, le ministre de la Culture a rappelé, hier, sa feuille de route pour l’année 2013, à savoir l’amélioration des conditions de vie et de travail des artistes et acteurs culturels ainsi que la promotion de la richesse de la diversité culturelle du Sénégal. Une politique axée, selon Abdoul Aziz Mbaye, sur l’élaboration en cours d’un Statut des artistes, la mise en place de la nouvelle Société de gestion collective et la valorisation de cette diversité culturelle.
L’élaboration prochaine d’un Statut des artistes, la mise en place de la nouvelle Société de gestion collective et la valorisation de la diversité culturelle restent les trois axes prioritaires du ministère de la Culture durant cette année 2013. Abdoul Aziz Mbaye l’a rappelé hier, lors de son second face-à-face avec la presse nationale. « Aucune politique culturelle ne peut être viable, si les conditions de vie et de travail des artistes et des acteurs culturels ne sont pas améliorées : la protection sociale, à savoir l’assurance maladie, la retraite, la sécurité sociale… », a soutenu le ministre de la Culture. Pour cela, Abdoul Aziz Mbaye affirme qu’un comité interministériel en charge de réfléchir avec les artistes et acteurs culturels est déjà constitué. Et il devra déterminer l’agenda et les modalités d’adoption d’un statut de l’artiste et de sa protection sociale. Le second axe prioritaire consiste, selon le ministre de la Culture, à mettre en place la nouvelle Société de gestion collective. « Il s’agit d’associer les artistes à la gestion de leurs droits et de leur permettre d’accroître leurs revenus. Les décrets d’application concernant la Société de gestion collective sont dans le circuit administratif et seront incessamment publiés », a confié M. Mbaye. Selon le ministre de la Culture, le Comité d’experts mis en place continue son travail avec l’aide d’experts indépendants, pour l’évaluation du Bsda, l’élaboration de l’organigramme de la Société de gestion collective, ses statuts et son règlement intérieur, ainsi que ses contrats de réciprocité.

Appels pour projets de films
D’ailleurs, une campagne nationale de sensibilisation sur la loi et la nouvelle Société de gestion collective a déjà commencé, l’autre week-end, à l’occasion de la tournée nationale de promotion de la diversité culturelle à Ziguinchor. Des séminaires nationaux sectoriels impliquant tous les acteurs des filières culturelles seront organisés à partir du mois d’avril, a dit le ministre.   Abdoul Aziz Mbaye a rappelé sur cette lancée que cette tournée nationale de promotion de la diversité culturelle, lancée le 16 mars dernier en Casamance, concernera toutes les 14 régions du pays. « Le ministre de la Culture doit aller à la rencontrer des artistes et des acteurs culturels là où ils sont, pour discuter avec eux, notamment à l’occasion de Comité régional de développement, de leurs problèmes et des solutions qui peuvent y être apportées », a soutenu M. Mbaye.
 Cette tournée participe aussi, d’après le ministre, à l’animation culturelle nationale ; mais elle n’a pas la vocation à remplacer le Festival national des arts et de la Culture (Fesnac).
Ces trois axes choisis et prioritaires dans l’agenda du ministère de la Culture pour l’année en cours ne compromettent en rien, estime Abdoul Aziz Mbaye, les interventions de son département dans les autres filières, comme, entre autres, le livre, l’édition, les arts visuels et le cinéma. Le septième art sénégalais, pour qui le ministre de la Culture s’est réjoui, une nouvelle fois, des lauriers gagnés par nos cinéastes à l’occasion de divers festivals et événements internationaux.  « Suite à la décision du président de la République de porter à 1 milliard de FCfa le Fonds de soutien à l’industrie cinématographique, un appel à propositions sera lancé en juin prochain pour sélectionner les projets de films », a informé le ministre de la Culture.
Ainsi, a-t-il ajouté, les premiers paiements auront lieu au premier trimestre 2014 et ce soutien devrait permettre aux films sélectionnés de décrocher d’autres financements pour boucler leurs budgets de réalisation.
                                     

Omar DIOUF

{fcomment}

{nice1}

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.