Autres

Natation - Championnats individuels de dakar : Confirmation attendue des vainqueurs de la 1ère manche

La Ligue de natation de Dakar organise, ce week-end, la deuxième et dernière partie de ses championnats individuels. La Piscine olympique va donc encore refuser du monde alors que les grands gagnants de la première manche, disputée il y a une semaine, voudront confirmer leurs bonnes dispositions pour s’adjuger le titre régional. En effet, après avoir dominé les compétitions de samedi et dimanche derniers, Adama Thiaw Ndir de l’Asfa en hommes et Meredith Anne Staken du Cndg seront particulièrement attendus. Avec 6 victoires sur 10 possibles le week-end dernier, le pensionnaire de l’Asfa est le plus sérieux candidat au titre de meilleur nageur de la capitale. Et 4 succès sur les 9 épreuves prévues dans sa catégorie lui suffisent pour remporter les championnats. Il aura tout de même fort à faire face à un autre concurrent sérieux et qui sera déterminé à lui ravir la vedette : Matar Samb du Cndg qui, avec 3 courses remportées, est le seul athlète à pouvoir lui contester la suprématie. Il est tout de même loin du compte puisqu’il doit impérativement enlever sept nouvelles courses pour dominer son adversaire.
Chez les dames, Meredith Staken est également bien partie pour remporter la palme même si la lutte est plus serrée ici que chez les hommes. Après ses 4 victoires de la première manche, il lui faudra y ajouter 5 nouveaux succès pour parachever le travail. A défaut de quoi, la pensionnaire du Cndg devra compter sur une moins bonne performance de Ndeye Adama Sira Mbodj (Bceao) qui avait remporté 3 épreuves.
Pour rappel, les compétitions de ce week-end sont ouvertes à toutes les catégories de nageurs issus des clubs de Dakar, pourvus qu’ils soient des « nageurs licenciés ayant déposés leurs engagements dans les délais ». 18 épreuves seront au menu avec 9 courses pour les hommes et 9 autres ; 10 courses sont prévues samedi et les 8 autres demain dimanche.

Ousseynou POUYE


Pêche sportive - Championnats du monde 2014 : Le Sénégal au Brésil avec une équipe new look

L’équipe sénégalaise de pêche sportive devait s’envoler hier soir pour Vittoria, au Brésil, où elle prendra part aux championnats du monde de la discipline, du 23 au 29 novembre courant. Une équipe du Sénégal où l’on ne retrouve qu’un ancien (double) champion du monde, Bertrand Vachette, actuellement établi aux Etats-Unis où il est commandant d’un bateau. C’est dire que les Moussa Mbengue et autres Cyril Calendini, sacrés en 2002 en Espagne et en 2003 à Dakar, seront les grands absents. N’empêche, pour Abdou Goth Diouf, le président de la Fédération sénégalaise de pêche sportive (Fsps), « cette équipe new look est très talentueuse et peut prétendre bien se classer voire même revenir avec le titre ». En fait, le plus expérimenté de ce groupe est le capitaine Cheikh Fall qui ne compte qu’une campagne mondiale, avec à la clé une médaille de bronze en 2003 à Dakar, avec la deuxième équipe du Sénégal.
Le reste du groupe est constitué de « grands commençants » mais qui « ont de la qualité », selon le président de la Fsps. A l’image d’Alioune Sène, de Baye Ngoné Guèye dit Kana et d’Issa Ndiaye. Sans compter les deux pêcheurs venus de la Somone et de Saly, Thierry Bellasset et Nicolas Mendy. Même si tous les ténors mondiaux sont annoncés au rendez-vous de Vittoria (France, Allemagne, Espagne, Portugal, Italie, Angleterre) en plus, côté africain, de l’Egypte et de l’Angola qui abritera l’édition 2015 de ces championnats du monde, Abdou Goth Diouf est convaincu que ses protégés défendront crânement leurs chances. Surtout que, d’après lui, ils se sont bien préparés avec notamment une compétition qui s’est achevée hier à Ngor au cours de laquelle un marlin de 537 kg a été remonté. « On a frôlé le record du monde avec cette prise », s’est-il réjoui hier après-midi avant d’aller au ministère des Sports régler les derniers détails liés au déplacement en … mer brésilienne.

B. K. N.


Auto-moto - 1ère édition du « Rallye historique » (21-26 novembre) : 23 équipages sur le départ

Plus de 30 ans après la dernière édition, le célèbre Tour du Sénégal reprend vie sous la forme historique. Une compétition qui était considérée à l’époque, au même titre que le Safari Rallye et le Bandama, comme l’un des rendez-vous incontournables du sport mécanique africain. Cette année donc, elle revient sous la forme du « Rallye Historique » prévu du 22 au 26 novembre ; c'est-à-dire à partir de demain. Avec plus de 1400km, dont plus de 550km de spéciales et 849km de liaisons, ce rallye nouvelle formule verra la participation d’équipages belges, français, sénégalais (Abdou Thiam/Stéphane Corso, Serge et Paul Libens), suisses, luxembourgeois et d’Andorre.
Un voyage dans le temps, mais aussi une épreuve sportive rigoureuse et exigeante tant pour les hommes que pour les machines, avec comme décors les plus beaux paysages du pays. Et pour expliquer cet événement dans ses détails, les organisateurs ont rencontré hier la presse à l’Ecurie du Sénégal afin d’entrer dans le vif du sujet. Pour Lune Tall, le vice-président chargé de la communication de la Fédération sénégalaise de sport automobile et motocycliste (Fsam), ce sera une épreuve exceptionnelle avec un impact certain sur les retombées touristiques d’un pays. C’est pourquoi le président de la Fsam, Dialo Kâne « Zator », s’est réjoui de l’adhésion massive des pilotes qui vont disputer une autre forme de course automobile. En tout cas, ce sera un Tour historique, de l’avis de Paul Libens, promoteur du circuit « Dakar Baobabs » de Sindia, puisque ce sont d’anciens véhicules de 1600cm3 à 3000cm3, construits avant 1983, qui vont rouler aussi bien pour le prologue d’aujourd’hui et demain que pour les quatre étapes à travers villes et villages du Sénégal. Et selon André Mathieu, secrétaire général de la Fsam, les pilotes rouleront comme ils peuvent au cours de ces étapes, mais devront observer des allures moyennes au moment de traverser un village. « Par exemple, en entrant dans un village, le pilote devra respecter une vitesse inférieure à 20km/heure ; au-delà, il sera pénalisé ou éliminé de la course », a-t-il souligné.
Cette compétition qui se disputait tous les deux ans au Kenya, a connu une variation, car dorénavant, elle se fera en alternance avec l’East African Safari et le Rallye du Sénégal Historique. Une façon pour Raphaël Corréa, directeur des Courses du circuit « Dakar Baobabs » de Sindia, de revisiter l’histoire des rallyes dans ces deux pays. Une course inédite avec quelques uns des plus grands spécialistes du sport mécanique et également un plateau éclectique où les Porsche, Peugeot, Ford Escort, Citroën, Datsun, Austin, Volvo, vont rivaliser sur les pistes urbaines et rurales du pays.

C. F. KEITA


Rugby - Championnat à VII masculin : 2 clubs viennent grossir les rangs des régionaux

Le championnat national à VII de rugby s’enrichit de deux nouveaux pensionnaires venant des localités de l’intérieur du pays. A Saint-Louis, les étudiants de l’Université Gaston Berger se jettent dans le bain alors que dans la zone de Mbour, ce sont les Black Bulls de Nianing qui se sont lancés dans les compétitions. Ce qui a certainement poussé fédération à innover cette année en organisant des championnats locaux à VII. « La Fsr a réorganisé son championnat Goor7’s pour coller aux souhaits des clubs et entités régionales. Ceux-là voulaient, en plus du rugby à XV, participer au rugby à VII. C’est maintenant une réalité concrète », annonce-t-elle. Ainsi va se disputer la suprématie localement avant le tournoi final qui désignera le champion national.
Le club de l’Ugb est  la deuxième formation universitaire à intégrer l’Ovalie nationale, après le Duc ; ce dont se réjouissent les fédéraux. A cela, s’ajoute « l’entrée dans le monde de l’arbitrage de nouveaux arbitres régionaux ». Un pas non négligeable pour le développement du rugby dans la zone puisqu’« auparavant, c’était un arbitre dakarois qui venait officier à Saint-Louis. Désormais, la Fsr peut compter sur des arbitres locaux, ce qui est le fruit d’une politique de formation orchestrée depuis quelques années par la Direction technique nationale de l’arbitrage (Dtna) ». Le championnat de la Petite Côte regroupe Thiès, Saly, Somone, Nianing et Simal. Ces deux zones sont complétées par celle de Dakar qui est la plus fournie avec 10 équipes : Asfa, Rugby Club Terrou-Bi (Rct-B), Tigres de Ouakam, Diambars, Requins, Yeumbeul, Guédiawaye, Yoff et S’en Fout le Score.

Ousseynou POUYE


Vovinam Viet Vo Dao : Stage international pour les maîtres

Le premier stage international pour le grade de maître organisé en terre africaine a été clôturé vendredi avec l’examen de passage de grade pour les « voshins » africains du Mali, Burkina, Niger Mauritanie et Sénégal. Quatre jours à Mboro pour la formation des maîtres et ensuite deux à Dakar pour poursuivre le stage international qui a regroupé tous les « voshins » qui préparent leur ceinture noire de la 1ère à la 3e.
Un stage dirigé du début à la fin par le président de la fédération mondiale de Viet Vo Dao, Me Nguyen Truong (6e dan) qui s’est déplacé en personne pour épauler le chargé du développement au Sénégal et dans la sous-région, Me Daniel Blaume (5e dan), le président du Cnp de Viet Vo Dao, Me Seydina Ababacar Diouf, par ailleurs président de la confédération africaine de Viet Vo Dao ainsi que du directeur technique national, Me Abdoulaye Sène. Au terme de ce stage, le constat a été que cette discipline se porte bien aussi bien au Sénégal que sur le continent. « Il faut dire que les gens ont été très attentifs et très réceptifs, car ils voulaient savoir beaucoup de choses ; cela nous a permis de faire de bons échanges », a indiqué Me Truong qui s’est réjoui du bon niveau des stagiaires.
« Le Sénégal, ces dernières années, est monté d’un cran car ses combattants sont un petit peu craints par les autres parce qu’ils sont bons et ils persévèrent dans le travail. Ils ne dorment pas sur leurs lauriers », a-t-il souligné. Un motif de satisfaction donc si l’on en juge aussi de par les propos du chargé du développement au Sénégal et dans la sous-région, Me Daniel Blaume. « Au Sénégal, le niveau du Viet vo dao monte de plus en plus, parce qu’il y a un très gros potentiel ici. Le Sénégal est en fait le pays leader en Afrique. Il l’a démontré lors des derniers championnats du monde avec 9 médailles (5 or, 2 argent et 2 en bronze). C’est pourquoi on a choisi ce pays pour effectuer le premier stage de formation des maîtres en africains ici au Sénégal.
Satisfaction donc du côté du Cnp aussi où le président, Me Seydina Ababacar Diouf, a déclaré que c’est un des objectifs qui est atteint. « Nous arrivons à la phase ultime de notre mission de promotion. Car nous avons formé les derniers cadres de très haut niveau. Et je pense qu’une fois que ces gens seront formés, ils auront atteint le niveau de maître et là, je pense que nous aurons atteint notre mission », a-t-il déclaré, soulignant au passage que le Cnp est parti quasiment de rien, avec seulement 2 cadres gradés. Aujourd’hui, ce nombre sera multiplié avec l’arrivée de nouveaux maîtres de 4e dan. « Donc il y a de quoi être satisfait même si nous avons pu remplir cette mission avec beaucoup de difficultés. Parce qu’on n’a jamais pensé organiser un stage de maîtres en Afrique ; cela prouve que les africains sont assez mûrs maintenant, ils ont aussi la qualification nécessaire. Car la formation de maîtres demande beaucoup de moyens et une grande expertise. Et ces experts ne courent pas les rues. Avec le peu de moyens dont dispose le Cnp, on a quand même réussi à boucler le budget de ce stage », a déclaré le président du Cnp.

C. F. KEITA


Edition du jour

Archives numériques

archives

Special Popenguine 2014

Election de Macky Sall - An II

Plan Sénégal Emergent

Supplément MCA-Sénégal

Spécial Maouloud 2014

Spécial Magal de Touba 2014

RETROSPECTIVE 2013

Cahier Education nationale

Journal 22eme FIDAK

40 ans d'Art et de Soleil

Supplément Enseignement supérieur privé

Spécial Maouloud 2013

Rétrospective 2012

Spécial Magal de Touba 2013

Spécial FIDAK 2012

Nos partenaires

 Vignette agetip bicis vignette
lonase vignette uasaid
unicf HUAW vignette apanews

Cres

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterToday115227
mod_vvisit_counterYesterday146432
mod_vvisit_counterThis week115227
mod_vvisit_counterLast week1222131
mod_vvisit_counterThis month3502136
mod_vvisit_counterLast month3168139
mod_vvisit_counterAll days123480968

We have: 545 guests online
Your IP: 54.90.158.245
 , 
Today: Nov 23, 2014