Football

CHAMPIONNATS EUROPEENS

ANGLETERRE - Résultats de la 27e journée : West Ham - Crystal Palace 1 – 3 ; Manchester United - Sunderland 2 – 0 ; Newcastle - Aston Villa 1 – 0 ; Stoke City - Hull City 1 – 0; West Bromwich - Southampton 1 – 0; Burnley - Swansea City 0 – 1; Liverpool - Manchester City 2 – 1; Arsenal - Everton 2 – 0 Samedi 7 mars 15h00 Gmt Queens Park R. – Tottenham Mercredi: 18h45 Gmt Leicester City - Chelsea
 Classement: 1. Chelsea 60 pts; 2. Manchester City 55; 3. Arsenal 51; 4. Manchester United 50; 5. Liverpool 48; 6. Southampton 46; 7. Tottenham 44; 8. Swansea City 40; 9. West Ham 39; 10. Stoke City 39; 11. Newcastle 35; 12. Crystal Palace 30; 13. West Bromwich 30; 14. Everton 28; 15. Hull City 26; 16. Sunderland 25; 17. Queens Park R. 22; 18. Burnley 22; 19. Aston Villa 22; 20. Leicester City 18  

Chelsea remporte la Coupe de la Ligue  
Chelsea et son manageur Jose Mourinho ont remporté la Coupe de la Ligue anglaise de football en battant Tottenham 2 à 0 en finale, hier, au stade de Wembley, grâce notamment à un but du capitaine John Terry. Chelsea est aussi leader de Premier League avec cinq points d’avance sur son dauphin Manchester City et un match en retard à jouer. Jose Mourinho, dont le dernier titre remontait au Championnat d’Espagne en 2012, remporte donc son premier trophée avec Chelsea depuis son retour en 2013.

FRANCE - Résultats de la 27e journée : Marseille - Caen 2 – 3 ; Lille - Lyon 2 – 1 ; Bordeaux - Reims 1 – 1 ; Toulouse - Saint-Etienne 1 – 1 ; Lorient - Bastia 2 – 0 ; Lens - Rennes 0 – 1 ; Metz - Evian/Thonon 1 – 2 ; Nantes - Guingamp 1 – 0 ; Montpellier - Nice 2 – 1 ; Monaco - Paris SG 0 - 0
 Classement: 1. Lyon 54 pts ; 2. Paris SG 53 ; 3. Marseille 50 ; 4. Monaco 44 ; 5. Saint-Etienne 43 ; 6. Montpellier 42 ; 7. Bordeaux 42 ; 8. Nantes 36 ; 9. Lille 35 ; 10. Rennes 35 ; 11. Guingamp 35 ; 12. Caen 34; 13. Nice 34; 14. Bastia 33; 15. Reims 32;  16. Lorient 31; 17. Evian/Thonon 29; . Toulouse 29 ; 19. Lens 22 ; 20. Metz 22  

ALLEMAGNE - Résultats de la 23e journée : Bayern Munich - Cologne 4 – 1 ; Dortmund - Schalke 04 3 – 0 ; Bayer Leverkusen - Fribourg 1 – 0 ; Hoffenheim - Mayence 2 – 0 ; Hanovre - Stuttgart 1 – 1 ; Berlin - Augsbourg 1 – 0 ; Francfort - Hambourg 2 – 1 ; Mönchengladbach - SC Paderborn 2 – 0 ; Werder Brême - Wolfsburg 3 - 5
Classement:  1. Bayern Munich 58 pts; 2. Wolfsburg 50; 3. Mönchengladbach 40; 4. Bayer Leverkusen 36; 5. Schalke 04 35; 6. Augsbourg 35; 7. Hoffenheim 33; 8. Francfort 31; 9. Werder Brême 30; 10. Dortmund 28; 11. Hanovre 27; 12. Mayence 25; 13. Cologne 25; 14. Berlin 24; 15. Hambourg 24; 16. SC Paderborn 23; 17. Fribourg 22; 18. Stuttgart 19  

ESPAGNE - Résultats de la 25e journée : Espanyol Barcelone - Cordoue 1 – 0 ; Grenade - Fc Barcelone 1 – 3 ; Rayo Vallecano - Levante 4 – 2 ; Almeria - Deportivo La Corogne 0 – 0 ; Malaga - Getafe 3 – 2 ; Valence Cf - Real Sociedad 2 – 0 ; Eibar - Athletic Bilbao 0 – 1 ; FC Séville - Atletico Madrid 0 – 0 ; Real Madrid - Villarreal 1 – 1 Ce soir 19h45 Gmt Celta Vigo – Elche

ITALIE - Résultats de la 25e journée : Chievo Vérone - Ac Milan 0 – 0 ; Cagliari - Hellas Vérone 1 – 2 ; Cesena - Udinese 1 – 0 ; Palerme - Empoli 0 – 0 ; Sassuolo - Lazio Rome 0 – 3 ; Atalanta Bergame - Sampdoria Gênes 1 – 2 ; Inter Milan - Fiorentina 0 – 1 ; Torino – Naples 1 – 0  Ce soir 19h45 Gmt As Rome - Juventus. Reporté Genoa - Parme

fcomment}


Ligue africaine des champions : L’As Pikine en opération commando à Ouaga

Alassane Dia et ses hommes ne sont qu’à 90 minutes d’une qualification historique au 2ème tour de la Ligue des champions. Pas si simple comme mission dans une manche retour explosive à Ouaga où les attend une redoutable et revancharde Etoile filante.
Après la manche aller parfaitement négociée, les Banlieusards se sont non seulement donné le droit de rêver, mais ils ont également montré aux sceptiques qu’en football, il n’y a que la vérité du terrain qui compte. On passera donc volontiers sur le contenu de la première manche pour ne se focaliser que sur l’agréable surprise des champions du Sénégal qui ont réussi à déjouer tous les pronostics pour faire plier un adversaire que certains croyaient imbattables. Pourtant, c’est bien avec un avantage d’un but que les Pikinois ont débarqué à Ouaga jeudi pour tenter de valider, ce samedi, leur ticket pour le 2ème tour de la Ligue des champions. Sans doute l’opération la plus difficile pour les coéquipiers de Thierno Mactar Thioune qui, en dépit de leur belle opération de l’aller, n’ont pas totalement dissipé les nuages qui entourent leur équipe depuis le début de la saison.   Il est vrai que le visage en championnat n’est pas forcément le reflet d’une équipe en coupe, mais les chiffres restent toujours une référence pour juger la force d’un groupe. Or, le tableau de l’As Pikine est d’un terrifiant relief : une seule victoire en dix sorties en Ligue 1, le détail n’avait pas du reste échappé aux Burkinabé trahis par leur suffisance démesurée. Eux qui déclaraient considérer le match nul comme une défaite ne s’attendaient sans doute pas à recevoir un coup aussi violent que ce but assassin encaissé en toute fin de match des œuvres de Cheikh Wade. Un but qui pourrait compter pour de l’or à l’issue de la chaude soirée qui attend les Dakarois à Ouaga.
Sur les mêmes bases
qu’à l’aller
La mission n’est pas impossible. La recette non plus n’est pas à chercher très loin. Un rêve dont la réalisation n’est toutefois pas aussi simple que le laisse croire le résultat de l’aller. Si le suspense plane encore sur l’issue finale de ce face-à-face décisif, c’est clair que les champions du Sénégal vont souffrir face à une formation qui a montré à Dakar qu’elle savait jouer au ballon. Et aujourd’hui qu’ils connaissent la valeur leur adversaire sur le terrain africain, les protégés de Badara Diallo les regarderont d’un autre œil, avec beaucoup plus de sérieux et de respect.

Wahany Johnson SAMBOU


CAN U20 « SENEGAL 2015 » : Joseph Koto vise une place en demi-finale

Pour aller à la conquête d’un des quatre tickets qualificatifs au Mondial junior, Joseph Koto fait confiance à un groupe de 21 «Lionceaux» dont 9 expatriés. Et parmi ces expatriés, 6 connaissent bien la Tanière pour avoir été souvent appelés par le staff technique.  
Atteindre les demi-finales, c’est l’ambition de Joseph Koto dans cette 19e édition du championnat d’Afrique des nations juniors de football qui se disputera à Dakar et à Mbour du 8 au 22 mars. En fait, à l’instar des dirigeants de la fédération sénégalaise de football, le sélectionneur national en chef des «Lionceaux» se veut modeste. « Depuis l’an dernier, nous sommes en préparation pour cette Can. Nous avons consenti beaucoup d’efforts pour mettre en place une équipe compétitive et engagée à défendre les couleurs nationales », rassure le coach. Mais, Joseph Koto ne se fait pas trop d’illusion. « Notre objectif, ce sont les demi-finales. Il faut savoir raison garder », précise « Boutchou » qui affiche cependant une sérénité d’autant qu’il pense avoir choisi « les meilleurs joueurs sénégalais du moment. » Il rassure aussi qu’il n’y a « pas de soucis » à se faire, puisque non seulement ils ont « ratissé le pays de long en large à la recherche des talents », mais il a aussi « fait la France » pour renforcer le groupe. « On est parti chercher les talents partout où ils se trouvent pour composer la meilleure équipe possible », assure-t-il. Dans tous les cas, partant de la forme actuelle des joueurs retenus, Koto est certain de disposer d’assez d’arguments pour maximiser ses chances d’atteindre l’objectif assigné. C'est-à-dire, une place au second tour qui ouvre les portes du prochain mondial de la catégorie juniors en Nouvelle Zélande, au Sénégal. Abdoulaye Sow vice-président chargé du football amateur, par ailleurs président de la commission juridique rassure que la fédération joue sa partition.
  Au total, sur la vingtaine de joueurs retenus dont 9 expatriés, 6 sont des habitués de la Tanière, selon Joseph Koto. Il s’agit de Seydou Sy (Monaco), Pape Abou Cissé (Ajaccio), Mohamed Sané (Dijon), Roger Gomis (Luhans Cuissaux), Alassane Sow (Real Saragosse) et Soro Mbaye (Sedan). Dans la dernière ligne droite de la préparation l’équipe entre en regroupement fermé dans un hôtel de la place à partir de demain 1er mars. Une prime de participation de 500.000 FCfa et une autre allant de 1 million à 1 million 500.000 FCfa est également prévue pour doper les partenaires de Roger Gomis. En plus de cet effort, Abdoulaye Sow ajoute que les deux adversaires du Sénégal en match amical ce week-end (Afrique du Sud) à Saly et la Zambie le 3 mars prochain « sont entièrement pris en charge par la fédération ». Appréciant la préparation de l’équipe, Mayacine Mar affiche aussi sa satisfaction. En fait, le Directeur technique national précise que la préparation a débuté en 2013.      

Préparation à ce tournoi : 5 victoires, 6 nuls et autant de défaites
Document à l’appui, le Dtn Mayacine Mar a rappelé la préparation des juniors depuis deux ans. D’abord du 26 octobre au 2 novembre 2013, les «Lionceaux» » n’avaient certes pas remporté de match lors du tournoi de l’Uemoa à Abidjan en Côte d’Ivoire, signant trois matches nuls sur le même score (1-1) contre, respectivement, le Bénin, le Niger et la Guinée Bissau. Trois semaines plus tard (21 novembre au 1er décembre), lors du tournoi Ufoa à Kumasi au Ghana, le Sénégal a réussi trois succès contre le Togo (3-1), le Niger (2-1) et la Libye (2-0). En revanche, au Tournoi de la solidarité au Mali (18 au 28 février 2014), les «Lionceaux» ont cédé devant le pays hôte et le Burkina Faso sur le même score (1-2). Le mois suivant, le Sénégal a mieux réagi à Tunis lors du tournoi Unaf disputé du 18 au 22 mars 2014. Les «Lionceaux» avaient, en effet, battu sur le même score (1-0), la Libye et la Tunisie. Au chapitre des matches amicaux, les «Lionceaux» ont disputé, d’après le Dtn, 6 rencontres internationales sanctionnées par 3 défaites et autant de matchs nuls. En Ufoa « A », le Sénégal et le Mali se sont neutralisés en aller et retour (1-1, 0-0). Au total, les «Lionceaux» comptent 5 victoires, 6 nuls et 7 défaites dont une aux tirs au but contre le Mali. De ses différents adversaires de la poule A, Joseph Koto avoue qu’il ne connaît pas certains. Mais il promet de se doter de cassettes vidéo pour se faire une idée. Et parmi eux, le Congo, dont il attend le concours d’Atta Ndiaye, ancien coach de la Jeanne d’Arc, qui vit dans ce pays d’Afrique centrale. Le Congo est le dernier adversaire du Sénégal en poule, le 14 mars prochain. En revanche, Koto connaît bien la Côte d’Ivoire pour l’avoir croisée lors des différents tournois de la sous-région.  

Ansoumana SAMBOU

Coupe CAF : Ngor à quitte ou double face à Unisport de Douala

Contrairement à l’As Pikine en Ligue des champions, l’Olympique de Ngor doit remonter un handicap d’un but pour valider son ticket pour le second tour des préliminaires de la Coupe de la Caf.
C’est presqu’un euphémisme de dire que l’Olympique de Ngor est mal barré même s’il n’a pas définitivement enterré toutes ses chances de qualification à Douala. Battus  au match aller sur la plus petite des marques par l’équipe camerounaise de l’Unisport Fc, Baye Basse Omar Guèye et compagnie ont, en effet, noirci un tableau déjà sombre. Car pour remettre les compteurs à zéro il faut forcément marquer un but et deux sans en encaisser pour se qualifier. Or cette équipe traine comme un handicap qui tétanise ses propres supporters et sème le doute dans l’esprit des Sénégalais : elle ne marque pas beaucoup. Alors comment une formation qui ne marque qu’un but tous les deux matchs (son bilan est de 5 buts en 10 rencontres de Ligue 1) et qui reste sur trois matchs sans faire trembler les filets adverses, peut-elle se tirer d’affaire dans une rencontre qui exige un réalisme froid ? La question n’est pas dénudée de sens et ceux qui s’en inquiètent n’ont pas totalement tort. A moins que le pyrrhonisme qui les accompagne dans ce duel embrouillé n’égratigne leur orgueil et sonne la révolte dans les rangs.
  Il est justement attendu des poulains de Sidath Sarr un sursaut d’orgueil, au moins le temps de ce rendez-vous déterminant. Ils n’ont besoin que de vaincre la torpeur qui les enchaine et de chasser les démons de la Ligue 1 pour tenir le choc et la qualification qui aiguise l’appétit des « Villageois ». Sidath Sarr en est conscient. « Depuis lundi, nous avons beaucoup travaillé à résoudre nos faiblesses sur le plan défensif pour éviter de prendre le genre de but qui vous coupe complètement les jambes (…).
Il faudra aller chercher ce but qui pourrait nous permettre de décrocher la qualification, mais sans oublier d’assurer nos arrières », a prévenu le coach. Face à un adversaire que l’entraineur qualifie de prenable, les Ngorois devront vendre cher leur peau. Mais ils ne voient qu’une seule chose : la victoire. A eux d’aller la chercher !

W. J. SAMBOU

Examen de passage
Weekend rose ou weekend noir ? On ne va pas tarder à savoir comment le sport sénégalais engagé sur 3 fronts s’en sortira. Et si la question se pose, c’est que l’affaire est plutôt mal engagée pour l’Olympique de Ngor (coupe de la Caf), les « Lions » du basket (éliminatoires de l’Afrobasket) et à un degré moindre pour l’As Pikine (ligue des champions de foot). Les Pikinois s’étaient imposés à l’Efo, mais si courtement qu’ils ne sont pas à l’abri d’un coup fourré à Ouaga. Quant aux Ngorois, ils n’ont qu’un handicap d’un but à résorber à domicile, cependant ils sont si irréguliers qu’on est en droit de nourrir de réelles inquiétudes sur leur capacité à rebondir. Les basketteurs eux, avaient pris 22 points dans la vue face aux « Aigles » du Mali ; et il leur faudra certainement un exploit (ou une « wild card ») pour espérer être du voyage en Tunisie en août.
  C’est peu donc de dire que c’est un vrai examen de passage que le sport sénégalais subit ce weekend. En compétitions africaines des clubs de foot, il y a belle lurette que nos représentants ne brillent plus, se contentant le plus souvent d’un petit tour pour revenir aux joutes nationales, exsangues financièrement et avec un mal fou à se replonger efficacement dans le bain local. Le basket pour sa part nous a habitués à de bien meilleurs résultats, se payant même le luxe de passer pour la première fois de l’histoire, au second tour d’un championnat du monde, l’année dernière en Espagne. Cette fois, ils sont tous embarqués dans une même galère. Et quelques semaines après l’échec des « Lions » du football à la Can équato-guinéenne, de nouvelles désillusions viendraient assombrir un tableau d’ensemble du sport sénégalais guère reluisant.
  Dans tous les cas, on est si habitué à voir nos gars passer à travers qu’une seule chose pourrait nous surprendre : qu’ils s’en sortent haut la main…

B. Khalifa NDIAYE


Championnat 11e journée L 1 : La Suneor installe Diambars sur le trône

La Ligue 1 a un nouveau leader. En concédant hier sa première défaite de la saison, l’Us Ouakam a perdu du coup son fauteuil de leader. En fait, ce revers était prévisible. Depuis quelque temps, le club de Ouakam est en panne d’inspiration. Les hommes d’Abatalib Fall ne perdaient certes pas, mais avançaient au rythme d’un point par match pendant deux précédentes journées. Et c’est face à une équipe de la Suneor bien en place que c’est arrivé. C’est d’abord Mamadou Ndiaye qui profite d’une bévue de Pape Latyr Ndiaye pour ouvrir le score (18e). Un but logique, au regard de la domination des visiteurs inscrits dans une dynamique de confirmer leur redressement en cours. Ibrahima Faty a corsé l’addition à l’heure de jeu (61e). Et malgré la réaction tardive des Ouakamois, les Huiliers n’ont pas cédé. Vainqueurs du Port lors de la précédente journée, les Diourbellois enchainent ainsi un deuxième succès qui fait des dégâts dans le camp adverse. En effet, Diambars vainqueur à domicile de Guédiawaye Fc (2-1), a profité de ce premier revers de l’Uso pour s’installer au sommet à deux journées du virage. Quant aux Huiliers, ce deuxième succès consécutif leur a permis d’intégrer le Top 4 de la Ligue 1.
  Autre équipe qui a profité de la journée pour se relancer, c’est bien le Diaraf. Annoncés en danger à Ziguinchor, les Médinois ont dicté leur loi au Casa Sports (0-1), sur la nouvelle pelouse du stade Aline Sitoé Diatta. Une deuxième victoire d’affilée qui confirme le déclic du Diaraf, alors que le Casa Sports rate son retour à la maison. Niary Tally fait aussi partie des grandes bénéficiaires de la journée. Les hommes de Lamine Dieng ont été sans pitié devant le Stade de Mbour (3-0), occupant provisoirement la place de dauphin, en attendant le match de l’As Douanes contre l’Olympique de Ngor. En concédant son deuxième match nul, la Linguère a arrêté la saignée. Depuis deux journées, les Saint-Louisiens ne perdent plus, mais ils ne gagnent toujours pas. C’est la seule équipe qui n’a pas encore gagné.

Les résultats : Ngb Niary Tally – Stade de Mbour : 3-0 ; Diambars – Gfc : 2-1 ; Linguère – Mbour PC : 1-1 ; Casa Sports – Diaraf : 0-1 ; Us Ouakam – Suneor : 1-2.

Ansoumana SAMBOU


Edition du Jour

Archives numériques

archives

Special Popenguine 2014

Election de Macky Sall - An II

Plan Sénégal Emergent

Supplément MCA-Sénégal

Spécial Maouloud 2014

Spécial Magal de Touba 2014

RETROSPECTIVE 2013

Cahier Education nationale

Journal 22eme FIDAK

40 ans d'Art et de Soleil

Supplément Enseignement supérieur privé

Spécial Maouloud 2013

Rétrospective 2012

Spécial Magal de Touba 2013

Spécial FIDAK 2012

Nos partenaires

 Vignette agetip bicis vignette
lonase vignette uasaid
unicf HUAW vignette apanews

Cres

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterToday136475
mod_vvisit_counterYesterday217306
mod_vvisit_counterThis week353781
mod_vvisit_counterLast week1390764
mod_vvisit_counterThis month353781
mod_vvisit_counterLast month5021224
mod_vvisit_counterAll days135769130

We have: 2293 guests online
Your IP: 54.82.46.38
 , 
Today: Mar 02, 2015

Special famille omarienne

Special famille omarienne