Football

17ème journée ligue 1 : Choc explosif au sommet, derby « lébou » de feu

Un samedi épatant et un lundi explosif, un derby « lébou » entre l’Us Ouakam et l’Olympique de Ngor pour ouvrir le bal, et un choc au sommet entre le leader, Niarry Tally, et son dauphin, Diambars, dans une bataille infernale pour la première place, pour clôturer, autant de raison pour suivre cette 17ème journée de feu.
Après avoir dompté l’Us Ouakam la semaine dernière (2-1), Diambars, 2ème au classement (27 pts, +7), s’attaque maintenant à un plus gros morceau : Niarry Tally, patron très contesté de la Ligue 1 (28 pts, +8).  Un choc au sommet entre le leader et son dauphin qui déchaîne déjà les passions. L’enjeu est énorme et les Dakarois, qui viennent d’enchaîner deux revers face à l’As Douanes en championnat (3-0) et en Coupe sur le terrain de la Linguère (1-0), ont de quoi s’inquiéter de leur première place qui n’a jamais été aussi menacée. En baisse de régime depuis le début de la phase retour, malgré leurs succès, Abdoulaye Bâ et ses partenaires s’attendent sans doute à un duel très compliqué face à un adversaire qui reste sur une série de trois matches sans défaite (2 victoires et un match nul). La victoire face à l’Uso, la semaine dernière aura sans doute toute son importance sur le plan mental du côté des Mbourois qui espèrent faire tomber leurs hôtes de leur piédestal, une première place qu’ils ont occupée lors de la 11ème journée et que Niarry Tally domine depuis la 12ème. Les Galactiques, qui n’ont qu’une longueur d’avance sur leur dauphin, tenteront pour leur part de creuser un peu plus l’écart pour conforter leur hégémonie.
  Le choc au sommet entre Niarry Tally et Diambars promet donc des étoiles, en clôture d’une passionnante 17ème journée dont le coup d’envoi sera donné par une autre affiche explosive, le derby « lébou » qui oppose, ce samedi à Demba Diop, l’Us Ouakam (3ème, 25 pts, +6) à son voisin ngorois. Un match qui s’annonce époustouflant au vu de la situation des deux formations avec des Ouakamois en quête d’un succès pour se remettre de leur défaite sur la pelouse de Diambars et, plus important, rester au contact du peloton de tête et un Olympique de Ngor (10ème, 19pts, +0) pour qui une défaite pourrait avoir des conséquences dévastatrices. Un revers pourrait, en effet, précipiter dans la zone rouge les protégés de Sidath Sarr, éliminés mercredi de la Coupe de la Ligue par Mbour Petite Côte. Ils n’ont en effet que deux points d’avance sur le premier relégable, l’As Pikine (13ème, 17 pts, -6). Le champion en titre, qui a retrouvé une accalmie cette semaine avec sa victoire dans la douleur devant le Ndiambour en Coupe de la Ligue, s’attend également à un face-à-face très difficile contre un Mbour Petite Côte (7ème, 20 pts, +3) pas très facile à jouer. Une sortie à ne pas manquer, ce soir au stade Amadou Barry, pour les hommes d’Alassane Dia au risque de voir la crise qui mine leur équipe prendre des proportions démesurées.
  L’autre équipe de la banlieue, le Guédiawaye Fc (9ème, 19 pts, +0), qui n’est pas non plus à l’abri d’une crise, a un sérieux client dans cette 17ème journée. Les banlieusards reçoivent, à Amadou Barry, l’As Douanes (5ème, 24 pts, +4) pour un intéressant et explosif duel de promus qui s’étaient quittés à l’aller sur un score de parité (1-1). Il est d’autant plus explosif que les deux formations restent sur deux belles performances. Le Gfc a surpris le Diaraf chez lui (1-0) alors que les Gabelous ont donné une belle correction au leader Niarry Tally (3-0). Une claque mémorable qui a de quoi faire peur aux banlieusards ragaillardis par ce succès important sur le terrain du Diaraf (12ème, 18 pts, +0). Premiers non relégables, les « Vert et blanc » vont, de leur côté, essayer de reprendre du poil de la bête pour éviter de sombrer dans la zone rouge. Pour cela, il leur faudra sortir indemnes de leur périlleux déplacement sur le terrain de la Suneor (8ème, 20 pts, -3). Un déplacement à hauts risques, c’est ce qui attend également la Linguère (11ème, 19 pts, -2) sur la pelouse du Stade de Mbour (4ème, 25 pts, -1), l’une des équipes en forme du moment et surprenant 4ème, qui vient de surprendre le Casa Sports (2-0) sur son terrain. Un coup d’arrêt pour les Sudistes (6ème, 22 pts, +1) qui restaient sur trois victoires de suite et qui affrontent ce lundi la lanterne rouge, le Port (8 pts, -17) pour se refaire une santé. Un match-piège pour Mame Saher Thioune et ses partenaires qui devront faire face à des Portuaires décidés à sauver leur place dans l’élite.

Le programme  

Aujourd’hui : à Demba Diop 17h15 : Uso-Ngor, à Ely Manel Fall 17h15 : Suneor-Diaraf, à Amadou Barry 17h15 : As Pikine-Mbour PC, à Caroline 17h15 : Stade de Mbour-Linguère. Lundi à Amadou Barry 17h15 : Gfc-As Douanes, à Demba Diop 16h00 : Port-Casa Sports, 18h00 : NGB-Diambars.

Wahany Johnson SAMBOU

{nice1}

Implantation des gazons synthétiques : La Fifa promet d’accompagner l’Etat du Sénégal

Un séminaire sur l’entretien et la maintenance des gazons synthétiques se tient depuis hier à Dakar. Organisé par la Fifa, il regroupe une soixantaine de participants en provenance de 22 pays africains. La maintenance et l’entretien de ces infrastructures tiennent à cœur la Fifa qui en a réalisées plus de 300 dans le monde par le biais de son programme de développement, selon Daniel Krebs, représentant de l’instance du football mondial à ce séminaire. Au Sénégal, plusieurs terrains en gazon synthétique ont été installés. Leur entretien incombe aux utilisateurs, selon Me Augustin Senghor, président de la Fédération sénégalaise de football. « Au-delà de la construction de ces pelouses synthétiques, l’autre enjeu, c’est d’en faire des infrastructures durables. Malheureusement, avec certaines pratiques, des revêtements qui devaient durer une décennie, sont ramenés à 3 ou 5 ans. Nous avons des exemples avec les gazons de Pikine, Diourbel et tant d’autres. Nous sommes tous interpellés », a plaidé Me Senghor.
  Il en a aussi profité pour affirmer que le Sénégal bénéficiera de la part de la Fifa d’autres terrains en gazon synthétique. « A côté du programme de l’Etat qui a été très utile, la Fifa en a aussi un autre pour doter nos pays de gazon synthétique. A Toubab Dialaw, le gazon synthétique a été réalisé par la Fifa. Lors du dernier congrès de la Caf, il m’a été notifié que nous avons la possibilité de bénéficier d’un autre gazon synthétique à Toubab Dialaw ou ailleurs, à Dakar, avec l’autorité de tutelle », a-t-il informé. L’intérêt, selon lui, c’est que la Fifa demande de prendre des initiatives. « Ce sont des Fonds revolving (fonds permanents). À chaque fois qu’on réalise un terrain, on a droit à un autre », a-t-il expliqué.
  A côté de la Fifa, l’Etat du Sénégal compte poursuivre son programme de réhabilitation des stades régionaux. Déjà 11 d’entre eux disposent de gazon synthétique, comme l’a annoncé, Ibrahima Ndao, le directeur de cabinet du ministre des Sports. « Le Plan Sénégal émergent (Pse) dans le domaine du sport concerne la construction d’infrastructures sportives. Le chef de l’Etat a retenu de construire des infrastructures de dernière génération à Kaffrine, Sédhiou et Kédougou, et aussi à Dakar, une salle omnisports de 10.000 places où pourront se jouer le basket, le handball, entre autres », a révélé Ibrahima Ndao.

O. NDIAYE

{nice1}

Ligue européenne des champions : Paris SG, Bayern Munich, même combat ?

Le Paris SG et le Bayern Munich ont tous deux perdu leur quart de finale aller de la Ligue des champions sur le même score (3-1) et jouent gros au retour ce soir à Barcelone et en Bavière face à Porto (18h45 Gmt). Le PSG savait dès le tirage au sort que la mission serait difficile face au Barça et son trio infernal Messi-Suarez-Neymar. La déroute est en revanche plus surprenante pour les Munichois, même si une infirmerie pleine à craquer est un des facteurs d'explication. Il n'en demeure pas moins que les deux entraîneurs, à Paris et à Munich, s'apprêtent à vivre des fins de saison plus ou moins délicates en cas d'élimination mardi soir.
  Contractuellement, Laurent Blanc est en poste à Paris jusqu'au printemps 2016. Mais dans un club repris par les Qataris au printemps 2011, qui ont dépensé presque un demi-milliard d'euros en transferts depuis cette date, Blanc avait pour mission de faire mieux que la saison précédente en Ligue des champions, soit s'extirper des quarts de finale. Un bilan sera sans doute tiré pour lui à la fin de la saison. Pour l'heure, le PSG a seulement gagné la Coupe de la Ligue, est en finale de la Coupe de France et à égalité avec Lyon au sommet de la L1. Contrairement au PSG, le Bayern a pratiquement le titre national en poche. Mais Pep Guardiola sait aussi sur quel banc il est assis : "Je sais dans quel club je suis, que ce n'est pas suffisant d'être champion et vainqueur de la Coupe. Que seul le triplé (avec une victoire en C1) compte pour des grands clubs comme Barcelone, le Real Madrid ou le Bayern". Sans oublier que la finale de la Ligue des champions est cette saison en Allemagne, à Berlin, le 6 juin.  

Quarts de finale retour (18h45 Gmt) Ce soir : Bayern Munich - Porto (1-3 à l'aller) ; Barcelone - Paris SG (3-1) Demain : Real Madrid - Atletico Madrid (0-0); Monaco - Juventus (0-1)

 (AFP)

{nice1}

Repères 16ème journée ligue 1 : La course au titre relancée, le champion dans le rouge

La 16ème journée de la Ligue 1 a complètement bouleversé le classement, relançant la bataille pour le titre et la lutte pour le maintien. Un leader laminé, un champion relégable et des cadors en chute libre, le suspense est total.

LA DEROUTE DU LEADER :  
Niarry Tally était averti, cette As Douanes n’est certes pas la meilleure équipe du championnat mais elle a de la personnalité, des joueurs talentueux et du culot pour faire tomber n’importe quel géant. Rien qui indique que c’est un promu guidé par une ambition de maintien. Déjà vainqueurs dans la douleur au match aller (4-3), les hommes de Lamine Dieng n’ont pu rien faire dimanche face à la furie rouge. Contrairement au match contre l’Us Ouakam (0-0) lors de la précédente journée, ils étaient au complet, donc pas de prétexte pour justifier une contreperformance, mais les « Galactiques » ont fini par boire le calice jusqu’à la lie. Ils se sont, en effet, lourdement inclinés (3-0) devant des Gabelous impitoyables. Une défaite qui relance plus que jamais la bataille pour le titre. Diambars n’est plus qu’à une longueur du fauteuil alors que l’As Douanes revient à quatre points.

DIAMBARS GRAND GAGNANT :
Niarry Tally espérait profiter du choc au sommet entre Diambars et l’Us Ouakam pour s’envoler en tête du classement, mais les « Galactiques » n’ont pas su trouver une solution à l’équation douanière. Pire, ils laissent Diambars s’approcher à grandes enjambées. L’équipe de Saly a, en effet, profité de la débâcle (3-0), à domicile, du leader devant l’As Douanes pour s’approcher plus près du podium. Grâce à sa victoire (2-1) sur l’Uso, l’équipe de Saly a non seulement repris la 2ème place du classement à sa victime du jour, mais elle revient à un point de Niarry Tally plus que jamais sous la menace d’une meute agitée. L’Us Ouakam rétrograde à la 3ème place et sent gravement le souffle du Stade de Mbour, autre grand gagnant de cette 16ème journée de Ligue 1.

LE STADE DE MBOUR FREINE LE CASA SPORTS :
Toutes les séries ont une fin. Le Casa Sports qui restait sur quatre matches consécutifs sans défaite est tombé samedi de son piédestal. Les Sudistes ont été surpris par un impudent Stade de Mbour, vainqueur (2-0) au Stade Aline Sitoé Diatta. Une grosse prouesse de la part des hommes d’Al Ousseynou Sène qui s’invitent de nouveau dans la bataille pour le titre. Ils sont désormais 4èmes au classement avec le même nombre de points (25) que le troisième, l’Uso. Ils sont talonnés par l’As Douanes (24 pts), le Casa Sports (22 pts). Mbour Petite Côte qui a conclu la belle journée des équipes mbouroises en prenant le dessus sur la Suneor (2-1) se relance dans la course au maintien sans perdre de vue le titre. Avec 20 points, les protégés d’Abdou Karim Mané comptent désormais 8 longueurs de retard sur le leader et 5 sur le podium mais sans prendre véritablement leurs distances de la zone de relégation qui n’est qu’à… trois encablures.

LE CHAMPION EST RELEGABLE !
Si les rangs se sont resserrés devant, c’est surtout en bas qu’il faudra chercher la grande sensation de cette 16ème journée de la Ligue 1. Cela paraît invraisemblable mais c’est le triste constat qui se dégage : l’As Pikine, championne en titre, est relégable. Un véritable coup de tonnerre, mais une descente aux enfers prévisibles au vu des contreperformances accumulées ces temps-ci. La dernière, une défaite (2-1) concédée sur la pelouse de la Linguère de St-Louis, qui se bat pour le maintien, aura finalement précipité la chute des Banlieusards, plus que jamais en crise au grand bonheur des St-Louisiens. En effet, les Nordistes, qui étaient plongés dans le rouge depuis la 9ème journée, ont profité de ce succès pour retrouver la lumière au moment où le Diaraf prend le chemin inverse.

LE DIARAF PRES DU GOUFFRE :
A l’image de l’As Pikine, c’est une journée très cauchemardesque qu’a vécue le Diaraf. Les Médinois qui étaient en quête d’un succès qu’ils n’avaient plus remporté depuis trois journées, ont enchaîné une quatrième contreperformance de rang en s’inclinant (1-0) à domicile devant le Guédiawaye Fc. Une défaite qui replonge les coéquipiers de Pape Alioune Diop dans une inconfortable position de premier non relégable avec seulement un point d’avance sur le premier relégable, l’As Pikine. Le Gfc, quant à lui, prend un peu ses distances. Malgré son match nul (1-1) devant Ngor, le Port reste toujours lanterne rouge.      

17 buts inscrits :
Oubliée, la cataclysmique 15ème journée avec ses 6 buts. La 16ème a fait grimper la marge à 17 réalisations, soit 2,4 buts par match. Les rencontres Diambars-Uso (2-1), Linguère-As Pikine (2-1), Mpc-Suneor (2-1) et As Douanes-Ngb (3 – 0) ont été les plus prolifiques. Seul le match Ngor-Port s’est soldé par un match nul (1-1), alors que le Stade de Mbour a été la seule équipe à gagner en déplacement.

Wahany Johnson SAMBOU

Casa Sports - Stade de Mbour : 0 - 2 Fin de la série victorieuse des Ziguinchorois

En match comptant pour la 16ème journée du championnat de football de L1, le Stade de Mbour a battu celle du Casa Sports sur le score de 2 buts à 0, samedi dernier au stade Aline Sitoë Diatta de Ziguinchor. Buts : Mamadou G. Bâ (47ème mn) et Muhamed Kouteh (80ème mn). Arbitre : Amadou Sy, assisté par Abdou Aziz Mbodji et Abdoulaye Cissokho.
Les équipes : Casa Sports : Moussa Soukouna, Mamanding Kidiera, Almamy Séne Sagna, Mody Traoré, Alioune Badara Camara, Alioune B. Tendeng, Amadou Boirro puis, Bassirou Badiane, Faustin Senghor, Dominique Mendy, Assan Ceessay, Alioune Badji puis, Mamadou Fabouré. Entraîneur : Demba Ramata Ndiaye.
Stade de Mbour : Nfaly Badji, Ibrahima Baldé, Séga Cissokho, Baye A. Kama, Daouda Diop, Muhamed Kouteh puis, Yaya Goudiaby, Alexis N. Dogue puis, Sidy Ndiaye, Mamadou Sall, Mamadou G. Ba, Ousmane L. Ndiour, Samba Samaké. Entraîneur : Al Ousseynou Sène.
Lors d’une 1ère mi-temps âprement disputée, aucune équipe n’est parvenue à trouver l’ouverture. Les duels ont été sans merci, musclés parfois même, mais dans la sportivité et le fair-play. A la reprise, le Stade de Mbour s’illustre très rapidement en ouvrant le score dès la 47ème minute par Mamadou G. Bâ, après une belle action collective. Le Casa résiste et attaque pour revenir au score, mais ce sont les visiteurs qui doublent la mise à la 80ème minute, par Muhamed Kouteh, qui a driblé toute la défense adverse pour loger le ballon au fond des filets des buts de Moussa Soukouna. Cette avance des Mbourois n’a pas entamé l’ardeur des joueurs du Casa Sports, qui ont continué à se battre sur toutes les balles, s’offrant même des occasions de but. Comme ce penalty de la 83ème mn qu’Assan Cessay a malheureusement raté. Ce fut la fin de la série victorieuse des Ziguinchorois.

Moussa SADIO

OLYMPIQUE NGOR-PORT : 1-1 Les Portuaires n’ont pas saisi leur chance
En match de la 16ème journée de Ligue 1, disputé samedi à Demba Diop, l’Olympique de Ngor et le Port ont fait match nul 1-1. Pause : 0-0. Buts : Ablaye Sow (89ème mn) pour Ngor, Alioune B. Ndiaye (78ème mn) pour le Port. Avertissements : Adama Kandé pour Ngor, Pape Alioune Diallo) pour le Port. Arbitre : El Hadji Mamadou Guèye assisté d’Ousmane Sow et Moustapha Sy (Dakar).
Les équipes-O. Ngor : Mouhameth Diallo -Baba Diop (Cap)-Ismaela Niang-Alioune Badara Fall (Ablaye Sow 65ème mn)-Sellé Kandji (Thiémokho Mbengue 23ème mn)-Robert François Badiane (Amdy Moustapha Bèye 71ème mn)-Adama Kandé-Louis Michel Kébé-Mouhamed L. Dramé-Matar Bâ-Mouhamed Sène. Coach : Sidath Sarr.
Port : Souleymane Sané -Fadel Fall (Cap)-Mame Assane Diagne-Bakari Coulibaly-El Hadji P. D. Diaw-Souleymane Sylla-Pape Moussa Kane-Justin Mendy (Alioune B. Diaye 72ème mn)-El Hadji Salim Ndoye (Sidy Dioum Bâ 84ème mn)-Pape Alioune Diallo (Pape M. Cissé 53ème mn)-El Hadji Moutarou Baldé. Coach : Malick Daff.
  Le Port n’a remporté qu’un seul match cette saison, et c’était face à Ngor lors de la 3ème journée. Samedi à Demba Diop, Fadel Fall et ses coéquipiers tenaient la victoire de l’espoir. Ils ont mené pendant une bonne dizaine de minutes et ont eu les occasions de tuer le match pour engranger leur second succès de la saison face au même adversaire. Mais ils ont laissé filer cette chance inouïe. Rattrapés dans les ultimes secondes par des Ngorois très réalistes, les Portuaires se compliquent la tâche quoique leur entraineur pense que « tout est encore possible. Il reste dix journées, donc 30 points à prendre. Rien n’est perdu », croit Malick Daff. Mais il faudra à ses hommes se montrer plus tranchants dans la finition et plus solides dans le jeu. Car, ils ont tellement raté d’occasions de buts que leur banc a cru qu’ils n’y arriveraient jamais. Mais, à peu plus de dix minutes de la fin, Alioune B. Ndiaye, entré en jeu 6 mn plus tôt fusille le gardien ngorois et ouvre le score (78ème mn). Ce qui oblige les Ngorois à libérer des espaces mais les Portuaires n’en profiteront pas. A force de saborder les occasions, ils finissent par se faire rejoindre à la marque par Ablaye Bâ (89ème mn). Le Port a laissé filer une précieuse victoire.

W. J. SAMBOU

{nice1}

Can beach soccer - Demi-finales : Les « Lions » face au Nigeria pour une place au Mondial

Le Championnat d’Afrique de Beach soccer joue ses demi-finales ce samedi sur la plage de Roche Caïman aux Iles Seychelles. Une avant-dernière étape qui déterminera les deux futurs représentants africains au Mondial de « football de plage », avant l’attribution demain du titre continental. Le Sénégal double tenant du titre et vainqueur à trois reprises de l’épreuve vise une place en finale, demain. Pour cela, il lui faudra battre le Nigeria qu’il avait déjà vaincu, il y a quelques semaines au tournoi de Durban en Afrique du Sud. Le Sénégal est revenu de loin avant de passer en demi-finales, puisque battu à deux reprises au premier tour, par Madagascar et par le Ghana.
Qualifiés par Madagascar qui a battu le Maroc jeudi, les « Lions » ont donc l’occasion de se racheter ce samedi face au double vainqueur du tournoi (2007 et 2011). Victorieux de leurs trois matches du groupe A, les « Super Sand Eagles » se dressent devant les partenaires de Ngalla Sylla à qui ils contestent la suprématie dans la discipline en Afrique. Le double objectif des Nigérians : dans un premier temps priver les « Lions » de l’un des deux billets qualificatifs pour le tournoi mondial prévu en juillet prochain au Portugal et demain les rejoindre au nombre de victoires finales.
  L’autre demi-finale oppose Madagascar, qui a terminé en tête du groupe B avec 8 points et trois victoires à la Côte d’Ivoire. Une occasion pour les Insulaires de confirmer leur bon parcours en matches de poule et de se qualifier, pour la première fois, à la Coupe du monde. En face, les Ivoiriens n’ont eu qu’un seul faux-pas lorsqu’ils ont été battus lors de leur troisième sortie en prolongations par le Nigeria. Finalistes en 2013 face au Sénégal, les « Eléphants » seront déterminés à rééditer cette performance face à une équipe malgache qui évolue sur un terrain où elle a remporté, le 11 avril dernier, la première édition de la Cosafa Cup de Beach-soccer.  

Ousseynou POUYE

{nice1}

Edition du Jour

Archives numériques

archives

Special Popenguine 2014

Election de Macky Sall - An II

Plan Sénégal Emergent

Supplément MCA-Sénégal

Spécial Maouloud 2014

Spécial Magal de Touba 2014

RETROSPECTIVE 2013

Cahier Education nationale

Journal 22eme FIDAK

40 ans d'Art et de Soleil

Supplément Enseignement supérieur privé

Spécial Maouloud 2013

Rétrospective 2012

Spécial Magal de Touba 2013

Spécial FIDAK 2012

Nos partenaires

 Vignette agetip bicis vignette
lonase vignette uasaid
unicf HUAW vignette apanews

Cres

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterToday213767
mod_vvisit_counterYesterday160016
mod_vvisit_counterThis week213767
mod_vvisit_counterLast week1431016
mod_vvisit_counterThis month5539449
mod_vvisit_counterLast month6877637
mod_vvisit_counterAll days147832435

We have: 2059 guests online
Your IP: 213.136.108.75
Internet Explorer 5.5, Windows
Today: Apr 26, 2015

Special famille omarienne

Special famille omarienne