Ramadan slide 2016 def

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Inauguration d'un service d'accueil et des urgences à FANN : Awa Marie Coll Seck annonce un Conseil interministériel sur les urgences

Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Awa Marie Coll Seck, a inauguré le Service d’accueil et des urgences (Sau) de l’hôpital de Fann. Elle a annoncé l’organisation prochaine d’un Conseil interministériel consacré aux urgences.
« Conscients de l’importance des services des urgences, nous allons très bientôt tenir un conseil interministériel consacré aux urgences », a annoncé le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Awa Marie Coll Seck. Elle inaugurait, hier, à l’hôpital de Fann de Dakar, un Service d’accueil et des urgences (Sau). L’ouvrage est composé d’une unité de tri avec trois box de consultation, une unité d’hospitalisation de courte durée, des salles de traitement des urgences vitales, de surveillance, de réanimation, un bloc opératoire etc. D’où la satisfaction du personnel médical et paramédical. « Je suis très heureuse d’inaugurer ce Sau parce que le personnel et les usagers l’attendaient avec impatience », a dit le ministre, soulignant que les malades seront davantage bien accueillis, pris en charge et orientés.
La nouvelle organisation du Sau permettra de centraliser toutes les urgences et d’optimiser leur prise en charge. Mieux, les urgences graves, aussi bien médicales que chirurgicales, seront désormais traitées efficacement. Construit par l’Etat du Sénégal à travers le Budget consolidé d’investissement (Bci) et entièrement équipé par la République de Turquie, qui a dégagé 100 millions de FCfa, le Sau de Fann vient résoudre un réel problème : le manque de services d’urgence à Dakar. Les rares qui y existent se caractérisent par leur sous-équipement et leur inorganisation.

Travail remarquable du Samu national
Le ministre a aussi effectué une visite au Samu national. Sur place, le Pr Awa Coll Seck a eu droit à un exposé détaillé du mode de fonctionnement de cet établissement public de santé (Eps). Elle s’est félicitée du remarquable travail accompli au Samu pour améliorer la prise en charge des urgences. Le ministre s’est montré aussi très sensible aux préoccupations du directeur, le Pr Mamadou Diarrah Bèye, et qui ont pour noms manque de moyens, de lits de décochage, d’observation et nécessité de mettre en place une unité d’hospitalisation de courte durée, un plateau technique avec une imagerie, une liste obligatoire de médicaments d’urgence, mais aussi et surtout un service de réanimation dans chaque région, ainsi qu’une interconnexion entre les différents numéros d’appel. « L’Etat sera davantage à vos côtés pour vous permettre de remplir votre mission. Cette visite m’a permis de bien appréhender les problèmes et d’apporter efficacement notre appui », a-t-elle indiqué. Le ministre a rendu un hommage au personnel du Samu, ces travailleurs dans l’ombre qui, selon elle, méritent l’accompagnement et le soutien de l’Etat.

Le Samu national a enregistré plus d’un million d’appels en 2012
Lors de la visite du ministre de la Santé et de l’Action sociale, Awa Marie Coll Seck, hier, au Samu national, le directeur de cet établissement public de santé (Eps), le Pr Mamadou Bèye, a évoqué le bilan des interventions de 2012. Selon lui, le Samu national a enregistré l’année dernière 1.378.778 appels. Pour la même période, le nombre de transports médicalisés a atteint 857. Le Pr Bèye a également souligné que le Samu a noté 65 % de cas régulés et 48 % d’appels malveillants. Ce dernier chiffre s’explique, a-t-il dit, par l’utilisation abusive du numéro vert par les enfants, notamment pendant les vacances. Mme Seck a avoué « (être) très impressionnée par la qualité et la quantité de travail accomplies par le Samu national ». Le ministre a, en outre, affirmé avoir « énormément appris », indiquant quitter le Samu national avec le sentiment que les services d’urgences doivent être davantage accompagnés en moyens, matériels et dans la logistique, pour leur permettre de rester fidèle à leur credo : « Toujours prêt à secourir ».

Abdoulaye DIALLO

{fcomment}

{nice1}

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.