Nouvel album de ADIOUZA : « Li ma doon », enracinement et ouverture culturelle

« Lima doon », le deuxième album de Adiouza a été présenté, jeudi, lors d’une conférence de presse. Un disque de 13 titres réalisé entre Dakar et Paris, au prix de multiples sacrifices. Cet album marque un tournant décisif dans la carrière musicale de cette prometteuse chanteuse. Une rupture et un engagement panafricaniste à travers une volonté de l’artiste d’affirmer l’authenticité  culturelle.
A travers ce second album, Adiouza Diallo dénonce le mimétisme de certaines femmes africaines,  d’un modèle dit moderne, qu’on lui a imposé. « Je n’ai pas besoin de ressembler aux stars américaines pour exister… « Li ma doon », c’est un questionnement sur l’identité. Je dénonce un peu cette attitude, car je tiens à ce qu’on sache qui on est et qu’on fasse confiance en nos jeunes et qu’on soit fier d’être Africain. Je parle aussi du panafricanisme que j’ai beaucoup développé dans ce deuxième opus », a expliqué la chanteuse, face à la presse.
C’est quasiment le même combat dans le tube « Mondialisation » où il est question de l’uniformisation actuelle de la culture. « Il m’a fallu beaucoup de temps et d’argent pour rassembler des moyens et voyager au Brésil, au Portugal, aux Etats-Unis, et à l’intérieur du Sénégal, à Kolda, pour m’inspirer des chansons peules et enrichir ma musique. C’est pour cela qu’il y a un écart de quatre ans entre les deux albums », a ajouté Adiouza. C’est à travers ces voyages et la quête de son identité qu’elle dit refuser « l’acculturation et tente d’être moi-même, de m’identifier à ma culture ». L’artiste soutient également avoir compris qu’« il est temps pour nous, les jeunes africains, que  nous prenions le flambeau et que nous soyons fiers de notre africanité ». En toute humilité, elle ajoute : « Je ne me dresse pas pour autant en donneuse de leçon ».

Adiouza « New Look »
« Li ma doon », c’est aussi d’autres thèmes comme l’amour, les droits de l’homme, le courage et la persévérance face aux difficultés de la vie. « 7 à 77 ans », « Ndanaan », « Une princesse à Paris », « Solidarité », entre autres titres, sont assez explicites de la volonté de Adiouza à tourner une page de sa vie artistique à travers le réaménagement de son fond musical avec de nouvelles sonorités et paroles.
Ecrit entre Paris et Dakar, c’est son arrangeur qui a conçu tout l’album, et Adiouza a utilisé les langues peul, français et wolof pour montrer la diversité culturelle sénégalaise. « Il y a d’autres sonorités,  mes recherches en ethnomusicologie font qu’à chaque album, j’essaie d’ouvrir ma musique à d’autres sonorités pour pouvoir enrichir ce que je fais. Et cela, à partir de mes propres recherches. Je vais m’enraciner et m’ouvrir autant que possible », a souligné la fille du doyen Ouza Diallo.
Adiouza a interpellé les médias sur l’importance de leur rôle dans cette conscientisation de la jeunesse africaine. « Nous les chanteurs avons aussi notre rôle à jouer. Il faut s’enrichir positivement des autres cultures, mais ne pas s’identifier à eux, malgré la modernité », argumente-t-elle.
Evoquant la réalisation de son nouveau produit, l’artiste confie avoir remué ciel et terre. « Il nous faut beaucoup d’infrastructures pour aider les jeunes talents à produire leur album. Nous n’avons pas de soutien. Concernant le piratage, rien n’est fait pour l’empêcher. Les artistes sont dans la galère car nous n’arrivons plus à vendre 1.000 Cd. Sur ce plan-là, il y a du boulot pour le gouvernement… », a plaidé Adiouza.
A la présentation du nouvel album, jeudi, le Just 4 U a été pris d’assaut par les nombreux fans de l’artiste. Des personnalités politiques, du showbiz et nombreux mélomanes étaient présents. Des tresses longues, jupe wax pour tenue de scène aux couleurs traditionnelles, c’est une Adiouza « new look » qui s’est présentée devant l’assistance.
Elle a joué trois morceaux devant un public qui en redemandait, en prélude au concert live prévu le 05 avril prochain. Agissant dans le social, Adiouza a fait comprendre que la vente des 100 premiers Cd de l’album « Li ma donn » iront à des œuvres caritatives.

Mamadou DIEYE


Share

Edition du jour

Archives numériques du soleil

Election de Macky Sall - An II

Plan Sénégal Emergent

Supplément MCA-Sénégal

Spécial Maouloud 2014

Spécial Magal de Touba 2014

RETROSPECTIVE 2013

Cahier Education nationale

Journal 22eme FIDAK

40 ans d'Art et de Soleil

Supplément Enseignement supérieur privé

Spécial Maouloud 2013

Rétrospective 2012

Spécial Magal de Touba 2013

Spécial FIDAK 2012

Spécial Tourisme 2012

François Hollande au Sénégal

Cahier MCA

Spécial Poponguine 2012

Spécial Gamou 2012

Spécial Magal Touba 2012

Spécial Can 2012

Nos partenaires

logo unicef logo unicef apanews

logo unicef

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterToday116369
mod_vvisit_counterYesterday187703
mod_vvisit_counterThis week1206664
mod_vvisit_counterLast week1501609
mod_vvisit_counterThis month3774599
mod_vvisit_counterLast month7019090
mod_vvisit_counterAll days94012472

We have: 907 guests, 1 members, 1163 bots online
Your IP: 54.81.170.186
 , 
Today: Apr 18, 2014