Autres

SAVATE BOXING - Un nouveau président au cnp : Alphousseyni Djiba revient aux affaires

Après huit (8) ans de présidence (1992-2000), Alphousseyni Djiba est revenu à la barre du Comité national provisoire de savate boxing qu’il avait quitté il y a de cela quatorze (14) ans (2000-2014). Un retour donc aux affaires pour cet homme qui fut des premiers à avoir initié la savate boxing au Sénégal. D’ailleurs, c’est avec lui que notre pays a organisé les premiers championnats d’Afrique de la discipline en 1994, puis en 1996. Ancien président de la Confédération africaine de savate boxing et secrétaire général de la Fédération internationale, Alphousseyni Djiba entend redynamiser la structure et développer la discipline par la massification, afin que ce sport puisse retrouver sa place d’antan. « Nous ne pouvons pas être les précurseurs de cette discipline en Afrique, organiser les premiers championnats africains et ensuite baisser les bras. Et compte tenu de la léthargie qui a entouré ce sport, la première action à mener sera de recycler et de former nos administratifs. Il faut aussi consolider les clubs existant. Cela permettra de donner à la structure un certain impact », a t-il indiqué.
Le président revenant compte également renforcer la crédibilité des 11 clubs et des 200 pratiquants avec une application systématique de la qualité de l’enseignement. Pour ce faire, Alphousseyni Djiba compte sur l’accompagnement du ministère des Sports dans les initiatives de la nouvelle équipe, notamment le retour des compétitions traditionnelles, comme le championnat et la coupe du Sénégal. Car, à son avis, il y a longtemps que les combattants n’ont pas montés sur le ring. C’est à ces défis qu’il veut s’atteler ; revenir au-devant de la scène au niveau national et rattraper le retard accusé sur le plan africain. Pour commencer, les boxeurs se retrouveront, samedi, à Mbour, pour disputer le tournoi du Savate boxing club de cette localité, un test grandeur nature pour la nouvelle équipe dirigeante.

Le nouveau bureau
Président : Alphousseyni Djiba,
1er Vice-président : Amar Wade, 2e Vice-président : Abdallah Mouhamed, 3e Vice-président : Ibrahima Guèye, Secrétaire général : Cheikh Sandjiri Diop, Adjoint : Codé Bigué Guèye, Trésorier général : Youssou Mbaye, Adjoint : Lilaine Basse, Directeur technique : Ibrahima Mbengue.

C. F. KEITA


2eme Gala du Cnoss : Pour une diversification des ressources au bénéfice exclusif du sport

Le Comité national olympique et sportif sénégalais (Cnoss) s’est dit satisfait de sa soirée de gala, car l’organisation n’a pas connu de déficit. C’est le sentiment de Seydina Diagne, secrétaire général du Cnoss, et de Issa Mboup, vice-président, qui faisaient face à la presse, hier, dans les nouveaux locaux de la fédération des fédérations pour faire le point après la tenue de cette soirée. « Nos objectifs ont été largement atteints, et c’est le lieu de remercier tous nos partenaires qui sont venus soutenir le sport », a d’emblée dit Seydina Diagne. Une mention spéciale a été décernée à la forte délégation brésilienne emmenée par Nachson Mimran qui, de l’avis du Sg du Cnoss,  a remporté la palme. « Nous avons reçu de potentiels investisseurs, des partenaires venus d’un peu partout à travers, le monde pour soutenir le sport », a ajouté M. Diagne. Pour Issa Mboup, ce gala a pour but de rechercher des fonds, mais surtout promouvoir l’intégration, avec la présence de personnalités africaines du monde des affaires et du sport. Selon lui, l’esprit de l’organisation de la manifestation entre dans le cadre de la diversification des ressources. « Puisque nous voulons que le budget alloué au sport soit porté à 1 %, il fallait donc retrousser les manches. Nous voulons lever des fonds en perspective du court, moyen et long termes, car nous avons les Jeux africains de la Jeunesse à Gaborone, les Jeux Olympiques de la jeunesse en Chine et la préparation des Jo de Rio 2016. Ce sont des campagnes qu’il faut préparer, et nous nous y attelons, de concert avec le ministère des Sports », a-t-il fait savoir. Issa Mboup a, par ailleurs, indiqué que tout est huilé entre le ministère des Sports, le Cnoss et les fédérations, parce que tout simplement les principes qui guident une bonne gouvernance sportive ont été acceptés par tous et font qu’il n’y a plus de récriminations par rapport à l’arbitrage budgétaire. Le Cnoss qui, sous l’avènement de Mamadou Diagna Ndiaye, place l’athlète au cœur de son dispositif, entend faire plus et mieux en soutenant et finançant les potentiels médaillés aux différentes compétitions internationales.
C’est le cas de Balla Dièye, Mamadou Kassé Hanne, Isabelle Sambou et le jeune espoir de l’athlétisme sénégalais, Amadou Ndiaye (400m). « Nous voulons des médailles, et pour cela, nous devons nous atteler à bien encadrer ceux qui sont potentiellement aptes à en décrocher », a encore souligné le vice-président qui ajoute que ces athlètes bénéficieront des meilleures conditions possibles de préparation.
En tout état de cause, la révolution managériale prônée sous l’ère de l’actuel président poursuit son chemin, d’autant plus que les fédérations qui, jadis, éprouvaient des difficultés pour les voyages, ont vu considérablement leurs préoccupations s’amoindrir. Face à la rareté des ressources du ministère des Sports et aux besoins croissants des fédérations, le Cnoss a servi de levier pour soulager aussi bien au niveau des titres de voyage que des cotisations dans les instances internationales et continentales.

C. F. KEITA   


Athlétisme : Huit athlètes sénégalais au meeting d’Abidjan

Huit athlètes sénégalais ont été retenus pour défendre les couleurs du pays à la 21e édition du meeting d’athlétisme d’Abidjan « Gabriel Tiacoh », en Côte d’Ivoire, prévu le 26 avril prochain, a appris Apa auprès de la Fédération sénégalaise d’athlétisme (Fsa).
Il s’agit de Fatoumata Diop (200 et 400m), Mame Fatou Faye (200, 400m), Fatoumata Sakho (100m haies) chez les dames, et de Daouda Diagne (100, 200m), Moulaye Sonko (100m), Amadou Ndiaye (400m), Mounirou Dembélé (saut en hauteur) et Ndack Thiaw (saut en hauteur) chez les hommes.
Les spécialistes du 100m haies dames, Gnima Faye et Adja Arette Ndiaye, initialement retenues, ont désisté pour diverses raisons. La première, en stage aux Etats-Unis, préfère se concentrer sur sa préparation, et la seconde souffre d’une blessure à la clavicule, renseigne le directeur administratif de la Fsa, Jean Gomis.
Des athlètes de renommée sont annoncés à ce rendez-vous portant le nom du médaillé d’argent ivoirien aux Jo de Los Angeles, Gabriel Tiacoh. La tête d’affiche sera la vice-championne du monde du 200m, Murielle Ahouré.

APA


Judo : Le tournoi international de Mbour sur orbite

La ville de Mbour (80 km de Dakar) va lancer son tournoi international de judo dont la première édition se disputera les 30 avril et 1er mai prochains, a appris Apa dimanche de bonnes sources. « Nous lançons le tournoi international de judo de Mbour pour faire de la localité un grenier de cette discipline », a indiqué le président du comité d’organisation du tournoi, Atoumane Guèye dit « Cobra », dans un entretien accordé à la télévision Wal Fadjri (privée), soulignant que l’ambition des initiateurs de cette compétition est « d'égaler ou de faire mieux que celui de Saint-Louis lancé par feu Mbaye Boye ».
Selon Atoumane Guèye, Mbour qui compte une expertise avérée, avec notamment Khalifa Diouf (ancien champion d’Afrique chez les lourds) et Alassane Thioub (ex-directeur technique national), a les moyens de sortir des champions et de rayonner sur le judo sénégalais.
« Nous avons l’ambition de faire du tournoi international de judo de Mbour un rendez-vous incontournable », insiste-t-il, annonçant la présence, outre des combattants du Sénégal, de ceux de la Gambie, de la Mauritanie, du Niger et de clubs français et italiens.

APA


Boxe : Mort de la légende américaine Rubin Carter

L'ex-boxeur américain Rubin « Hurricane » Carter dont l'histoire avait été chantée par Bob Dylan et portée au cinéma par Denzel Washington, est décédé, dimanche, à l’âge de 76 ans, d'un cancer de la prostate. Il avait passé 19 ans en prison. À tort, car ce fut une erreur judicaire. « Here comes the story of the Hurricane... », a chanté Bob Dylan. « Voici l'histoire de « Hurricane », l'homme que les autorités ont blâmé pour un crime qu'il n'avait jamais commis, puis mis dans une cellule. Mais un jour, il aurait pu être le champion du monde », fait partie des paroles de cette chanson. Le texte, coécrit en 1975 par Dylan et Jacques Levy, raconte la vie de cet ancien champion de boxe noir américain, affublé pendant sa courte carrière sportive du surnom « Hurricane » (ouragan), avant d'être enfermé pendant 19 ans dans une prison du New Jersey pour le meurtre de trois Blancs, dont il a ensuite été totalement innocenté. « Repose en paix Rubin, ton combat est achevé, mais ne sera pas oublié », a réagi sur son site l'association de défense des victimes d'erreurs judiciaires (Aidwyc), dont « Hurricane » Carter a été le directeur exécutif de 1993 à 2005.

Rfi


Edition du jour

Archives numériques du soleil

Election de Macky Sall - An II

Plan Sénégal Emergent

Supplément MCA-Sénégal

Spécial Maouloud 2014

Spécial Magal de Touba 2014

RETROSPECTIVE 2013

Cahier Education nationale

Journal 22eme FIDAK

40 ans d'Art et de Soleil

Supplément Enseignement supérieur privé

Spécial Maouloud 2013

Rétrospective 2012

Spécial Magal de Touba 2013

Spécial FIDAK 2012

Spécial Tourisme 2012

François Hollande au Sénégal

Cahier MCA

Spécial Poponguine 2012

Spécial Gamou 2012

Spécial Magal Touba 2012

Spécial Can 2012

Nos partenaires

logo unicef logo unicef apanews

logo unicef

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterToday140593
mod_vvisit_counterYesterday191218
mod_vvisit_counterThis week903054
mod_vvisit_counterLast week1488498
mod_vvisit_counterThis month4959487
mod_vvisit_counterLast month7019090
mod_vvisit_counterAll days95197360

We have: 1022 guests, 1 members, 1348 bots online
Your IP: 54.205.205.47
 , 
Today: Apr 24, 2014