Football

Bilan du championnat de ligue 2 : Le Ndiambour au finish, Saloum et Yoff en Amateur

Le championnat national de Ligue 2 s’est achevé  avec le sacre du Ndiambour de Louga champion du Sénégal de L2 devant l’Union sportive de Gorée. Les deux formations accèdent, par la même occasion, à la Ligue 1. En bas de tableau, la Renaissance sportive de Yoff et l’As Saloum de Kaolack ont été reléguées en National 1.

Ce sprint final qui a laissé sur la touche d’autres formations qui prétendaient à la montée voit ainsi le Ndiambour succéder à la Suneor de Diourbel. Une saison au cours de laquelle 313 buts ont été marqués en 182 rencontres, soit 1,71 but par match, avec un pic de 26 buts marqués par les attaquants lors de la 11ème journée. La palme des performances individuelles est allée à Babacar Ndiaye de la Renaissance de Dakar qui a été désigné meilleur buteur de la saison avec 13 réalisations. Une réussite qui explique, en grande partie, la belle prestation de sa formation qui a dominé la première partie de la saison avant de sombrer après la reprise. Il devance d’une réalisation Alioune Bâ du promu Cayor Foot qui a marqué 12 des 21 buts de son équipe. Le trio des meilleurs réalisateurs est complété par Lamine Mané de l’As Saloum qui n’a malheureusement pas pu empêcher la descente de son équipe malgré ses 10 réalisations.

Le Ndiambour, champion à l’arrachée

Le championnat s’est achevé donc avec la victoire finale du Ndiambour de Louga qui a été sacré champion du Sénégal de Ligue 2. Le premier titre national de la formation après sa dernière victoire en Coupe du Sénégal en 1999. Pourtant, il s’en est fallu de peu pour que le titre lui échappe puisqu’elle n’a réussi à clouer au pilori sa dauphine que lors de l’ultime journée. Dans un parcours semé d’embûches, le Ndiambour était resté le plus clair du temps à l’ombre des équipes de tête (Us Gorée, Etics, Renaissance). Les Lougatois ont attendu la dernière journée pour toucher le Graal en faisant d’une pierre deux coups : valider sa montée en Ligue 1 et surtout chiper le titre de champion de L2 aux Goréens. Pour le premier objectif, il fallait se défaire de l’Etics de Mboro avec qui l’équipe lougatoise était en concurrence pour l’accession dans le championnat élite. Un objectif réalisé au terme de la confrontation directe entre les deux clubs au stade Alboury Ndiaye où les locaux se sont imposés (3-1). Pour le deuxième objectif, il fallait donc compter sur une défaite des Insulaires, déjà promus dans l’élite et qui faisaient face à l’Asfa. Ce qui s’est finalement produit puisque les militaires ont fait le boulot en s’imposant par 2 à 0. Pour les champions, c’était donc le hold-up parfait, car l’équipe n’a occupé la première place du classement qu’à deux reprises (1ère et 3ème journées) avant de l’enlever en fin de campagne. La victoire finale du club lougatois porte principalement l’empreinte de  son entraineur, Boucounta Cissé. L’ancien coach de la Linguère est arrivé sur le banc du Ndiambour lors de la 7ème journée, alors que la formation ne comptait que 10 points et pointait à la 5ème place. Sous le magistère du coach Cissé, l’équipe a engrangé 23 points et fait un bond de quatre places qui lui ont permis de damer le pion à l’Us Gorée, l’Etics, la Renaissance et Dakar Sacré-Cœur. La forme du Ndiambour dans le sprint final s’est opérée au détriment de ces formations, en particulier l’Union sportive goréenne que tous les pronostics sacraient championne du Sénégal. Classés premiers sans discontinuité depuis la 14ème journée marquant le début de la phase retour, les Insulaires n’ont perdu la couronne que lors de la 26ème et dernière journée du championnat. La faute à une défaite des hommes d’Aly Male face à l’Asfa (0-2) combinée à une victoire du Ndiambour face à l’Etics (3-1).

L’As Saloum et la Rs Yoff au purgatoire

L’issue de la saison a été fatale à deux équipes qui sont reléguées au niveau inférieur. Il s’agit de la Renaissance sportive de Yoff et l’As Saloum qui se retrouvent ainsi en National 1 amateur. Pour les deux clubs, c’est la descente aux enfers après plusieurs péripéties qui ont pourtant fait espérer un miracle et un maintien. S’agissant des Kaolackois, la relégation est venue sanctionner une campagne qui l’a placée, la plus grande partie de la saison, dans la zone rouge. Une zone que la formation a provisoirement délaissée lors de la 20ème journée à la faveur d’un match nul contre l’Etics, alors qu’au même moment Bargueth battait la Rs Yoff qui était alors devenue la nouvelle pensionnaire de la zone de relégation. Mais, le club kaolackois a renoué avec ses mauvaises habitudes. A l’issue de l’avant-dernière journée, la victoire acquise aux dépens du Ndiambour, futur champion, a donné un espoir de maintien au club qui n’a pas su confirmer ce résultat au match suivant sur le terrain de Cayor Foot (1-1). Pour les Yoffois, la descente aux enfers a été observée lors des trois dernières journées coïncidant avec le réveil de l’Asc Dahra qui était la compagne d’infortune de Saloum dans la zone rouge. L’équipe de Yoff, pendant cette période, a fait deux matchs nuls pour une défaite au moment où les Dahrois ont réussi à obtenir une victoire et un match nul. Comme en haut de tableau avec le Ndiambour qui a joué un mauvais tour à l’Us Gorée, l’Asc Dahra a attendu le dernier virage pour fausser compagnie aux équipes de queue de peloton. L’équipe a passé plus de temps dans la zone de relégation que toute autre formation du championnat (19 journées en tout). Mais, c’est lors de leurs quatre derniers matchs que les joueurs d’Alphousseyni Badji, qui a pris les rênes de la formation au terme de la 9ème journée, ont sonné la révolte pour enfin sauver leur peau et rester en Ligue 2.

L’artillerie lourde à l’Us Gorée, la forteresse au Ndiambour

Les deux meilleures équipes au terme de l’exercice comptent également les meilleures statistiques avec la meilleure défense et la grosse artillerie de la campagne en plus du plus grand nombre de victoires obtenues (11). Le champion en titre n’a concédé que 11 buts en 26 matchs, dont 15 rencontres, sans en prendre un. D’ailleurs, l’équipe n’a pas joué une seule rencontre où elle a pris deux buts. Ce qui en fait la plus grosse forteresse du championnat que la Renaissance sportive de Yoff a bouclé avec 30 buts encaissés. A l’inverse, l’Us Gorée compte la meilleure attaque de Ligue 2 avec 32 buts. Les protégés d’Aly Male doivent cette position à une meilleure deuxième partie de saison. Car après la reprise, l’équipe a occupé, le plus clair du temps, la tête du classement après avoir été devancée par la Renaissance à la trêve. Ainsi, au cours des 13 rencontres de la deuxième partie de saison, les Insulaires ont obtenu six victoires. L’équipe a d’ailleurs réussi trois des quatre meilleurs scores de la saison avec ses victoires face respectivement à Dahra (6-1, 11ème journée), à la Rs Yoff (4-0, 15ème journée) et à Cayor Foot (5-1, 23ème journée) ; l’autre étant la propriété de la Renaissance qui avait étrillé Cayor Foot (5-0) lors du 11ème tour. L’Asc Dahra et Ndar Guedj sont, pour leur part, détenteurs de la pire attaque du championnat avec seulement 18 buts marqués par chaque équipe.

Par Ousseynou Pouye

{nice1}

1/2 Finales coupe du Sénégal Séniors : Dakar Sc et Génération Foot défient le Casa et le Diaraf

En demi-finales de la Coupe du Sénégal séniors, Dakar Sacré-Cœur défie, cet après-midi, le Casa Sports à domicile. N’ayant plus que ce challenge pour sauver sa saison, le club de Ziguinchor serait donc contraint de sortir la grosse artillerie sur son terrain du stade Aline Sitoé Diatta. Seulement, en face, les partenaires de Mamanding Kidiéra auront un visiteur encombrant. Finaliste en Coupe de la ligue contre l’As Douanes, dimanche prochain, Dakar Sacré-Cœur est parmi les équipes qui ont animé les débats dans le championnat de Ligue 2 cette saison. Classé 5e au terme de la compétition, les hommes de Mamadou Lamine Sarr ont dû sacrifier le championnat pour mieux se concentrer sur les deux fronts, comme le Casa Sports qui mise désormais tout sur la Coupe du Sénégal. Le deuxième et dernier sacre des Sudistes dans cette compétition remonte à 2011 contre Touré Kunda (1-0).
Dans le second duel, Génération Foot défie le Diaraf. Décevant en championnat de Ligue 1, le club de la Médina n’a que la Coupe du Sénégal pour sauver sa saison. Son adversaire a, en revanche, réussi une saison parfaite en National 1. Promu en Ligue 2 après un excellent parcours en National 1 (D3), Génération Foot affiche actuellement la grande forme. Après avoir survolé la première phase du championnat, les jeunes académiciens de Déni Biram Ndao ont largement dominé le tournoi de montée avec 4 victoires en autant de matches. Les protégés d’Olivier Perrin ont inscrit 17 buts face à Teungueth Fc et Ej Fatick, ses deux adversaires dans la course à l’accession en Ligue pro. Des arguments, Génération Foot en a. Mais, en face, il y aura le Diaraf, club le plus titré en Coupe du Sénégal, avec ses 13 trophées.

Programme : Cet après-midi à Aline Sitoé Diatta (Ziguinchor)
Casa Sports – Dakar Sacré-Cœur (17h) ;
Demain à Demba Diop :
Diaraf – Génération Foot (17h).

A. SAMBOU

 

FOOT - BILAN SAISON DE LIGUE 1 : Les chiffres d’une saison à rebondissements

Le championnat pro de Ligue 1 s’est achevé, dimanche, avec le sacre de l’As Douanes, le premier titre professionnel pour les Gabelous, le sixième au total. De la meilleure attaque de Niary Tally à la meilleure défense du Casa Sports, en passant par les chiffres catastrophiques du Port et aux statistiques timides des meilleurs buteurs, voici la saison 2014-2015 tout en chiffres.

1-Position de l’As Douanes

A tout seigneur tout honneur, place d’abord aux chiffres du champion. Les Gabelous ont remporté leur premier titre de champion depuis le démarrage du football professionnel. Après avoir régné sur le football sénégalais à la fin de l’ère amateur (3 sacres consécutifs : 2006, 2007 et 2008), ils ont attendus six ans pour décrocher leur sixième couronne, à l’issue d’un épatant suspense.

43-Les points du sacre

Comme le nombre de points engrangés par l’As Douanes et Niary Tally : le champion et son dauphin n’ont pas survolé le championnat. Il a fallu la dernière journée et une victoire de l’As Douanes combinée à un match nul des Galactiques pour voir les Gabelous s’envoler avec la couronne. Mais, il a fallu faire recours à l’article 43 pour départager les deux formations qui affichaient les mêmes chiffres au pointage et à la différence de buts (+11). Les deux équipes ont, en effet, totalisé chacune 43 points, mais c’est la victoire (3-0) des Douaniers dans la manche retour qui a fait la différence.

8- Nombre de formations à égalité de points

Le championnat s’est joué à très peu de choses. Tout au long de la saison, les équipes se sont tenues de très près. A l’image des deux équipes de têtes, six autres formations ont terminé la saison avec le même nombre de points. Il s’agit, en haut du classement, de Diambars et du Stade de Mbour (39 pts), dans le ventre mou du tableau, de l’Us Ouakam et de la Linguère (33 pts) et, au bas, de l’Olympique de Ngor et de l’As Pikine (18 pts). Cependant, cette dernière a été reléguée à cause d’un mauvais goal-average. 

12-Nombre de victoires : La Suneor plus forte que le champion

Les Huiliers ont joué le coup à fond. A côté de l’As Douanes, ils ont été l’équipe-surprise de cette saison. Alors qu’ils avaient sauvé de justesse leur place en Ligue 1, la saison dernière, les joueurs de Dominique Coly ont joué les premiers rôles au point de terminer sur la dernière marche du podium. D’ailleurs, la Suneor a enregistré le plus de victoires en championnat avec 12 succès au compteur, soit un de plus que le champion (11).
0-La Suneor, meilleure équipe à domicile
Si les Diourbélois ont réussi à terminer sur le podium, ils le doivent surtout à leur bonne tenue à domicile où ils se sont montré impériaux jusqu’à l’ultime journée. Ils n’ont concédé la moindre défaite au stade Ely Manel Fall, seule forteresse imprenable de la saison. Ils ont pris 29 points sur 49 possibles, soit un bilan de huit victoires et cinq matchs nul à domicile, dont des succès de prestige sur le Casa Sports, le Diaraf ou encore l’Us Ouakam qui y ont tous mordu la poussière.

3-Niary Tally, trois défaites seulement

Malgré le fait de ne pas avoir accroché le titre, Niary Tally affiche des chiffres très flatteurs. En plus d’avoir inscrit plus de buts, l’équipe de Lamine Dieng a été celle qui a concédé le moins de revers cette saison. Les coéquipiers de Youssouph Badji ne se sont inclinés qu’à trois reprises, dont deux à domicile face au Guédiawaye Fc (1-0, 5ème journée) et le Casa Sports (1-0, 21ème journée). La troisième défaite est l’œuvre de l’As Douanes avec une gifle (3-0) qui les prive du titre à l’issue de l’ultime journée.

3-La valse des entraineurs

C’est sans doute la saison qui a connu le moins de mouvements sur les bancs. Cette saison, seuls trois techniciens ne sont pas allés au bout de leur contrat. Le premier à payer les mauvais résultats de son équipe est Boucounta Cissé, limogé de son poste d’entraineur de la Linguère après huit journées durant lesquelles son équipe n’a remporté aucun match et présentait un bilan de 7 nuls et une défaite. Une journée plus tard, Amara Traoré annonçait son départ du Diaraf après la « défaite de trop » (1-0) sur le terrain de Diambars. Son bilan : une victoire, 4 défaites et 4 matchs nuls. Le dernier, c’est Alassane Dia qui a jeté l’éponge à la tête de l’As Pikine après la 16ème journée et cinq mois de souffrance sur le banc du champion qui a fini la saison à l’avant dernière position synonyme de relégation. Une grande première.

13-Ngb, roi des matchs nuls

Si Niary Tally est passé à côté du sacre, c’est à cause d’un match nul qui aura été fatal à ses ambitions. Et comme un symbole, l’équipe a été celle qui a concédé le plus de matchs nuls en championnat. A treize reprises, Augustin Olivier Ndiaye et ses partenaires ont partagé les points avec leurs adversaires. Ils sont suivis par la Linguère qui, une fois n’est pas coutume, a trouvé pire qu’elle dans ce classement avec 12 matchs nuls.

20, 4, 35 et 14, les chiffres du Port

Les Portuaires n’avaient enregistré que six petits points à la fin de la phase aller, un bilan qui les condamnait déjà à l’exploit pour rester en Ligue 1. La deuxième partie n’aura rien changé pour la formation de Malick Daff qui a présenté le plus faible total de points enregistrés par une équipe cette saison ; une preuve que la saison a été plus que catastrophique malgré la révolte en fin de championnat. Ils ont certes fini par faire mieux dans la phase retour avec 14 pris, mais les 20 points au compteur étaient insuffisants pour sauver le navire. Pas surprenant pour une équipe qui n’a remporté que quatre matchs et concédé 14 défaites et huit matchs nuls. Le Port, c’est également 35 buts encaissés, contre seulement 14 inscrits. Un bilan plus qu’effarant.

9-La stat des meilleurs buteurs

C’est la première fois que trois attaquants se partagent ce classement des meilleurs buteurs de la saison. Il s’agit de Ciré Dia (Diaraf), d’Ousseynou Boye (Diambars) et Sory Keïta (As Douanes). Ils ont inscrit chacun 9 buts, moins qu’Ibrahima Diop la saison dernière (15 buts) et El Hadji Fine Bop (Ngor) et Mouhamadou Dramé (Duc) la saison d’avant (12 buts). A ce rythme, le record de 18 buts inscrits en une saison et détenu par Ciré Dia n’est pas prêt d’être battu.

34-Meilleure attaque, Ngb

Ils auraient préféré en marquer plus et terminer sur le trône, mais les joueurs de Niary Tally devront se contenter de ce petit lot de consolation. Avec 34 réalisations, ils détiennent la meilleure attaque du championnat. Un statut qui aurait pu leur donner le titre si leur défense n’était pas moins impériale.

17-Meilleure défense, le Casa Sports

Les Sudistes sont, une nouvelle fois, passés à côté du championnat en terminant à la sixième position à six longueurs du champion. Mais, comme toujours presque, les hommes de Demba Ramata Ndiaye n’ont pas perdu leur solidité défensive puisqu’ils présentent les meilleurs statistiques à ce niveau avec 17 buts concédés. Les Sudistes confirment ainsi leur position à l’issue de la première partie de la saison (9 buts concédés). 

350-Le nombre de buts inscrits

Seuls l’As Pikine (17 buts) et le Port n’ont pas atteint la barre des 20 réalisations en championnat. Les deux équipes reléguées auraient pu donner plus d’ampleur aux statistiques si elles avaient été plus prolifiques. Ce qui n’a pas empêché la barre des 350 buts d’être atteinte alors qu’elle s’était arrêtée à 171 à l’issue de la phase aller. Seuls Niary Tally (34 buts), l’As Douanes (30 buts) et la Linguère (30 buts) ont inscrit au moins 30 buts en 26 rencontres.

26-Record de buts en une journée

Elle est détenue par la 14ème journée qui a été la plus prolifique de la saison. Diambars-Stade de Mbour (4-0), Casa Sports-Suneor (2-1), Diaraf-Ngb (2-3), Uso-Port (1-0), Linguère-Gfc (4-3), Mpc-As Douanes (0-1) et Ngor-Pikine (4-1).

Par Wahany Johnson SAMBOU

{nice1}

Tir - Coupe du Pdt de l’Assemblée Nationale : Nicolas Haddad pour la 1ère fois

Le champ de tir de l’Ecole nationale des officiers de la gendarmerie a abrité la Coupe du président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse. Pour cette deuxième édition, le jeune Nicolas Haddad, après seulement deux années de pratique, s’offre son premier trophée devant des adversaires aussi coriaces que Salah Hoballah, Hassan Ramlaoui et Khalil Fawaz.
Il est vrai que Clément Fakhoury était absent à ce rendez-vous prestigieux, mais, cela n’enlève en rien au mérite de Nicolas Haddad qui a travaillé avec détermination au cours des deux saisons passées, occupant par moments des positions satisfaisantes dans la cour des grands. Salah Hoballah qui s’est classé deuxième a tout fait pour barrer la route au sacre à son jeune frère de même club. Dans tous les cas, les meilleurs étaient de la partie. Et des éliminatoires à la finale, on a assisté à une très belle compétition. Un aspect important pour l’ensemble des tireurs qui ont pris part à la Coupe du président Moustapha Niasse, c’est de bien se préparer pour les prochains Championnats d’Afrique de tir qui étaient prévus à Pretoria, en novembre 2015. Mais, pour le président Mamadou Bâ, « il faudra attendre la réunion du Comité exécutif de la Confédération africaine de Tir pour connaître le nom du pays qui va organiser le prochain Championnat d’Afrique. L’Afrique du Sud ayant désisté au dernier moment, il y a des nations comme l’Algérie et le Maroc, pour ne citer que celles-ci, qui aimeraient prendre en mains cette organisation continentale. Cette réunion aura lieu, le 30 juillet, au Caire où la décision sera prise. Le Sénégal se prépare dans ce sens, et d’ici quelques jours, nos « Lions » seront en stage de préparation sous la direction technique d’un technicien français de haut niveau. Je signale que c’est une dame répondant au nom de Claudette qui sera à Dakar pour cinq jours ». 
En marge de cette compétition, les Championnats du Sénégal 50 m se sont tenus dans le stand réservé au pistolet et ont été remportés par Waly Faye qui a battu en finale le détenteur du titre, Claude Dalmeida. Auparavant, Claude Dalmeida devait se débarrasser de Marcel Niane à la suite de deux prolongations. C’est dire que le niveau était non seulement bon, mais de qualité.


Résultats skeet : 1er Nicolas Haddad, 2ème Salah Hoballah, 3ème Khalil Fawaz.
Résultats pistolet 50 m : 1er Waly Faye, 2ème Claude Dalmeida, 3ème Marcel Niane.

Elhadji Yatma LO

{nice1}

PORT-NIARY TALLY 0-0 : Niary Tally, le grand cauchemar !

En match pour la 26e journée de Ligue 1 disputé, hier, au stade Demba Diop, le Port et Niary Tally se sont quittés sur un score nul et vierge. Avertissements : Lamine Diop (75e) pour le Port, Vito Badiane (78e) pour Niary Tally. Arbitre : Amadou Kâ (Dakar). Assistants : Mamadou Seck et Seydina Omar Ciss (Dakar).

Port : Souleymane Sané (G)-Souleymane Sylla-El Hadji Moutarou Baldé-Lamine Diop-El Hadji Pape Djibril Diaw-Pape Waly Ndiaye (Mame Assane Diagne 49e)-Fadel Fall (Cap)-Babacar Diop (Mamadou M. Guèye 59e)-El Hadji Salim Ndoye (Justin Mendy 85e)-Pape Moussa Kane-Alioune Diallo. Coach : Malick Daf.
Ngb : Pape Seydou Ndiaye (G)-Augustin O. Ndiaye (Cap)-Abdou Chafi Sow-Ngalla Ndiaye-El Hadji Abdoulaye Diop (Vito Badiane 73e)-Youssouph Badji-Pape Matar Lô (Toumani Diédhiou 58e)-Abdoulaye Ndiaye-Amadou Erasme Badiane-Mamadou Niang (Moussa Ndiaye 46e). Coach : Lamine Dieng.
Comme en 2010, Niary Tally a vécu une grosse désillusion, hier, en passant à côté du titre de champion, alors qu’il avait  deux points d’avance sur l’As Douanes, finalement sacrée. Les hommes de Lamine Dieng ont fait match nul (0-0) face au Port.
Ils étaient pourtant avertis. Mais, personne n’avait cru que l’impensable pouvait se reproduire dans ce sanctuaire d’une funeste réputation. Dès lors, ils étaient des milliers à prendre d’assaut le stade Demba Diop, convaincus que c’était le grand soir. Un dimanche qui n’aurait rien à voir avec le maléfique final de 2010 devant le Diaraf. Face au Port, lanterne rouge et déjà relégué en Ligue 2, le doute n’avait pas de place aux yeux des supporters. « On est venu célébrer le titre », « la victoire ou rien », « aujourd’hui, c’est le Door Doorat qui est en marche », « on va massacrer les Portuaires », ce sont quelques-unes des chansons fantaisistes qui fusaient des longues files à la porte principale du stade, tous se moquant, par moments, de Malick Daff qui a eu le cran de déclarer dans la presse que « ceux qui (pensaient) que ce sera facile se (trompaient) lourdement ». Le passé pouvait parler pour le technicien. Il fallait bien le prendre au sérieux lorsqu’il poursuivait qu’« on ne va rien lâcher. Je ne choisis pas mes adversaires, vous avez vu contre le Diaraf l’année dernière et contre Diambars l’année d’avant ! Pourtant, je suis de la Médina et je suis passé par Diambars ».

Comme promis

Comme face au Diaraf, l’année dernière, les Portuaires ont fait tomber le ciel sur la tête des Galactiques qui se devaient de l’emporter pour être sacrés champions du Sénégal 2015. Malick Daff et ses hommes brisent ainsi en plein vol les ailes d’Abdoulaye Bâ et compagnie. Attendus pour enflammer le stade et décrocher la première étoile, ces derniers sont complètement passés à côté de la plaque. Ils ont manqué cruellement d’inspiration. Méconnaissables et sans génie, les joueurs de Niary Tally ont joué l’un de leurs pires matchs de la saison face à une équipe portuaire bagarreuse et joueuse, et qui n’a laissé aucun espace à un adversaire que beaucoup voyaient marcher sur elle. A l’orgueil, les protégés de Malick Daff y sont allés avec les tripes. Plus déterminés, plus tranchants, irréprochables dans la maîtrise technique et plus présents dans les duels, la première période était presque à sens unique. Bref, les Portuaires étaient tout simplement supérieurs. Les supporters de Niary Tally qui espéraient que la pause allait changer quelque chose vont vite déchanter. L’engagement de leurs joueurs donnait l’impression que ce match n’avait aucun enjeu. Ils devront finalement se contenter de dix minutes de folie. Un contre mal négocié par Youssouph Badji (5èe), deux missiles sur la  transversale qui portent la signature d’Amadou Erasme Badiane (58e) et Abdoulaye Ndiaye (61e) et un sauvetage in extremis de Souleymane Sané devant Abdoulaye Bâ (67e). Les 90 minutes se résument à cela pour les Galactiques. La soirée, elle, a été un interminable cauchemar.

Wahany Johnson SAMBOU

{nice1}

Eliminatoires Mondial 2018 : Le Sénégal affrontera le vainqueur de Rca-Madagascar

Le sort a été clément pour les « Lions » du Sénégal qui affronteront, au 2e tour des éliminatoires de la Coupe du monde « Russie 2018 », le vainqueur du match République centrafricaine-Madagascar. Lequel se disputera entre les 5 et 13 octobre prochains. Le tirage au sort effectué, samedi, à Saint-Pétersbourg, en Russie, par Samuel Eto’o pour le compte de la Zone Caf, a donné son verdict. 53 nations seront en course, mais dont la moitié devra passer d’abord par les préliminaires. C'est-à-dire les moins bien placées dans le classement Fifa de ce mois de juillet. Un parcours du combattant qui attend les équipes engagées puisqu’il faudra à certaines d’entre elles passer les premier et deuxième tours pour déboucher sur la poule finale qui dégagera les cinq qualifiés africains au Mondial russe de 2018.
Le Sénégal qui compte parmi les 13 meilleures nations africaines au classement Fifa est ainsi exempté pour le premier tour de ces éliminatoires mondiales Zone Afrique. Lamine Sané et ses partenaires attendront le résultat final de République centrafricaine-Madagascar pour être édifiés sur le nom de leur adversaire pour le second tour, sous forme de barrage, qui se disputera, entre les 9 et 17 novembre 2015, avec match aller chez l’adversaire. A l’issue de cette double confrontation, le vainqueur va intégrer une des cinq poules finales qui vont disputer le ticket mondial où sortiront les cinq représentants de l’Afrique au Mondial 1018. A noter également que le 3e tour a été programmé entre le 3 octobre 2016 et le 14 novembre 2017.

{nice1}

Archives numériques

archives

Special Popenguine 2014

Election de Macky Sall - An II

Plan Sénégal Emergent

Supplément MCA-Sénégal

Spécial Maouloud 2014

Spécial Magal de Touba 2014

RETROSPECTIVE 2013

Cahier Education nationale

Journal 22eme FIDAK

40 ans d'Art et de Soleil

Supplément Enseignement supérieur privé

Spécial Maouloud 2013

Rétrospective 2012

Spécial Magal de Touba 2013

Spécial FIDAK 2012

Nos partenaires

 Vignette agetip bicis vignette
lonase vignette uasaid
unicf HUAW vignette apanews

Cres

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterToday49668
mod_vvisit_counterYesterday60125
mod_vvisit_counterThis week229237
mod_vvisit_counterLast week315518
mod_vvisit_counterThis month544755
mod_vvisit_counterLast month9253
mod_vvisit_counterAll days116299412

We have: 430 guests, 237 bots online
Your IP: 195.149.84.162
Mozilla 5.0, Windows
Today: Jul 29, 2015