Mouhamadou Makhtar CISSE, ministre du budget : « Des critères discutables et une mauvaise interprétation »

Le ministre délégué en charge du Budget, Mouhamadou Makhtar Cissé, a pointé du doigt une mauvaise interprétation du rapport Doing business 2014 relativement au classement du Sénégal. Il juge que certains critères établis par la Banque mondiale sont discutables.

« Je ne me permets pas de critiquer le rapport de la Banque mondiale, mais il y a des critères qui sont discutables (…). Ce que j’ai noté dans ce rapport, c’est qu’il y a une mauvaise interprétation », a notamment dit M. Cissé qui présidait, jeudi, la cérémonie de présentation du rapport sur les perspectives en Afrique. « Il y a deux niveaux du rapport qui sont mal lus par les gens. La Banque mondiale fait d’abord le classement des 10 pays qui ont fait le plus de réformes dans une année. Dans ce chapitre, nous (le Sénégal) ne sommes pas bien classé », a expliqué le ministre en charge du Budget. Selon lui, parmi ces dix pays « qui ont fait plus de réformes, il y en a qui se trouvent derrière le Sénégal dans le classement général ». « Parmi les 10 pays qui ont le plus de réformes dans l’année, il y a la Côte d’Ivoire qui est pourtant classée derrière le Sénégal dans le classement général », a fait observer l’ancien directeur général des Douanes. Il a rappelé que le Sénégal était en train de faire des efforts importants pour être sur la rampe de lancement en vue de se propulser vers l’émergence. « Ce sont des efforts difficiles avec les résistances et les pesanteurs engendrées par les réformes engagées », a-t-il reconnu.

Le ministre délégué en charge du Budget n’a pas apprécié le traitement fait par les médias après la publication du rapport de la Banque mondiale. « Il faut rester positif. Dans le traitement de l’information, il faut être objectif, mais il est bien de relayer des informations qui aident à rassurer », a estimé M. Cissé. « Personne n’a à gagner dans un affolement des investisseurs potentiels qui aimeraient venir s’installer dans notre pays. Ce n’est pas en étant alarmiste, en tronquant des chiffres, ou en livrant une information partielle et partiale qu’on peut aider à la construction nationale », a souligné Mouhamadou Makhtar Cissé. Publié mardi dernier, le rapport Doing Business 2014, intitulé « Comprendre les réglementations pour les petites et moyennes entreprises » constate que le Sénégal a simplifié le transfert de propriété en en réduisant les taxes, mais a »rendu plus coûteux le paiement des taxes et impôts en augmentant le taux d'imposition du revenu des sociétés ». Il indique également que le pays, classé au 178ème rang mondial, a « facilité le paiement des taxes et impôts en mettant à disposition en ligne des formulaires d'impôt et en créant le Centre pour les moyennes entreprises ».

(APS)


Share

Edition du jour

Archives numériques

archives

Special Popenguine 2014

Election de Macky Sall - An II

Plan Sénégal Emergent

Supplément MCA-Sénégal

Spécial Maouloud 2014

Spécial Magal de Touba 2014

RETROSPECTIVE 2013

Cahier Education nationale

Journal 22eme FIDAK

40 ans d'Art et de Soleil

Supplément Enseignement supérieur privé

Spécial Maouloud 2013

Rétrospective 2012

Spécial Magal de Touba 2013

Spécial FIDAK 2012

Nos partenaires

 Vignette agetip bicis vignette
lonase vignette uasaid
unicf HUAW vignette apanews

Cres

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterToday10126
mod_vvisit_counterYesterday112977
mod_vvisit_counterThis week826748
mod_vvisit_counterLast week494090
mod_vvisit_counterThis month10126
mod_vvisit_counterLast month3168139
mod_vvisit_counterAll days119988958

We have: 976 guests online
Your IP: 54.196.119.93
 , 
Today: Nov 01, 2014