TV Show

Audiovisuel : Al Mouridiyyah Tv veut propager le message universel de l’Islam

La télévision Al Mouridiyyah Tv a été inaugurée en fin de semaine au siège du « daara », sous la présidence des hautes autorités du Mouridisme parmi lesquelles Serigne Mountakha Bassirou Mbacké. Il était accompagné des membres du Comité d’organisation du Magal et de Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre.

TOUBA : La dernière née de l’espace audiovisuel, Al Mouridiyyah Tv, vient en force et avec des innovations majeures qui ont fait dire à Mamadou Baal qu’« il est temps que les éditeurs de télévision s’adaptent au nouveau mode de consommation... ». Première chaîne IpTv au Sénégal, Al Mouridiyyah Tv innove dans le  paysage médiatique par sa révolution technologique. Le nom de cette télévision renvoie au fondateur du Mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba. Elle sera une chaîne inclusive, précise Serigne Atou Diagne, le promoteur, non moins responsable moral de l’association « Daara Hizbut-Tarquiyyah ».

Al Mouridiyyah Tv est une chaîne multilingue. Elle émet en français, en anglais et en arabe sur des canaux différents. Elle dispose de la vidéo à la demande (Vod) et un signal diffusé en local à Touba à travers le réseau hertzien. Le système ultra moderne fonctionne, de l’avis des techniciens, sur tous les supports de visualisation : téléviseur, ordinateur, tablette et smartphone.  Sa couverture est globale à travers le monde, d’où la trilogie : « Any time, Any where, Any device ». A l’aide de ce puissant médium, la communauté mouride va, à partir du « Daara Hizbut-Tarqqiyyah », jouer sa partition dans le programme mondial de « l’accès universel à l’information », à la culture et au savoir ».   Dans sa vulgarisation de l’œuvre et des enseignements de Khadim Rassoul et sa mission au service du prophète de l’Islam, Hizbut-Tarqqiyyah a porté son choix sur le médium « télévision » qui, aujourd’hui, est l’outil le mieux adapté pour l’information et la communication. Hizbut-Tarqqiyyah s’engage, à travers Al Mouridiyyah Tv, à promouvoir l’éducation et à jouer un rôle de premier plan afin de combattre l’ignorance, d’encourager la recherche du savoir, de promouvoir et montrer le rôle de l’éducation dans le développement économique et social du pays.   Serigne Mountakha Bassirou qui a procédé à l’inauguration de la nouvelle station, a conforté et confirmé à Hizbut-Tarqqiyyah, la conformité de la marche du « daara » au message de Cheikh Ahmadou Bamba. Il a remercié l’ensemble des disciples et leur a également exprimé sa fierté. Il les a assurés du compagnonnage de la famille du Cheikh dans cette grande œuvre d’action de grâce. Enfin, Serigne Atou Diagne a dit sa disponibilité à mettre des canaux de diffusion à l’intention des patrons de presse dans le cadre d’un partenariat juste et équitable, afin de leur permettre de s’affranchir des lourdes charges d’exploitation liées aux offres satellitaires.

Mamadou DIEYE


Première télévision régionale : Rts3 sera inaugurée le 6 avril à Tamba

Contribuer au développent social et économique, c’est l’objectif  de la Rts3, la première télévision régionale présentée cette semaine aux autorités et aux populations de Tambacounda. Un projet qui va être lancé le 4 avril et inauguré le 6 avril par le ministre de la Communication,  Cheikh Abiboulaye Dièye. Ce sont quelque 200 millions de FCfa qui sont déployés par la Radiodiffusion télévision sénégalaise (Rts) pour un projet global de 24 milliards de FCfa qui concerne toute les régions à raison de 1,7 par région. Après Tambacounda, Matam est en pole position pour abriter la Rts4.
Une grande fierté dans cette partie orientale du pays. La promesse est devenue une réalité. Selon le gouverneur Gabriel Ndiaye, cette télévision régionale, Rts3, participera très largement à désenclaver la région sur le plan audiovisuel. Les régions périphériques,  compte tenue de leur éloignement par rapport à Dakar, ont le sentiment d’être oubliées. C’est heureux, dit le gouverneur, que Tambacounda soit choisie et en profite pour être plus visible à tout point de vue et ne se sente plus oubliée.
Pour Isaac Faye, directeur technique et de l’Innovation numérique de la Rts, accompagné de Moustapha Diop, directeur des Ressources humaines et du Développement social, des membres du Comité de pilotage, Issa Touré conseiller technique du Dg et Issa Thioro Guèye coordinateur de Télé régionales,  il s’agit de démarrer par Tambacounda les télévisions régionales dans le cadre de la décentralisation afin que chaque région ait sa télévision.
Tambacounda est retenue pour la phase-test et tout est installé. Question de découvrir les potentialités locales pour en faire des valeurs culturelles. À terme, ce sont 14 télévisions régionales qui vont, en même temps, accroître la production audiovisuelle et réduire les coûts de reportage. Cela, afin de générer des ressources additionnelles par une activité commerciale et faire de Tambacounda un centre d’affaires fidèle à sa devise : « Informer, éduquer et divertir ».
Pour  Omar Bâ le responsable du projet, la vision du directeur général de la Rts, Racine Talla, est de développer un vaste projet d’installation de stations de radiotélévision régionales sur toute l’étendue du pays afin d’accompagner l’Etat dans sa politique de développement local. Il y a aussi la promotion du pluralisme culturel, la diversité socio-linguistique et la démocratie. Le contexte reste, pour lui, marqué par les mutations dans le paysage de l’audiovisuel.

Infos variées et actualités continues
S’y ajoute, dit Omar Bâ, le repositionnement stratégique de la Rts qui va permettre d’améliorer la prise en charge de l’information régionale pour répondre aux besoins programmatiques afin de reconquérir l’audience qui est en train d’être partagée par les 14 chaînes présentes sur l’échiquier national.  Cette initiative, ont reconnu les élus, chefs de services  présents aux différentes rencontres, permet de se rapprocher davantage des populations pour la prise en charge de leurs préoccupations dans les activités économiques et sociales. Il est retenu de valoriser les langues dans la région avec des contenus qui agréent le public et les annonceurs.
 Il s’agit pour le chef du projet, Omar Bâ, de faire deux heures de décrochage par jour, une heure le matin et une heure le soir. Et à terme, la Rts1 d’un côté et la Rts3 Tambacounda de l’autre, seront en feu continu dans le bouquet. Parlant de la grille de programme, M. Bâ souligne que les langues comme le soninké, le pular, le wolof, le bassari, le mandingue et le sérère, seront valorisées. Le programme prévoit des focus, des débats, journaux, talk-shows, rétro actualités, un large éventail sur la santé, l’environnement, la sécurité, l’agriculture, l’élevage, le transport et le tourisme, des magazines sportifs et des émissions religieuses.
Deux équipes sont déjà en place et le recrutement local se poursuit dans une démarche de proximité. Cela a permis de rencontrer le gouverneur de la région, le maire Oury Bâ, les membres du Conseil régional et surtout les communicateurs traditionnels. Ces derniers, sous la houlette de leur président Samba Coumba Bâ, ont mis les petits plats dans les grands en exhibant un pan important de la riche culture locale.

Pape Demba SIDIBE


Abdou Diouf salue l’engagement de Tv5 Monde pour la cause des femmes

Le Secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie (Oif), Abdou Diouf a dit sa grande satisfaction quant à l’implication de Tv5 Monde au service de la cause des femmes à travers le monde. Selon un communiqué de la chaîne francophone, Diouf a fait part de ce satisfécit le 14 janvier en recevant Yves Bigot, nouveau directeur général de Tv5 Monde. A cet égard, le Forum mondial des femmes francophones porté par le gouvernement français, et que le président François Hollande a voulu faire coïncider avec la Journée mondiale de la Francophonie du 20 mars, a permis à Yves Bigot d’informer sur le dispositif envisagé par Tv5 Monde pour donner une visibilité planétaire à l’événement.
Le document rapporte qu’Abdou Diouf s’est félicité de la nomination d’Yves Bigot et l’a assuré de tout son soutien dans la sécurisation et l’élargissement de la distribution de la chaîne, en vertu des engagements pris à cet égard par les Etats et gouvernements de la famille francophone au Sommet de Kinshasa.
Les patrons de l’Oif et Tv5 Monde ont échangé sur les VIIes Jeux de la Francophonie qui se préparent à Nice pour septembre 2013.
TV5 Monde est la première chaîne généraliste mondiale en français. Elle comprend 9 chaînes généralistes régionalisées distinctes (dont 8 diffusées depuis Paris et Tv5 Québec Canada, diffusé depuis Montréal) et une chaîne jeunesse disponible aux Etats-Unis.
La chaîne touche 235 millions de foyers, effectivement raccordés 24/24h dans 200 pays et territoires.

E. M. FAYE


TELEVISION : Sukaabé TV dédiée aux enfants bientôt lancée

L’espace télévisuel sénégalais s’élargit avec une nouvelle chaîne : Sukaabé TV dont le slogan est éduquer, informer, divertir les enfants à travers les média. Selon un communiqué de la direction générale de la société de Productions audiovisuelle pour enfants, le lancement de Sukaabé TV se fera en janvier 2013.
« Aujourd’hui, au regard de l’importance des média et des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans la socialisation et l’éducation de l’enfant et par rapport aux réalités africaines, la création d’une Chaîne Africaine pour les enfants contribue à les enraciner dans leurs traditions et cultures », souligne le communiqué.
Il précise que les programmes de Sukaabé TV vont permettre aux enfants du Sénégal, d’Afrique et de la diaspora, sans discrimination de sexes, de races, d’ethnies, d’origines, de niveaux d’études, de conditions sociales, d’accéder à des informations et à des émissions de grande qualité, conçues pour, avec ou par des enfants, dans le respect de leurs droits et de leur dignité.  L’objectif, poursuit le document, est de permettre aux enfants de bénéficier d’une formation et d’une éducation substantielle en marge de l’école, de s’épanouir et de développer pleinement leurs potentiels. Il s’agira également de leur permettre de vivre pleinement leur liberté d’expression, de pensée, de conscience et de religion, ainsi qu’une protection contre toute forme d’exploitation. Les touts petits seront associés à la production et à la diffusion des émissions qui leur sont dédiées à des heures accessibles et par des médias ou technologies à la portée de tous.
La grille des programmes brasse beaucoup de thèmes : culture, traditions, éducation, société, droits et devoirs de l’enfant… Il s’y ajoute les productions africaines, notamment les dessins animés et séries TV. L’information directe avec le Journal des enfants présenté par les enfants. Des magazines d’information et des jeux TV et d’esprit occuperont également une large place dans Sukaabé TV.

E. M. FAYE


Audiovisuel : Sonatel et Canal+ lancent un nouveau mode de paiement

La Sonatel et Canal+ Sénégal ont signé un accord de partenariat pour permettre le paiement des services de Canal+/Canalsat par le biais d’Orange money.  La cérémonie de signature a eu lieu, avant-hier, sous la présence de responsables des deux structures.
Le paiement mobile de l’abonnement Canal+/Canalsat via Orange money est désormais possible. En effet, tous les abonnés sénégalais des deux structures, possédant un compte Orange money, pourront régler « facilement » et « directement » leurs abonnements depuis leur mobile.
Selon Fréderic Berardi, directeur général Canal+ Sénégal, la signature de ce partenariat vise à développer une solution de paiement pour les clients des deux entreprises. Il ajoute que le lancement de ce nouveau moyen de paiement a été déjà effectué dans deux pays africains, à Madagascar et en Côte d’ivoire. Le Sénégal est, ainsi, le troisième pays à bénéficier de cette opportunité qui permet aux clients de pouvoir utiliser la plateforme Orange money pour payer leurs factures et réactiver leur abonnement selon les termes.
Selon M. Berardi, ce partenariat s’inscrit dans la stratégie de proximité et consistant à offrir des solutions innovantes, rapides, flexibles et disponibles aux abonnés. Ces derniers, indique-t-il, rencontraient d’énormes difficultés pour le paiement de leur facture, surtout ceux qui résidaient dans les zones très reculées du pays.
« Comme avantage, les clients pourront se réabonner en s’inscrivant seulement à Orange money », confie M. Berardi. Qui rassure que ce moyen de paiement est « sécurisé et n’entraîne pas de coûts supplémentaires ».
De son côté, Omar Guèye Ndiaye, directeur de la Stratégie et du développement de la Sonatel, a souligné que cet accord avec Canal+ Afrique confirme leur volonté d’enrichir en permanence la gamme des services Orange money pour proposer toujours plus de facilité aux usagers.
« Grâce aux différents partenariats créés autour d’Orange money, nous voulons mettre à la disposition des clients des moyens de paiement rapide, sûr et accessible à partir des téléphones portables », a fait savoir M. Ndiaye. Il a soutenu que la voie de l’innovation est ainsi tracée au grand bonheur de leurs clients.                                                                       

Abdou DIAW  


Archives numériques

archives

Special Popenguine 2014

Election de Macky Sall - An II

Plan Sénégal Emergent

Supplément MCA-Sénégal

Spécial Maouloud 2014

Spécial Magal de Touba 2014

RETROSPECTIVE 2013

Cahier Education nationale

Journal 22eme FIDAK

40 ans d'Art et de Soleil

Supplément Enseignement supérieur privé

Spécial Maouloud 2013

Rétrospective 2012

Spécial Magal de Touba 2013

Spécial FIDAK 2012

Nos partenaires

 Vignette agetip bicis vignette
lonase vignette uasaid
unicf HUAW vignette apanews

Cres

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterToday88430
mod_vvisit_counterYesterday140467
mod_vvisit_counterThis week330283
mod_vvisit_counterLast week663907
mod_vvisit_counterThis month2930782
mod_vvisit_counterLast month3294803
mod_vvisit_counterAll days116773094

We have: 1417 guests online
Your IP: 23.22.217.122
 , 
Today: Sep 30, 2014