Autres

Pétanque - Spéciale Tabaski et Coupe du président de la fédération : Le duo Weuz Diack/Kamal Badredine monte sur le trône

92 joueurs de Dakar et des régions, soit 46 doublettes, ont disputé, dimanche, la grande « Spéciale Tabaski » couplée avec la Coupe du président de la Fédération sénégalaise de sports boules.
Et pour la circonstance, 8 béliers ont été mis en jeu pour les adultes (dimanche) et 2 pour les vétérans (samedi) pour ce tournoi qui s’est disputé en doublettes à la mêlée. On attendait Boubacar Samoura et son compère Bathie Sall, mais c’est Weuz Diack et son complice Kamal Badredine qu’on aura vu sur la plus haute marche du podium. Et pour cause, de toutes les doublettes, Boubacar était le seul joueur à avoir remporté à 4 reprises ce tournoi (2010, 2011, 2012 et 2013). Mais cette année, il n’a même pas vu les demi-finales,  éliminé qu’il a été dès les 8e de finale en duo avec Bathie Sall.
  Cette compétition est assez particulière puisque se disputant suite à un tirage qui peut réunir 2 joueurs de grand calibre ou 2 joueurs de calibres différents. C’est tout le charme de cette épreuve dans laquelle Weuz Diack et Kamal Badredine se sont imposés à la doublette Bouba Diouf/Arou Diack en une manche (11-10). Quant aux vétérans, dont le concours avait réuni 38 joueurs (19 paires), c’est le duo Serigne Mbaye Gaye/Pape Mbaye Ndiaye qui a pris le meilleur sur la paire Joe Gaye/Oumar Diop (11-9).      

Gassan Ezzedine, president de la federation : « A partir de cette année, le calendrier sera respecté »
  La saison de sports boules va démarrer désormais en décembre et se terminer en juillet. Le président de la Fédération sénégalaise de sports boules, Gassan Ezzedine, l’a annoncé en marge du tournoi de samedi qui clôturait la saison de pétanque au Sénégal. A son avis, les boulistes doivent se conformer aux autres disciplines comme le football, le basketball avec des dates précises de démarrage et de clôture de la saison sportive. « Cela nous éviterait un calendrier surchargé et long avec tout ce que cela peut engendrer comme perturbations dans notre calendrier annuel. Désormais, il faut que nous respections notre calendrier sportif avec des dates précises de début et de fin de saison », a indiqué le président de la fédération. Il a aussi révélé que la fédération va créer une commission des finances avec Abdoulaye Dianko et Yoss Hachem à sa tête, afin de renflouer ses caisses et opérer une opération de charme auprès des sociétés et entreprises de la place. « Parce que ce n’est pas normal que depuis 12 ans, pas une seule fois des sociétés n’aient répondu à nos courriers de demande de sponsoring », a-t-il dit. Satisfait cependant de la saison de pétanque, Gassan Ezzedine a souligné que la fédération a pu, tant bien que mal, organiser toutes les compétitions programmées.
  « Cette année, il y a eu 22 concours officiels, en dehors des championnats nationaux en individuel, doublette et triplette. Ce tournoi devait coïncider avec la préparation de la sélection nationale pour Tahiti pour les 46e championnats du monde qui, malheureusement, ont été reportés à l’année prochaine, à cause de la fièvre Ebola. Car, parmi les équipes qualifiées, il y a 8 pays africains ; par précaution donc, on a reporté jusqu’en 2015. Et c’est l’occasion pour moi de lancer un message au ministère des Sports pour lui demander de bien mettre au chaud le budget qui nous était réservé pour cette compétition. Parce qu’en 2015 aussi, nous allons participer aux championnats d’Afrique qui auront lieu au Tchad, un nouveau pays membre de la confédération africaine et qui s’est même porté candidat pour l’organisation des championnats du monde en 2016 de même que le Sénégal », a-t-il révélé. Donc 2 compétitions différentes et qui ont chacune un budget différent.

C. F. KEITA


Natation - 27ème traversée Dakar – Gorée : Une édition bien réussie, malgré la contestation

Le verdict de la 27ème Traversée Dakar – Gorée du dimanche a été livré sur fond de controverse, aussi bien chez les filles que chez les garçons. Premiers arrivés sur la plage de Gorée, les deux nageurs de la Bceao, Abdou Khadre Mbaye Niane et Ndèye Tabara Diagne, ont été dépossédés de leurs victoires au profit de Malick Fall et Meredith Staken. Ce, après que la commission technique en charge de la validation des résultats a considéré que les premiers n’ont pas suivi le trajet normal qui mène à la ligne d’arrivée. Ce qu’a fustigé avec virulence Malick Fall, finalement déclaré vainqueur. « Au départ, je n’ai vu personne devant moi. En cours de route, il n’y avait encore personne devant moi. Mais à l’arrivée, je remarque qu’il y avait quelqu’un devant moi. Il y a peut-être quelqu’un qui a triché », a estimé Malick Fall à son arrivée. Il a finalement été déclaré vainqueur. Une décision qui n’a pas été du goût de la Bceao dont l’une des pensionnaires, Irie Gonah, classée 3ème en dames, ne s’est pas présentée à la remise des trophées.
  Malgré cet incident, les organisateurs se sont félicités de l’organisation de la manifestation. Le président de la Fédération sénégalaise de natation et de sauvetage, Mohamed Diop, a estimé que le triple défi de l’organisation, de la mobilisation et de la participation a été relevé, avec 507 concurrents sans oublier le public massé sur la plage de Gorée pour suivre la course. Il en appelle à une pratique massive de la natation pour prévenir certaines situations comme les noyades. « Le Joola a coulé 3 jours après l’édition de 2002 du Dakar-Gorée. On aurait pu éviter un certain nombre de morts dans cette catastrophe. Apprenons à nos enfants à nager, c’est une prévention par rapport aux noyades », a-t-il déclaré le Dr. Diop au terme de la remise des médailles aux vainqueurs de dimanche. Un certain nombre de programmes est dès lors mis en œuvre ou à l’étude pour favoriser la massification. « Cette compétition vise aussi à motiver les gens à apprendre à nager, pour qu’au Sénégal, tout enfant qui sort de l’école primaire sache nager. Nous voulons que les communautés urbaines, les mairies, l’Etat sénégalais, le comprennent », espère-t-il. Mohamed Diop a également vanté les mérites de la natation dont la pratique permet de réduire certains risques sanitaires. Et l’occasion des grands rendez-vous est saisie pour sensibiliser sur les mérites de la natation. « La Journée mondiale du cœur a pour premier partenaire le sport, et en particulier la natation. Une manifestation comme celle-là participe à développer, favoriser la culture sportive pour éviter les maladies liées au cœur », s’est félicité Mohamed Diop. A noter que la remise des lots aux différents participants à cette 27ème édition est prévue le jeudi 9 octobre, à la Piscine olympique nationale.

Ousseynou POUYE


Natation - Traversée Dakar-Gorée : 500 participants annoncés

La 27ème édition de la Traversée Dakar-Gorée a lieu ce dimanche et mettra aux prises quelque 500 participants. Cette année, l’événement a pour parrain Makha Racine Sy, président désigné du Comité d’organisation des Championnats d’Afrique de natation initialement programmés du 22 au 28 septembre mais finalement reportés pour cause d’Ebola. Les fédéraux entendent ainsi rendre hommage à cet ancien secrétaire général de la Fédération qui s’investit depuis des années pour le développement de la natation. L’édition de cette année sera également mise à profit par la Fédération pour rendre un hommage à son vice-président Samba Kâ Sambe, « éminent dirigeant sportif, qui fête ses 50 années de présence au sein de la Fédération qu’il a intégrée en 1964 ».
  Les concurrents s’élanceront de la plage de la Voile d’Or avec 2 circuits distincts. La course A réservée aux nageurs élites (licenciés dans un club ou individuels) s’étalera sur 5200 m à travers un trajet balisé à cet effet « avec obligation de contourner la bouée 12 ». Selon le règlement chaque club peut engager au maximum 24 nageurs répartis dans les différentes catégories. Les individuels (non engagés par un club) doivent avoir déjà participé à la course B et l’avoir faite en 1h 30mn au maximum. Les vainqueurs de l’année dernière remettent leur titre en jeu :  Meredith Anne Staken du Cercle des nageurs de Dakar et Gorée (Cndg) en dames et Adama Thiaw Ndir de l’Asfa chez les hommes. Ils avaient réalisé des chronos respectifs de 1h26mn29sec et 1h11mn47sec. La course B longue de 4500 m est réservée aux amateurs et comportera 3 départs avec 5 minutes d’intervalle. Le premier concerne les nageurs masters (vétérans), le deuxième les nageurs individuels et le troisième intéressera les licenciés des clubs.  

Ousseynou POUYE


Handball : Les meilleurs acteurs de la saison récompensés

La fin de la saison est l’occasion pour la famille du handball sénégalais de distinguer ses meilleurs acteurs, aussi bien sur le terrain, sur le banc que chez les arbitres. Au chapitre des distinctions individuelles, la palme est allée à l’Asfa et au Stade de Mbour qui ont vu leurs pensionnaires sacrés meilleurs joueurs du Sénégal, avec respectivement Serigne Kosso Mbacké Faye et Aïssatou Mané. Le premier a permis à son équipe de remporter la coupe nationale alors que la seconde a été déterminante dans l’obtention du premier sacre de championne du Sénégal de sa formation aux dépens du Saltigué. En plus du titre de meilleur joueur, l’Asfa rafle 3 autres distinctions dont 2 individuelles, puisque son dernier rempart, Ibrahima Ciss, a été désigné meilleur gardien de la saison. Une distinction qui récompense une saison remplie et surtout une très belle prestation en finale de coupe au cours de laquelle il a arrêté plus de 10 penalties. Le coach militaire, le Sergent Moustapha Cissé, a pour sa part raflé la mise chez les entraîneurs. L’Asfa a également été récompensée collectivement puisqu’elle a été désignée l’équipe la plus fair-play de la saison chez les messieurs ; une récompense qui est allée à la Renaissance de Tivaouane chez les filles. Avec l’Asfa, le Saltigué a remporté la coupe nationale. Et 2 de ses éléments en récoltent les fruits puisque son entraîneur Chérif Ahmadou Tall (meilleur coach des filles) et Aminata Fall (meilleure réalisatrice avec 69 buts) ont été primés. Ce trophée récompensant le meilleur artificier est allé à Djibril Sène du Dakar Université Club, auteur de 75 buts décisifs dans la victoire de son équipe en championnat. Chez les jeunes, Wagane Faye de la Jeanne d’Arc et Sokhna Gnilane Sarr (Sokone) ont été désignés révélation de la saison ; là où la jeune Ndeye Sokhna Camara Sène de la Renaissance de Tivaouane a été élue meilleure gardienne de la saison, alors que son équipe a remporté la palme du fair-play. Les arbitres ont aussi désigné leur meilleure paire. Et c’est le duo constitué de Serigne Fall et Youssou Sangharé qui a été récompensé.                 

Récompenses individuelles :
Meilleur joueur : Serigne Kosso Mbacké Faye (Asfa) ; Meilleure joueuse : Aïssatou Mané (Stade de Mbour) ; Meilleur réalisateur : Djibril Sène (75 buts) Duc ; Meilleure réalisatrice : Aminata Fall (69 buts) Saltigué ; Meilleur gardien de but : Ibrahima Ciss (Asfa) ; Meilleure gardienne : Sokhna Camara Sène (Rhbc Tivaouane) ; Révélation garçon : Wagane Faye (Ja) ; Révélation fille : Sokhna Gnilane Sarr (Sokone) ; Meilleur coach hommes : Sergent Mamadou Cissé (Asfa) ; Meilleur coach dames : Chérif Ahmadou Tall (Saltigué) ; La paire arbitrale : Serigne Fall – Youssou Sangharé ; Fair-play : Hommes : Asfa ; Dames : Tivaouane.

Ousseynou POUYE


HANDBALL - Coupes du Sénégal : Asfa et Saltigué ont appris de leurs erreurs passées

Les finales de la Coupe nationale ont sacré, dimanche, l’Asfa en hommes et le Saltigué de Rufisque en dames. Autant dire que ces deux équipes ont appris de leurs erreurs passées après avoir perdu le championnat deux semaines plus tôt.
Le Saltigué et l’Asfa sont sortis victorieux des finales des coupes nationales de handball disputées dimanche, après avoir perdu celles du championnat, deux semaines plus tôt. Les filles du Saltigué ont fait leur l’adage selon lequel « la vengeance est un plat qui se mange froid », en démontrant face au Stade de Mbour que leur défaite en championnat était juste un faux pas. Les partenaires de la capitaine Ndeye Michelle Sall ont, en effet, dominé de bout en bout la partie face à de jeunes Mbouroises qui n’ont vu que du feu devant la détermination des protégées de Chérif Tall. Selon ce dernier, « nous étions condamnés à gagner et à l’arrivée, nous avons pris notre revanche » après la défaite en championnat. Pour lui, il « fallait terminer la saison avec un trophée pour satisfaire la ville de Rufisque. Et mes filles ont respecté les consignes. Notre effectif est vieux mais nous avons l’expérience ».
  Chez les garçons, la Jeanne d’Arc avait pour ambition d’infliger à l’Asfa sa deuxième défaite en finale de la saison. Loin de se présenter en victimes expiatoires aux « Bleu et blanc », les Militaires ont pris le contrôle du match qu’ils ont finalement remporté sans jamais avoir été inquiétés. Alors que son équipe a toujours été accusée de faire valoir le physique pour se défaire de ses adversaires, l’entraîneur militaire a tenu à souligner que c’est dans le jeu que ses poulains ont dominé la Jeanne d’Arc. Selon Moustapha Cissé, « nous avons démontré que nous savions jouer au handball. Les gosses ont fait ce qu’on attendait d’eux ». Il a décerné une mention spéciale à son gardien de but, Assane Ndiaye qui a annihilé, à lui tout seul, la quasi-totalité des offensives adverses pour permettre à son équipe de remporter sa 5ème couronne dans cette compétition après 1992, 1994, 1997 et 2011.
  Dans le camp des vaincus, on a aussi tenté de se justifier. A Mbour, la faute incombe aux nombreuses pertes de balles, de l’avis de l’entraîneur El Hadj Badiane qui estime que « nous n’avons pas joué notre jeu aujourd’hui parce que les filles étaient fatiguées ». A l’image de leur meilleure joueuse, Aïssatou Mané qui a d’ailleurs été désignée meilleure joueuses de la saison, les récentes championnes du Sénégal, ont accusé le coup d’un « trop longue saison » entamée depuis le 1er novembre. La JA, elle, a fait les frais du retour en grâce des Militaires, même si les conditions de travail ont été décriées par l’entraîneur Adama Samb. « Nous sommes fatigués parce que cela fait un mois que je tire la sonnette d’alarme. Nous n’avons pas vu les dirigeants qui devaient nous soutenir » dans cette finale, a-t-il déploré. Pour illustrer ses propos, il renseigne que l’équipe ne dispose pas de terrain pour s’entraîner, encore moins des conditions minimales de performance. « C’est le Duc qui nous a prêté ses installations ainsi que des ballons pour nous entraîner », a regretté le successeur d’Aziz Diouf sur le banc de la Jeanne d’Arc.

Ousseynou POUYE


Edition du jour

Archives numériques

archives

Special Popenguine 2014

Election de Macky Sall - An II

Plan Sénégal Emergent

Supplément MCA-Sénégal

Spécial Maouloud 2014

Spécial Magal de Touba 2014

RETROSPECTIVE 2013

Cahier Education nationale

Journal 22eme FIDAK

40 ans d'Art et de Soleil

Supplément Enseignement supérieur privé

Spécial Maouloud 2013

Rétrospective 2012

Spécial Magal de Touba 2013

Spécial FIDAK 2012

Nos partenaires

 Vignette agetip bicis vignette
lonase vignette uasaid
unicf HUAW vignette apanews

Cres

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterToday22623
mod_vvisit_counterYesterday118998
mod_vvisit_counterThis week509503
mod_vvisit_counterLast week663907
mod_vvisit_counterThis month141621
mod_vvisit_counterLast month2968381
mod_vvisit_counterAll days116952314

We have: 1741 guests online
Your IP: 54.82.6.247
 , 
Today: Oct 02, 2014