banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Compétitions africaines et mondiales : 28 arbitres sénégalais ont reçu leur badge Fifa

14 Fév 2018
505 times
L’arbitre international, Malang Diédhiou, recevant son badge de Fifa des mains du président Me Augustin Senghor. L’arbitre international, Malang Diédhiou, recevant son badge de Fifa des mains du président Me Augustin Senghor.

Ils seront vingt-huit arbitres internationaux sénégalais de football à officier cette année aux compétitions continentales et internationales. Ces derniers ont reçu leur badge Fifa hier, lors d’une cérémonie organisée au salon d’honneur Abdou Wahab Barka Bâ du stade Léopold Sédar Senghor.

Vingt-huit arbitres internationaux sénégalais de football ont reçu, hier, leurs badges Fifa 2018, à l’occasion d’une cérémonie présidée par Me Augustin Senghor. Par rapport à 2017, le quota octroyé cette année aux arbitres nationaux par l’instance dirigeante du foot mondial pour officier aux compétitions continentales et internationales a augmenté, soit 5 badges de plus pour Malang Diedhiou et ses collègues. « C’est la preuve que la Fifa n’est pas déçue ; sinon elle n’aurait pas augmenté le quota », s’est réjoui le président de la Fsf. Il pense que les 28 récipiendaires sont sur la bonne voie. « Malgré les critiques, les gens vous apprécient… Vous êtes une corporation qui a montré ses qualités ; un exemple à suivre », a-t-il ajouté.

Le président de la Fsf s’est dit conscient que notre football ne peut se développer sans un arbitrage de qualité. Il a, par ailleurs, exhorté les arbitres sénégalais « à s’adapter aux mutations de la modernité arbitrale ». Me Senghor a, dans la même lancée, émis son souhait de voir le règlement sur le statut de l’arbitre signé, au plus tard à l’occasion de la prochaine cérémonie de remise de badges Fifa. A l’en croire, c’est avec ce genre d’avancées qu’on pourra davantage contribuer au développement de l’arbitrage national ; en plus de créer de l’émulation. Augustin Senghor a mis à profit cette cérémonie pour annoncer le lancement d’ici à la semaine prochaine du championnat national de Futsal, afin de permettre notamment « aux acteurs de s’exercer et aux arbitres d’avoir de la matière ».

Parlant au nom des arbitres, Malang Diédhiou a exprimé sa gratitude aux doyens qui ont su hisser l’arbitrage sénégalais à un niveau très élevé. Il est revenu sur l’importance de cette cérémonie en soulignant toutefois que l’arbitrage est un exercice somme toute complexe. Par sa voix, les heureux récipiendaires ont exprimé leur reconnaissance aux autorités de tutelle, y compris l’ancien patron de la Commission centrale des arbitres, Badara Mamaya Sène, le ministre des Sports Matar Bâ et le président de la Fsf pour leur soutien indéfectible. Pour le président de la Commission centrale des arbitres Amadou François Guèye, cette cérémonie de remise des badges Fifa témoigne, une fois de plus, de l’intérêt que l’équipe dirigeante de la Fsf porte à l’arbitrage sénégalais. « Ces jeunes arbitres font la fierté du continent, du Sénégal et du monde entier », a-t-il magnifié ; ajoutant qu’ils sont sur la bonne voie tracée par leurs prédécesseurs.

Diégane SARR

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.