Centre régional des œuvres universitaires de SAINT-LOUIS : Les syndicalistes décrètent une grève de 48h

Les responsables syndicaux du Centre régional des œuvres universitaires de Saint-Louis (Crous) se sont encore réunis, hier, en assemblée générale. Ils ont décrété un mot d’ordre de grève de 48h.

Les travailleurs du Centre régional des œuvres universitaires de Saint-Louis ont pris la ferme décision de paralyser les activités des services du Crous pendant 2 jours. Seul le service médical de cette institution fonctionnera au ralenti, en vue de faire face aux urgences. Si ce mot d’ordre de grève de 48h ne permet pas de décanter la situation, ils vont bloquer tous les services du rectorat de l’Université Gaston Berger. Selon le porte-parole de l’intersyndicale du Crous, Birima Ndiaye, rien ne marche dans cette institution où « on a constaté que l’administration est malade depuis la prise de service de l’actuel directeur ». Le Crous appartient aux Sénégalais, a-t-il précisé, les travailleurs de cette institution étant des Sénégalais à part entière, ils ont donc le droit et le devoir de la défendre et de la protéger contre toute tentative visant à la détruire. « Il fait partie des meilleures institutions du Sénégal », a poursuivi M. Ndiaye. Il faudrait, selon eux, que l’actuel directeur respecte les travailleurs, paie les fournisseurs à temps et soit en règle avec les hôpitaux, pour que les agents du Crous soient bien traités.
Abondant dans le même sens, un autre responsable syndical, Masseck Ngom, a souligné que cette assemblée générale est une suite logique du bras de fer entre l’actuel directeur et les travailleurs du Crous, qui ne se retrouvent pas encore dans cette nouvelle gestion.
Il a souligné qu’« aucune réalisation importante n'a été faite depuis la nomination du directeur ». « Il essaie d'imposer une gestion unitaire que nous n'accepterons pas. Il veut nous mettre en mal avec les étudiants et l'opinion. Si les étudiants sont satisfaits de sa gestion, c'est grâce aux travailleurs », a-t-il fait remarquer. « Nous avons, pendant 23 ans, rendu d’éminents services au Crous en y formant de nombreux cadres de notre pays. Nous tenons à faire comprendre au peuple sénégalais que ce n’est pas l’argent qui nous intéresse, nous voulons tout simplement protéger notre outil de travail. Vu la situation qui prévaut actuellement dans cette institution, nous invitons les pouvoirs publics à assumer leurs responsabilités, en vue d’une résolution durable de la crise », a ajouté le responsable syndical. Biram Ndeck Ndiaye n'a pas jugé nécessaire cette fois-ci de se prononcer sur cette grève.

Mbagnick Kharachi DIAGNE


Share

Edition du jour

Archives numériques

archives

Special Popenguine 2014

Election de Macky Sall - An II

Plan Sénégal Emergent

Supplément MCA-Sénégal

Spécial Maouloud 2014

Spécial Magal de Touba 2014

RETROSPECTIVE 2013

Cahier Education nationale

Journal 22eme FIDAK

40 ans d'Art et de Soleil

Supplément Enseignement supérieur privé

Spécial Maouloud 2013

Rétrospective 2012

Spécial Magal de Touba 2013

Spécial FIDAK 2012

Nos partenaires

 Vignette agetip bicis vignette
lonase vignette uasaid
unicf HUAW vignette apanews

Cres

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterToday157240
mod_vvisit_counterYesterday180395
mod_vvisit_counterThis week1042046
mod_vvisit_counterLast week1141851
mod_vvisit_counterThis month3206824
mod_vvisit_counterLast month3168139
mod_vvisit_counterAll days123185656

We have: 1540 guests online
Your IP: 54.226.239.54
 , 
Today: Nov 21, 2014