Print this page

L’Intelligence artificielle mettra-t-elle fin à l’humanité ?

15 Mai 2018
3003 times

Le mot émergence n’est pas seulement à la mode au Sénégal. La révolution digitale a porté aux cimes du futurisme ce qu’on appelle les « Technologies émergentes ». Grâce à la recherche actuelle, ce sont les nouvelles technologies qui imaginent comment nous vivrons dans le futur. Parmi les technologies émergentes, on peut citer la biotechnologie, la reconnaissance vocale ou faciale, la géolocalisation, les drones, le blockchain, les big data ou encore l’Intelligence artificielle. Cette dernière fait de plus en plus parler et est sujette à controverse. La dernière en date est la technologie « Duplex » de Google dont l’expérimentation est prévue dans quelques semaines aux Etats-Unis. « Ce système d’Intelligence artificielle permet à l’Assistant Google de passer lui-même des appels téléphoniques pour un rendez-vous chez le coiffeur ou dans un restaurant », explique le site de France info. « Duplex » prend à tel point des apparences de la voix humaine, avec hésitations et intonations changeantes qu’on a l’impression que c’est une personne qui est au bout du fil. C’est une étape supplémentaire dans la simplification des échanges dits « inutiles » que le numérique permet. Actuellement, Google propose des formules de politesse ou des réponses déjà prêtes comme « Bien reçu, merci » sur certains e-mails. Cependant, cette « avancée » pose des questions légitimes. Si c’est un robot qui appelle pour prendre rendez-vous, la possibilité qu’un autre robot réponde à l’appel existe alors. Ils discuteront ensemble par échanges d’informations numériques. Quid de l’intervention de l’homme ? En 2020, 85% des interactions avec les commerces de détail seront gérées par l’Intelligence artificielle, sans intervention humaine, selon Gartner, une entreprise américaine de conseils dans le secteur des techniques avancées.

Dans toute révolution, il y a des apports moins glorieux. Ce fut le cas de l’épisode de la Terreur lors de la Révolution française. Il en est de même pour la Révolution industrielle avec l’exode rural puis une urbanisation non maîtrisée donnant au mieux une conurbation au pire des bidonvilles. Avec la Révolution digitale, certains contours de l’Intelligence artificielle dessinent un monde sans humain.

Par Moussa Diop

Last modified on jeudi, 17 mai 2018 14:11
Rate this item
(0 votes)
Lamine Diack

Latest from Lamine Diack