Autres

11ème journée Top 11: S’en-Fout accompagne Diambars en demi-finales

Rugby BallonLa phase régulière du Championnat national de rugby à XV s’est achevée ce weekend avec la qualification de S’en-Fout-le-Score, pour les demi-finales en compagnie de Diambars.

S’en-Fout-le-Score s’est accroché à sa deuxième place du classement qui lui permet d’éviter de passer par les play-offs pour intégrer le dernier carré. Les S’en-foutistes se sont imposés dans le match au sommet qui les opposait aux Tigres de Ouakam, autres prétendants à la poursuite de Diambars, sur la marque de 16 à 0. Une partie dominée par S’en-Fout qui a réussi deux essais et deux pénalités ; suffisants pour lui permettre de garder sa 2e place avec 35 points malgré le retour des Panthères de Yoff ayant également le même nombre de points. Les Yoffois ont largement dominé les Phacochères de Saint-Louis par 45 à 10. Une victoire bonifiée au terme de laquelle Yoff a marqué 7 essais, dont 5 transformés, contre un essai transformé et une pénalité pour les visiteurs. Les deux places derrière Diambars attribuées, il fallait désigner les trois autres formations en lice pour les demi-finale. Définitivement écartés de la lutte au sommet au coup d’envoi de la journée, les Requins ont tout de même réussi à signer une ultime victoire en dominant Yeumbeul par 30 à 6 (4 essais, 2 transformations, 2 pénalités et le bonus offensif pour les Requins contre 2 pénalités pour Yeumbeul). Les deux autres places sont attribuées aux Tigres et à l’Asfa qui a renversé la tendance en battant en déplacement Thiès par 62 à 16 (10 essais, 6 transformations et le bonus offensif pour l'Asfa contre 1 essai, 1 transformation, 2 pénalités pour Thiès).

Les play-downs pour le titre de D2
Si le titre de champion du Top 11 oppose Diambars et ses poursuivants, le championnat de niveau inférieur devra également désigner son championnat avec les équipes mal classées. Les trois équipes classées entre le 7e et le 9e rang accèdent directement à ce mini-championnat. Il s’agit de Yeumbeul, des Caïmans (tenants du titre) et du Guédiawaye. Un tableau à quatre qu’il faudra compléter avec la dernière équipe qualifiée qu’il faudra désigner au terme de la confrontation entre les Phacochères de Saint-Louis et le Thiès Rc.


Résultats 11e journée : Yeumbeul – Requins 6-30 ; Tigres – S’en-Fout-le-Score 0-16 ; Yoff – Saint-Louis 45-10 ; Guédiawaye – Caïmans 7-7 ; Thiès – Asfa 16-62. Exempt : Diambars.

Ousseynou POUYE


2e Jeux africains de la jeunesse à Gaborone (22-31 mai): Le Sénégal se déplacera avec 18 athlètes

Gaborone 2014La délégation sénégalaise devant participer aux 2e Jeux africains de la jeunesse à Gaborone, au Botswana, sera composée de 18 athlètes sur les six (6) disciplines retenues. Il s’agit du taekwondo (2), natation (4), escrime (3), judo (3), athlétisme (4) et canoë kayak (2). Une délégation rétrécie, selon Cécile Faye, chef de la représentation sénégalaise à ces jeux, et qui estime que c’est par rapport au budget dégagé pour cette campagne. « Les pré accréditations sont déjà terminées et, au total, on aura une délégation de près d’une quarantaine de personnes », a-t-elle indiqué. Les athlètes sénégalais participeront, pour la seconde fois consécutive, à ces jeux. Les Jeux africains de la jeunesse sont un événement sportif et culturel fondé par l'Acnoa et destiné aux jeunes âgés de 14 à 18 ans. La 1ère édition s'était déroulée, en juillet 2010, à Rabat, au Maroc. Trois disciplines seront qualificatives pour les prochains Jeux olympiques de la jeunesse (Joj), qui auront lieu à Nanjing (sud de la Chine), du 16 au 28 août 2014.

Il s'agit de l'athlétisme, la natation et le basket. Le rendez-vous de Gaborone devrait regrouper quelque 2500 athlètes issus de 54 pays du continent.

C. F. KEITA


Acte final du congrès de l’Iaaf : Le Cnoss a rendu un vibrant hommage au président Lamine Diack

Sous la présidence du ministre des Sports et de la Vie associative, le Comité national olympique sportif sénégalais (Cnoss) a rendu, mardi dernier, un hommage appuyé au président sortant de l’Iaaf (instance mondiale de l’athlétisme), notre compatriote Lamine Diack. Des légendes vivantes de l’athlétisme, comme Sébastien Coe, Sergueï Bubka, Frankie Frédéricks, Elhadj Amadou Dia Bâ ou Nawal El Moutawakil, ont participé à l’évènement.
Entouré des membres de sa famille, le président de l’Iaaf, Lamine Diack, était très ému au cours de la soirée récréative organisée en son honneur par le mouvement olympique sénégalais dirigé par Mamadou Diagna Ndiaye. Le président Diack s’est réjoui lui-même d’avoir dirigé le Cnoss pendant 18 ans (de 1985 à 2002) avant de remplacer l’Italien Primo Nebiolo à la tête de l’instance mondiale de l’athlétisme. Selon le patron du Cnoss, sous le magistère de Lamine Diack, l’athlétisme africain a fait des pas de géant. « Parti de Dakar à la quête du monde et de l’Olympe, c’est à Dakar, chez vous, que vous avez choisi de revenir pour vos adieux à la vie active de dirigeant du sport », a dit M. Ndiaye. Le Cnoss ne s’est pas privé de remercier les membres du Conseil exécutif de l’Iaaf d’avoir choisi la capitale sénégalaise pour le bouquet final offert à son président. C’est ainsi qu’une semaine durant, Dakar a été la capitale mondiale de l’athlétisme, avec à la clé un gala sur le financement du sport sénégalais et la tenue de la réunion du Conseil exécutif du mouvement olympique international.

Mamadou Diagna Ndiaye, président du Cnoss : « Il y a d’intéressantes perspectives pour l’athlétisme sénégalais »
Dans cet entretien, le président du Cnoss, Mamadou Diagna Ndiaye, analyse les raisons de la tenue de la réunion de l’Iaaf à Dakar et les perspectives heureuses qui s’ouvrent pour l’athlétisme sénégalais.
Quels sont les sentiments qui vous animent à l’occasion de cette soirée d’hommage dédiée à Lamine Diack ?
Lamine Diack a eu vraiment un carton plein. La réunion du  Conseil exécutif de l’Iaaf  qui vient de se tenir à Dakar a connu un grand succès. Il s’agissait d’ailleurs de son dernier Comité exécutif en tant que président. Les membres de cette instance mondiale de l’athlétisme ont eu l’extrême délicatesse de choisir son pays, sa ville, pour le célébrer. Le Comité national olympique sportif  sénégalais (Cnoss) l’a naturellement accompagné pour la réussite de ce grand événement. Je crois que c’est une bonne chose.
Est-ce que  vous soutenez la candidature de Nawal El Moutawakil à la présidence de l’Iaaf
Ecoutez, je ne suis pas membre de l’Iaaf. Il est clair maintenant que pour la succession de Lamine Diack  à l’Iaaf, il y a de belles pointures qui se détachent du lot, comme la marocaine Nawal El Moutawakil. Il s’agit alors pour les potentiels candidats de se déterminer et de faire leur choix. Il ne m’appartient pas de porter la candidature de qui que ce soit. Nawal est vice-présidente du Comité international olympique et membre du Comité exécutif de l’Iaaf. C’est une femme de valeur. Sa présence  à ce grand rendez-vous dakarois nous a ravis. Vous savez, elle est très sénégalaise. Elle adore notre pays.
Quelles sont les perspectives qui se dessinent pour le mouvement  olympique sénégalais ?
En tant que président du Cnoss, nous soutenons toutes les disciplines sportives. Aujourd’hui, un athlète comme Mamadou Kassé Hanne se détache du lot et a besoin de soutien en perspective des prochaines échéances sportives. Nous allons lui apporter un soutien agissant. Il travaille beaucoup et a été récemment finaliste aux championnats du monde de Moscou. Il ya de bonnes perspectives pour notre athlétisme. Le chef de l’Etat l’a même reconnu lors de la cérémonie de décoration du président Lamine Diack.

M. L. DIATTA


Athlétisme - Lamine diack sur son sejour à l’IAAF : Beaucoup de réalisations et quelques regrets

Le patron de l’athlétisme mondial a évoqué, entre autres, les principaux défis qu’il a réalisés depuis son entrée à l’Iaaf mais également les regrets qu’il a nourris pour n’avoir pas pu aller au bout de son but.
Lamine Diack a fait face à la presse à qui il a exposé un certain nombre d’aspects liés à son passage dans l’instance mondiale qu’il a intégrée en 1974 et qu’il est appelée à quitter en août 2015. Dans le chapitre des réalisations, M. Diack cite en premier lieu sa volonté affichée « d’universaliser l’athlétisme, de faire en sorte que nos épreuves se déroulent partout à travers le monde », mais aussi « qu’il maintienne son niveau en Europe, qui est un grand marché ». Une tâche à laquelle il dit s’être acquitté, puisque de gros efforts ont été faits sur ce plan avec « des championnats du monde organisés au Chili, à Kingston en Jamaïque. « Nous aurons, cette année, une Coupe du monde à Marrakech en septembre », ajoute-t-il. Aussi, aux premiers jours de sa présence dans l’instance, il affirme avoir eu cinq revendications avec d’abord l’exclusion de l’Afrique du Sud de l’apartheid, établir le système un pays-une voix au vote, un programme de développement, que 9 des 19 membres du Conseil soient non européens, et enfin, la réintégration de la Chine populaire en lieu et place de Taïwan après 20 ans d’absence.
« Il y a eu le plan de développement en 1977, ensuite la Chine est revenue en 1978. Je suis devenu vice-président en plus de deux autres membres africains. Il a tout de même fallu attendre 10 ans, jusqu’en 1987, pour qu’on ait l’égalité au vote », se félicite t-il. Mais l’une des principales satisfactions que Lamine Diack voudrait considérer comme un héritage, est que l’athlétisme revienne à l’école. Pour y parvenir, il a initié, depuis 2005, un programme dénommé Kid’s athletics qui touche les enfants entre 7 et 12 ans. « Quand nous l’avons lancé, c’était en 6 langues, et maintenant nous en sommes à 26 ».
Une trouvaille qui est appelée à faire des émules dans d’autres parties du Globe, comme en Chine où en Inde où quelques 1,600 milliard d’individus sont ciblés.

Des chantiers inachevés
A côté de ces réalisations, le président Diack regrette certains projets qu’il n’a pas pu réaliser lors de son magistère, plus généralement lors de sa présence dans l’athlétisme mondial. Et c’est principalement la question des fonds dont dispose la structure. « Je n’ai pas eu un athlétisme aussi riche que je le voulais.
J’aurai bien aimé quitter en disant que j’ai des réserves de 200 ou 300 millions de dollars et être aussi riche que le football.
On sera en bonne santé, mais on ne va pas dépasser 60 millions de dollars de réserves qui nous permettraient de mener toutes nos activités sans l’aide de personne », regrette-t-il, estimant tout de même que beaucoup de progrès ont été réalisés sur ce point. Car, pour lui, l’athlétisme est resté amateur jusque dans les années 1980 puisque l’argent y était interdit. « On fait encore notre apprentissage, et sur ce plan là, on aimerait faire mieux ».

Ousseynou POUYE


Judo - Championnats nationaux Seniors : Le Dojo Momar Dieng conserve sa couronne

Le Dojo national maître Amara Dabo a abrité, samedi, les Championnats du Sénégal Sénior de judo. Une manifestation organisée par le Comité de normalisation de la discipline qui a réuni plus d’une centaine de combattants issus de quatre régions du Sénégal, dont Ziguinchor, Saint-Louis, Thiès, Mbour et Dakar. En fin de compte, le Judo club Momar Dieng a raflé la mise avec huit médailles.
Reportés à plusieurs reprises pour des raisons diverses, les Championnats du Sénégal de judo Sénior ont finalement eu lieu ce weekend. Une compétition qui a réuni une vingtaine de clubs et consacré la suprématie du Dojo Momar Dieng (Dmd) qui a raflé la mise avec huit podiums : 4 médailles d’or, 3 d’argent et une médaille de bronze. Les protégés du Dtn de judo, Me Pape Malick Mbengue, ont acquis les titres de champions du Sénégal avec Léa Buet (63 kg) et Adam Anna Corréa (70 kg) chez les dames, Mamadou Yandé Mbengue (66 kg) et Mbagnick Ndiaye (+100 kg) chez les messieurs. Une domination accentuée par les médailles d’argent de Yaye Fatou Dieng (70 kg), Eve Marie Hélène Corréa (78 kg) et Saliou Ndiaye (81 kg), ainsi que le bronze obtenu par Diatouba Dabo en 90 kg. Les pensionnaires du Dojo Momar Dieng sont suivis dans leur performance par les militaires de l’Asfa qui ont obtenus 10 médailles, dont seulement trois titres nationaux, 3 en argent et 4 de bronze. Le Judo club Casamance (Jcc) complète le podium des médailles avec ses 3 titres, en plus d’une médaille d’argent et une de bronze. Les Sudistes repartent de la compétition avec en prime le titre de meilleure combattante des championnats attribué à Ndèye Oumy Camara, nouvelle championne du Sénégal des 52 kg. Ces Championnats du Sénégal ont été une occasion, pour le Comité de normalisation du judo (Cnj), de procéder à la distribution des Kimonos offert par la Fédération internationale de judo (Fij).
Avec ces compétitions, l’instance qui préside actuellement aux destinées du judo national tenait sans doute sa dernière manifestation. Car après plus d’une année d’exercice et une assemblée générale d’informations organisée le 22 mars dernier, la structure dirigée par le colonel Massamba Diop organise une Ag, le 11 mai prochain, au salon d’honneur du stade Léopold Sédar Senghor. Un conclave au terme duquel le Cnj devra être remplacé par une fédération pour marquer le retour à la normalité.

RESULTATS TECHNIQUES :
DAMES : 52 kg : Ndèye Oumy Camara (Jcc) ; 63 kg : Léa Buet (Dmd) ; 70 kg : Adam Anna Corréa (Dmd) ; 78 kg : Georgette Sagna (Asfa) ; +78 kg : Monica Sagna  (Jcc) ;
HOMMES : 60 kg : Omar Diouf (Asfa) ; 66 kg : Mamadou Yandé Mbengue (Dmd) ; 73 kg : Samba Maïga (Asfa) ; 81 kg : El Hadj Malick Diop (Duc) ; 90 kg : Samba Barry (Duc) ; -100 kg : Mbagnick Ndiaye (Dmd) ;  + 100 kg : Domingo Bass (Jcc).

Ousseynou POUYE


Edition du jour

Archives numériques du soleil

Election de Macky Sall - An II

Plan Sénégal Emergent

Supplément MCA-Sénégal

Spécial Maouloud 2014

Spécial Magal de Touba 2014

RETROSPECTIVE 2013

Cahier Education nationale

Journal 22eme FIDAK

40 ans d'Art et de Soleil

Supplément Enseignement supérieur privé

Spécial Maouloud 2013

Rétrospective 2012

Spécial Magal de Touba 2013

Spécial FIDAK 2012

Spécial Tourisme 2012

François Hollande au Sénégal

Cahier MCA

Spécial Poponguine 2012

Spécial Gamou 2012

Spécial Magal Touba 2012

Spécial Can 2012

Nos partenaires

logo unicef logo unicef apanews

logo unicef

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterToday158512
mod_vvisit_counterYesterday187703
mod_vvisit_counterThis week1248807
mod_vvisit_counterLast week1501609
mod_vvisit_counterThis month3816742
mod_vvisit_counterLast month7019090
mod_vvisit_counterAll days94054615

We have: 1156 guests, 1080 bots online
Your IP: 54.205.175.144
 , 
Today: Apr 18, 2014